Connect with us

Calédosphère

Actualité

“Chez les non-indépendantistes, le dialogue repose sur les épaules de Calédonie Ensemble”

Le départ de la plateforme loyaliste du Rassemblement-LR et du MPC a fait réagir le leader de Calédonie Ensemble. Pour Philippe Gomes, les deux formations devenues « hostiles au dialogue » avec les indépendantistes font désormais peser un risque sur la « paix civile » en Nouvelle-Calédonie. Who are you talking to ?

« Notre mouvement a une quille et un cap. Nous ne sommes pas -contrairement à d’autres- comme une noix de coco qui avance en fonction du vent et des vagues ». Le député de la seconde circonscription aura attendu quelques jours avant de réagir à l’explosion de la plateforme loyaliste et aux départs du Rassemblement-Les Républicains et du Mouvement Populaire Calédonien (MPC) du groupe de travail sur le « chemin de l’avenir », lequel réunissait il y a peu de temps encore les principaux leaders indépendantistes et non-indépendantistes autour d’une même table sous la présidence de l’Etat et du représentant personnel du 1er ministre. Mercredi soir dernier, Pierre Frogier, Thierry Santa et Gil Brial ont en effet justifié leur retrait de cette instance par le fait que, selon eux, Calédonie Ensemble se serait rapproché du camp indépendantiste et notamment du Palika, avec lequel il partage la volonté de valider la charte des valeurs calédoniennes avant le scrutin référendaire. Si la rédaction du document demandée par Edouard Philippe a été pour le moins chaotique, depuis sa diffusion par le haussariat, le Rassemblement, les Républicains Calédoniens et le MPC ont fait savoir tout le mal qu’ils en pensaient et ont annoncé vouloir quitter la table, l’heure n’étant plus pour eux aux discussions. Pour Philippe Gomes, le sénateur Pierre Frogier aurait donc encore changé d’avis puisque le patron du Rassemblement expliquait il y a quelques mois que la règle majoritaire ne réglerait pas à elle seule la question de l’avenir institutionnel :

« Au sortir des événements, j’ai compris que dans une petite collectivité humaine, comme celle de la Nouvelle-Calédonie (…) la loi de la majorité ne pouvait pas s’imposer (…) dans une petite collectivité humaine comme la nôtre, la loi de la majorité à ses limites (Pierre FROGIER, 15/09/17 ; sources : RRB) »

Partisan du dialogue avec les représentants du FLNKS, Calédonie Ensemble condamne donc le « reniement » de la parole de ses collègues Pierre Frogier, Thierry Santa et Gil Brial qui s’étaient engagés avec lui par écrit lors de la création de la plateforme « à préparer la sortie de l’accord de Nouméa dans le cadre (…) d’un dialogue approfondi avec les indépendantistes ».

Gomes renvoie LKU et Frogier dos-à-dos

Selon le leader de Calédonie Ensemble, les nouvelles positions récentes de Louis Kotra Uregei et celles des partisans de Pierre Frogier sont dorénavant « les deux faces d’une même pièce » : l’une prônant le boycott du référendum et l’autre prônant le boycott des discussions entre loyalistes et indépendantistes :

« Eux d’un côté, Kotra UREGEI de l’autre, flattent la radicalité qui peut gangréner des deux côtés cette consultation clivante, avec en ligne de mire les provinciales de mai 2019… Ils incarnent les deux faces d’une même pièce : celle qui veut faire du référendum un affrontement haineux et dangereux entre Calédoniens, et non ce qu’il doit être avant tout : une échéance démocratique visant à affirmer sereinement nos convictions quant à l’avenir du pays (Philippe GOMES, 18/06/18 ; sources : NC 1ère) »

Car en vérité, au sein de la droite locale et suite à la diffusion des derniers sondages, de nombreux leaders non-indépendantistes expliquent en coulisse vouloir « humilier » ou même « torcher » les indépendantistes grâce à une proportion de vote « NON » la plus importante possible le 4 novembre prochain. Souhaitant faire de ce scrutin une victoire politique en vue des provinciales de 2019, ils affirment ainsi qu’au lendemain du vote, les leaders du FLNKS seront en très mauvaise position pour négocier un futur statut et ils espèrent obtenir de leur part d’importantes concessions (qu’ils n’ont jamais réussi à obtenir depuis vingt ans), notamment sur l’organisation institutionnel, la clé de répartition entre les provinces ou encore les transferts de compétences. Il s’agit ainsi en définitive pour une partie de la droite locale de revenir sur des dispositions prévues par les accords de Matignon ou de Nouméa afin de plaire à un électorat non-indépendantiste plus radical (lequel ayant proportionnellement peu voté voire même voté contre les accords de Matignon ou de Nouméa au motif qu’ils privilégiaient trop les intérêts indépendantistes).
De son côté, Louis Kotra Uregei ayant toujours condamné les dispositions prévues dans l’accord de Nouméa, l’homme d’affaire indépendantiste espère pouvoir compter sur une forte abstention et ainsi récupérer politiquement les voix de celles et ceux qui auront décidé de ne pas aller voter au référendum. A noter que Pierre Frogier et Louis Kotra Uregei ont ceci en commun que les deux responsables politiques ont subi il est vrai plusieurs échecs lors des dernières élections législatives et provinciales. Le patron du Rassemblement perdant les deux circonscriptions électorale naguère aux mains de l’UMP quand dans le même temps Louis Kotra Uregei a vu le nombre de ses élus fondre jusqu’à même disparaitre au sein de l’assemblée de la province Nord.

Attitude irresponsable ?

N’en démordant pas, Philippe Gomes a donc réaffirmé vouloir discuter au nom de sa formation politique avec les indépendantistes sur ce qui « unit les Calédoniens avant le référendum pour une consultation apaisée ». Le député annonçant que, conformément aux demandes de Matignon, le G10 doit aboutir à deux déclarations : la charte des valeurs calédoniennes et le bilan politique de l’accord de Nouméa. Néanmoins, constatant que ses partenaires non-indépendantistes ne sont plus présents au sein du groupe de discussion, Philippe Gomes prend acte du fait que Calédonie Ensemble porte maintenant seul « sur ses épaules » le dialogue avec les indépendantistes :

« À l’aube de l’échéance cruciale du 4 novembre 2018, notre mouvement appelle tous les Calédoniens attachés au maintien de la paix et à la poursuite du dialogue politique à condamner cette attitude irresponsable, qu’elle vienne des LKU, comme des FROGIER, SANTA ou BRIAL (…)
C’est parce que nous aurons su nouer ce dialogue sur notre patrimoine commun avant l’échéance référendaire que nous pourrons plus aisément en retisser les fils le lendemain (…) Désormais, plus que jamais, le dialogue repose, chez les non indépendantistes, sur les épaules de Calédonie Ensemble (Philippe GOMES, 18/06/18 ; sources : NC 1ère) »

Le fait est que le chiffrage du résultat du « NON » à l’indépendance semble être la source de batailles picrocholines au sein des mouvances non-indépendantistes. Chacun estimant ou semblant estimé du côté de la droite radicale que l’avenir ne sera pas le même si le « NON » l’emporte avec 62%, 66% ou 71% des voix. Une recherche de pronostics balayée du revers de la main par Philippe Gomes :

« Le « non » à l’indépendance sera massif, mécaniquement, indépendamment des slogans, puisqu’il sera entre 60 et 70 %. C’est effectivement un « non » extrêmement important contre l’indépendance de la Nouvelle-Calédonie. Nous, on n’est ni pour un petit « non » ni pour un gros « non ». On est pour un « non » à l’indépendance dans le respect des convictions de ceux qui ne sont pas d’accord avec nous. C’est notre ADN. On ne va pas en changer parce que la radicalité pourrait porter des fruits. On a une responsabilité à l’égard du pays, on est la première formation politique de Nouvelle-Calédonie devant toutes les autres formations indépendantistes et non-indépendantistes, on ne s’agite pas dans une cabine téléphonique, on a trois parlementaires sur quatre, on dirige les collectivités, on est représenté à Belep, à l’Île des Pins, à Lifou… On ne se bat pas avec un cure-dent dans les quartiers Sud… On a d’autres responsabilités par rapport aux autres (Philippe GOMES, 18/06/18 ; sources : La Dépêche de NC) »

Il semble en fait que parmi les hommes et femmes politiques du territoire, les bulletins de vote « NON » n’auront, de leur point de vue, pas tous la même signification le jour du scrutin. Pour certains il s’agira juste de dire « NON-nous-ne-voulons-pas-de-l’indépendance » ou « « NON-nous-voulons-rester-au-sein-de-la-République Française » et pour d’autres formations politiques loyalistes, il s’agira de dire « NON-vous-n’aurez-jamais-l’indépendance-vous-allez-devoir-abandonner-cette-idée-de-merde-et-penser-comme-nous-tas-de-faineants-on-va-bien-vous-baffer-parce-qu’on-est-les-plus-nombreux-nananère ». Une ambition vraisemblablement à la hauteur du parcours politique et de la vive intelligence de celles et ceux qui prônent une telle logique.

Afficher la suite

Nouveau dans l’équipe de rédaction, Hubert B. a rejoint Calédosphère au tout début de l’année 2015. Enfant du pays, il a grandi à Nouméa et a ensuite bourlingué durant près de vingt ans au gré de ses envies et des hasards de la vie. Fils d’une bibliothécaire/documentaliste, il a été tour à tour enseignant, pigiste, formateur mais c’est finalement vers l’écriture qu’il a choisi de revenir. Succinct, précis, parfois laconique, si son style est volontiers direct, ses intérêts sont éclectiques et toujours tournés vers l’actualité. Sa citation favorite : « Le journaliste doit avoir le talent de ne parler que de celui des autres »



137
Laisser une réponse

avatar
20 Comment threads
117 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
plus récents plus anciens plus de votes
LedZep
LedZep

@tous Ce matin dans ma BP, de nouveau un carton d’invitation de la part de Calédonie Ensemble pour le jeudi 30 août prochain à 17h30 à l’Université de la NC pour participer à (?), suivre une grande messe plutôt délivrée par le grand maître Philippe Gomez sur le thème « Présentation de la Charte des valeurs calédoniennes et du bilan politique partagé de l’Accord adoptés par le groupe de dialogue ». Ça c’est au recto du carton . Au verso nous pouvons lire en préambule : « la charte des valeurs calédoniennes et le bilan politique partagé de l’Accord de Nouméa : Le patrimoine commun du… Lire la suite »

XYY
XYY

LedZep.”carton d’invitation”. Allez-y. Vous nous raconterez.
N’oubliez pas votre arme, ça va fumer dans l’amphi…
https://encrypted-tbn0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcR-kGp8l1xesJMo2m5eQvmDxE81GX-pf8Etqp2h_yhZ60wQdYPa

LedZep
LedZep

@XYY

Vu la dimension du carton,
il y aura de quoi s’en rouler quelques uns… histoire de garder son calme durant cette grande messe tout à la gloire de notre vénérable député, guide suprême PG !

Pour ce qui est de la « Gibson SG double manches », c’est un peu hors de ma portée financière : 7099$ US selon le site Gibson. Même si c’est le « bas de gamme » çà nous fait au cours actuel du $US près de 780.000 XPF.
Je n’ose imaginer le prix de celle(s) que détient notre guitare Héro Jimmy Page !

Allez, je ne peux résister : https://www.youtube.com/watch?v=xbhCPt6PZIU

Pandora
Pandora

Gomes porte parole du Haussariat ?

LedZep
LedZep

@Pandora « Gomes porte parole du Haussariat ? ». Ou au secours du gouvernement d’Édouard Philippe, qui s’est quelque peu fourvoyé dans la mise en place de ce «  GROUPE DE DIALOGUE SUR LE CHEMIN DE L’AVENIR ». Sans doute manque-t’il à nos énarques quelques cours « d’éthno-psychanalyse » dans leur cursus de formation (clin d’œil à @melchisedek, à @jose paldir), ne serait-ce que pour appréhender la psyché du politicien néo-calédonien  ! Tous consensuels une fois à Paris autour du maître de cérémonie, de nouveau divisés une fois de retour sur leur terre natale (pour quelques uns). Il aurait dû notre brave Édouard se… Lire la suite »

Alikantitra

Une chose est sûre, les parlementaires CE se soucient de maintenir l’indexation des fonctionnaires :
http://caledonie-ensemble.com/2018/07/12/la-desindexation-des-fonctionnaires-en-nouvelle-caledonie-ne-viserait-qua-diminuer-les-transferts-financiers-de-letat-nous-y-sommes-fermement-opposes/

Question stupide : l’indexation des fonctions publiques territoriale et communale est-elle une compétence régalienne ?
En d’autres termes, si le gouvernement français modifie l’indexation des fonctionnaires d’état, le gouvernement calédonien doit-il suivre obligatoirement ?

XYY
XYY

Alik.”le gouvernement calédonien doit-il suivre obligatoirement ?”. Théoriquement non, mais je vous dis pas le pataquès s’il y avait schisme total un jour. Il y a une quinzaine d’années au cours d’une discussion avec Joao ( de la Fédé), je lui avais posé cette question: “Pourquoi n’y aurait -il pas création de grilles propres à la fonction publique locale avec un indice propre au Territoire et une valeur d’indice également propre au Territoire (en supprimant également au passage ces notions d’indice net ancien, indice brut, indice nouveau majoré, indexations 1.73, 1.94 etc…auxquels je n’ai jamais rien compris). La réponse fut… Lire la suite »

Alikantitra

XYY : “mais je vous dis pas le pataquès”

J’osais pas le dire (il me manque, celui-là, encore plus que la kolonelle …).
José, si tu me lis, tape une fois.

Poursuivant ma réflexion, j’ai trouvé ce récapitulatif de 2015 :
https://drhfpnc.gouv.nc/sites/default/files/atoms/files/ds2015_0.pdf

jose Paldir
jose Paldir

nos élus interviennent pour TON indexation Alik -:) ou alors ils sont encore plus mauvais ainsi que certains le pensent…. l’indexation locale ressort du pouvoir local. .. on comprend qu’ils ne veulent que l’Etat touche à l’indexation des fonctionnaires métro ça ferait moins de pouvoir d’achat , moins de candidats locataires moins d’achat chez les commerçants .. ça ferait bien baisser les prix , mais la baisse des prix c’est pour les autres. et ça permet de recruter des fonctionnaires pour contrôler les vilains commerçants (une pierre 2 coups des emplois en plus, c’est bon pour être réélus et les… Lire la suite »

Rigoberto
Rigoberto

Le Sénat coutumier vient de tuer la Charte des Valeurs Calédoniennes que Gomès voulait imposer dans le dos des calédoniens. Calédonie Ensemble se ridiculise à vouloir absolument valider une charte déjà mort née.

https://la1ere.francetvinfo.fr/nouvellecaledonie/avis-defavorable-du-senat-coutumier-charte-valeurs-caledoniennes-604683.html

Floyd

Rigo, tu préfère la Charte raciste et xénophobe du Sénat Coutumier? Sombre crétin va.

Omega

Floyd,

Rigo ne l’a peut-être pas bien lu cette fameuse charte à moins qu’il la trouve à son goût, on sait pas ?

XXX
XXX

@Rigoberto- Cela veut seulement dire qu’il y a du tirage entre le Sénat coutumier et les partis indépendantistes Kanak. Et cela c’est pas un scoop… depuis la parution de la Charte du peuple Kanak et surtout la partie consacrée à la création du conseil des Grands chefs seuls représentants du peuple Kanak. (de mémoire) En gros, le Sénat rappelait que chaque Kanak (enfin les vrais Kanak) dépend d’abord de son chef de clan. Un beau message envoyé en douce aux responsables politiques indépendantistes. C’était une vraie déclaration de guerre. Y’a pas eu de bruit, pas de réaction officielle (du moins… Lire la suite »

Omega

XXX On s’en doutait un peu que les coutumiers essaieraient de retirer les marrons du feu à la place des politiques, sauf que les marrons ils se les disputeront APRES et seulement APRES si le OUI l’emporte seulement. Chacun sait ici que les grands chefs coutumiers ce sont eux qui commandent MAIS … sauf que pour le moment ce ne sont pas eux qui sont à la manœuvre disons politique … eh non ! Une bien belle bataille en perspective entre ces messieurs … faut pas croire mais rien n’est très simple dans le monde méla surtout si les politiques… Lire la suite »

XXX
XXX

@Omega- Les velléités politiques du Sénat coutumier (ou tout au moins des politiques agissant au sein du Sénat) sont en toutes lettres dans la seconde partie de la Charte. Le FLNKS, signataire et porteur des accords, a vraisemblablement une date de péremption. Il est probable que les nouveaux clivages passent par un éclatement de l’UC entre ceux qui penseront comme Jean Marie Tjibaou que l’identité est devant eux et ceux qui, tournés vers un passé magnifié, tentent d’y puiser leur identité. Restera à espérer pour les mélanésiens de Nouvelle-Calédonie, que ce courant autochtoniste ne sera pas la nouvelle “réserve” du… Lire la suite »

pigeon bleu
pigeon bleu

allumeur dincendie ….tout pour rester en place, lui qui s’était opposé au drapeau….qui avait fait croire qu’il e propôserait un ….
un jour loyaliste…un jour avec les indépendantistes…proche de hollande quand il était président…maintenant se rapprochant de macron ….et demain….et après demain ou le placer ?
une seule compte maintenant …que les calédoniens s’expriment (sans oublier ceux injustement interdit de vote)

ami
ami

ah ah , “risque pour la paix civile”, eh ben voila Gomés aussi qui s’y met maintenant. A force d’agiter toujours le mème chiffon il commence à ètre usé, changez de disque ça finiras peut ètre par devenir intéréssant. Ces hommes politiques sont vraiment minables: aprés avoir perdu toute crédibilité, le seul fond de commerce qu’il leur reste c’est jouer sur la peur. Allez s’y messieurs les minables, jouez sur les peurs des braves gens pour les faire voter pour vous, c’est quand mème plus facile que de s’attaquer aux vrais problèmes du pays. Aprés Lafleur qui nous prédisait à… Lire la suite »

Floyd

BREAKING NEWS:

Le Rassemblement vient de lancer une attaque en règle (par la droite) contre le parti de Sonia Backes bikoz elle discute trop avec les Macronistes de LREM.
Après avoir rompu le dialogue avec les indépendantes, puis ensuite avec Calédonie Ensemble + Yanno et maintenant avec S.Backes et ses RC, il paraît que P.Frogier ne veut plus parler à son chien qu’il soupçonne d’avoir des sympathies avec la chienne du voisin qui est un indépendantiste ……

Au Rump, quand on fait un virage à 180° vers l’extrême droite, ce n’est pas pour rigoler.

WTF?!

wwhhaatt_zpsxrldbdxg.gif
josyppin

Quand on fait un virage à 180° vers l’extrême droite, c’est qu’auparavant on était vers l’extrême gauche. Glup, WTF !

Floyd

Hisser le drapeau FLN en Calédonie n’est pas un geste anodin.

josyppin

Était-ce alors une indépendance avec partenariat ?

XXX
XXX

@josyppin –
Je me souviens que du côté du RPCR, d’aucuns espéraient qu’en “leur” donnant le drapeau à côté du tricolore, les Kanak renonceraient à l’indépendance…

De la même manière que quelques années plus tard, du côté du FLNKS, certains pensaient que l’introduction de la double nationalité amènerait une partie des non-Kanak à accepter l’indépendance. (Des approches ont eu lieu à l’époque, pour tester l’idée)

Ou, quand certains appareils politiques se déconnectent des réalités !

Un peu comme madame Trump lors de sa visite aux migrants avec sa désormais célèbre veste.

A propos de veste , d’ailleurs !? On verra en 2019.

Omega

XXX

… ” d’aucuns espéraient qu’en leur donnant le drapeau etc. les knk renonceraient à l’indépendance…”

Il devait avoir de la fièvre ce jour-là ainsi que tous ceux qui l’ont suivi, une fièvre collective … m’enfin qu’est-ce qu’ils avaient tous dans la tête ? …

J’arrête là ça vaut mieux avant d’aller trop loin … la moutarde me monte au nez … et ce sont les mêmes qui font un caca nerveux au G10 ? Je ne peux pas le croire !

XXX
XXX

@Omega- Il y a quelques années, la proposition du Sénateur d’introduire le geste coutumier dans les protocoles officiels calédoniens relevait de la même veine.

Omega

XXX

Oui tu as raison je me souviens que ce Sénateur voulait introduire le geste coutumier dans les protocoles officiels calédoniens … n’importe quoi ! heureusement que ça a fait pschitt !

Eliot Nenesse

Et si les indépendantistes gagnaient à 51%, ne se priveraient-ils pas pour humilier la partie adverse ?

melchisedek

@ Eliot Nenesse, D’abord ils seraient bien emmerdés (Chut!! il ne faut pas le dire). Ensuite ils feraient comme tout peuple récemment indépendant : ilx trieraient les “bons” et les “mauvais” du camp des perdants, et s’approprieraient les leviers économiques du pays (le maximum de ceux-ci en tout cas). Pour terminer ils mettraient une dizaine d’années (ou une quinzaine) à établir une constitution propre et continueraient dans ce laps de temps à utiliser la structure héritée des ADN. Mais le problème essentiel leur viendrait du Sénat Coutumier qui revendiquerait la prééminence sur le politique (les partis constitués) : ce pourquoi… Lire la suite »

ami
ami

Eliot, supputations

Voir plus dans Actualité

Tendances

Les derniers comm’s

To Top