Connect with us

Calédosphère

Actualité

Campagne : le FLNKS juge les propos de Marie-Noëlle Thémereau “inacceptables”

L’intervention de l’ancienne présidente du gouvernement dans la campagne référendaire n’a pas plu à l’Union Calédonienne. Les propos de Marie-Noëlle Thémereau, qui appelle à voter non le 4 novembre prochain, ont en effet été jugés « inacceptables » par le directeur de campagne du FLNKS. Sous-titres.

A quelques jours du référendum sur l’indépendance de la Nouvelle-Calédonie, la première femme à avoir présidé le gouvernement local de 2004 à 2007 a choisi de sortir de sa retraite politique pour faire connaitre son choix quant au scrutin du 4 novembre. Dans un clip officiel de Calédonie Ensemble, Marie-Noelle Thémereau a ainsi estimé que « pour continuer à construire notre pays en confiance, le 4 novembre, choisissons un avenir dans la France aux couleurs de la paix ». Très impliquée en son temps dans la lutte contre les inégalités sociales, celle qui avait réussi à mettre en place les premières allocations familiales a affirmé que l’indépendance ne constitue pas « une réponse aux inégalités qui subsistent ». Des propos qui ont fait réagir le directeur de campagne du FLNKS, et ce dès le lendemain de la diffusion de son intervention :

« J’ai été très choqué par l’intervention de Marie-Noëlle Thémereau lundi soir. Alors c’est vrai que ce n’est pas facile à défendre un NON. Bon, que les gens disent NON parce que je veux rester dans la France, etc… Il n’y a pas de problème, ça on peut en discuter, on l’a dit nous, on est prêts à avoir la double nationalité, on ne va pas rompre nos liens avec nos familles de France, on ne va pas rompre avec l’histoire de France (Gérard REIGNER, 24/10/18 ; sources : RRB) »

L’ancien secrétaire général de l’Union Calédonienne considère en effet que Marie-Noëlle Thémereau aurait fait un parallèle entre les fléaux de l’alcoolisme et de la violence et le concept d’indépendance :

« Ce que j’ai entendu de la part de Marie-Noëlle Thémereau, c’est inacceptable, inacceptable ! Dire que l’indépendance c’est la violence, dire que l’indépendance c’est l’alcoolisme, etc, c’est inacceptable et j’espère que les choses ne vont pas déraper (Gérard REIGNER, 24/10/18 ; sources : RRB) »

Mais il s’avère que le directeur de campagne du front indépendantiste n’a pas tout à fait bien écouté le message de l’ancienne élue du congrès ou bien qu’il a choisi de comprendre ce qu’il voulait bien entendre…

“L’indépendance est une question, pas une réponse

Car en vérité, le message de Marie-Noëlle Thémereau s’adresse aux électeurs indépendantistes qui hésitent encore quant à leur choix durant le scrutin et il ne fait absolument pas de parallèle entre les maux de notre société et le projet défendu par le FLNKS. Celle qui s’est mise depuis plusieurs années en retrait de la vie politique considère en effet que « la baguette magique de l’indépendance ne résoudra ni la violence, ni les addictions, ni les inégalités, ni les injustices » :

« J’entends l’invitation des partisans de l’indépendance. Je leur réponds avec respect et humilité, mais en toute franchise : non. L’indépendance est une question, pas une réponse. L’indépendance n’est pas une réponse à la violence de notre société, envers les enfants, envers les femmes, envers les plus faibles. L’indépendance n’est pas une réponse à l’irresponsabilité de notre société dans sa consommation d’alcool qui provoque des ravages dans les familles, sur les routes, au point de nous priver du premier des respects : le respect de la vie (Marie-Noëlle THEMEREAU, 23/10/18 ; sources : campagne officielle du référendum) »

Pour Marie-Noëlle Thémereau, le fait que la Nouvelle-Calédonie devienne indépendante ne résoudra pas les problèmes auxquels sont confrontés les Calédoniens. Attendu, il est vrai, que les élus du territoire ont désormais entre les mains toutes les compétences et tous les moyens pour voter ou modifier les lois, et ce dans tous les domaines de la vie quotidienne des habitants.

« L’indépendance n’est pas une réponse aux inégalités qui subsistent, malgré nos efforts de solidarité. L’indépendance n’est pas une réponse parce que notre petit pays est justement trop dépendant de l’extérieur pour se prendre en charge (…) La solution viendra des hommes et des femmes déterminés à trouver ces réponses, qui ont la capacité à dépasser les clivages politiques. Je suis convaincue que les forces de progrès peuvent transformer notre pays en s’appuyant sur l’intelligence du cœur de tous les Calédoniens et sur la charte des valeurs calédoniennes, formidable travail dont on peut remercier ses auteurs (Marie-Noëlle THEMEREAU, 23/10/18 ; sources : campagne officielle du référendum) »

Reste que dans cette affaire, l’agacement du FLNKS est très certainement lié à l’image de l’ancienne chef de l’exécutif. Personnalité atypique dans le monde politique calédonien, proche du député Philippe Gomes, Marie-Noëlle Thémereau a toujours défendu une certaine « fibre sociale » et sa préoccupation des plus démunis, même du temps de Jacques Lafleur contre qui elle s’était souvent opposée. A l’initiative de la création des allocations familiales de solidarité, de l’aide au logement ou encore de la gratuité pour les élèves boursiers des frais de cantines et d’internat, Marie-Noëlle Thémereau bénéficie encore d’une aura particulière auprès des classes populaires, celles-là même que le FLNKS tente aujourd’hui de convaincre de voter OUI à l’indépendance. De quoi peut-être énerver certains leaders de l’UC, lesquels auraient sans doute préféré ne pas la voir sortir de sa retraite juste avant le référendum…

Afficher la suite

Nouveau dans l’équipe de rédaction, Hubert B. a rejoint Calédosphère au tout début de l’année 2015. Enfant du pays, il a grandi à Nouméa et a ensuite bourlingué durant près de vingt ans au gré de ses envies et des hasards de la vie. Fils d’une bibliothécaire/documentaliste, il a été tour à tour enseignant, pigiste, formateur mais c’est finalement vers l’écriture qu’il a choisi de revenir. Succinct, précis, parfois laconique, si son style est volontiers direct, ses intérêts sont éclectiques et toujours tournés vers l’actualité. Sa citation favorite : « Le journaliste doit avoir le talent de ne parler que de celui des autres »



89
Laisser une réponse

avatar
18 Comment threads
71 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
plus récents plus anciens plus de votes
apox
apox

Hé M. Reignier, c’est une campagne électorale, pas une attaque! C’est la démocratie! Tous les partis indépendantistes parlent de démocratie dans la campagne!!! Alors… Que dire des propos de Goa qui étaient des menaces à peine voilées à l’encontre des indécis mélanésiens??? Respect envers tous, c’est la moindre des choses.

Yvan La Méche
Yvan La Méche

Et ya pas de raison que la droite ne ramasse pas : vu aussi à la tv hier soir un mec qui fait de l’approche comme ça commence à sentir bon (d’aprés les sondages !),il arrive par la petite porte avec une annonce ou éffet d’annonce… il s’agit de Mr Râtelier…vous savez celui qui prend les kalédoniens pour “tous des kons”, celui qui ne voulait pas PURGER l’indépendance par un référundum voyant la guerre se profiler à l’horizon, un accord de 20/30 balais de plus pour que les immatures se forment n’étant pas un luxe pour lui, faut dire OSSI… Lire la suite »

Mister Eric

Frogier c’est une chose, mais bon, pourquoi n’y aurait-il que les indépendantistes qui auraient le droit d’avoir des propos très “frontaux” ? Parce qu’ils ne se sont pas privés, eux. On a pas le droit de se défendre nous ? Faux laisser les indépendantistes gagner dans le champ de la communication juste pour ne pas froisser les Kanak ? ( et les laisser dans la tromperie ?) Une sorte de “politiquement correct” à la sauce calédonienne alors ? Et puis Gomes, n’est-il pas un peu trop conciliant, unpeu trop mou ? Leur rentrer dans le mou aux indépendantistes en leur… Lire la suite »

XYY
XYY

Mister Eric.
“Frogier”. Je préfère de loin votre commentaire du 31 octobre 2018 15:17 à savoir
“Les indépendantistes ont Daniel Goa, Les loyalistes ont… Pierre Frogier.”
Axe du Mal, mâle axé, malaxé…

Yvan La Méche
Yvan La Méche

Vu hier soir à la TV reportage réunion FLNKS à la demande de Vanuatais ? ( c’est pas bien l’indépendance à Villa ??? C’est mieux de la voir de loin ??? ), avec RW et le Sako accompagné du fumeux Anglebert, les 3 tiraient la mine des grands jours : visages fermés, voir mortaires et l’air trés agacés…, à une question du public qui était en substance : ” Le FLNKS a t il les hommes ayant les compétences pour gérer l’indépendance ? ” PouaaaH sacré question !!! Ce à quoi Anglebert a répondu trés séchement et avec une sale… Lire la suite »

Manu Point de départ
Manu Point de départ

“L’indépendance n’est pas une réponse à la violence de notre société,… à l’irresponsabilité de notre société dans sa consommation d’alcool qui provoque des ravages sur les routes…” Mais la France non plus n’est pas une réponse à tout cela! La preuve, ces fléaux résistent à tout malgré notre rattachement à la France et malgré tous les moyens supplémentaires accordés par la France ces dernières années. “La solution viendra des hommes et des femmes déterminés à trouver ces réponses, qui ont la capacité à dépasser les clivages politiques. Je suis convaincue que les forces de progrès peuvent transformer notre pays en… Lire la suite »

Inforétif

“par contre le fléau démontré depuis 2005 ”

Manu, jamais tu nous lâcheras avec tes conneries de pendule, boules de cristal et eau bénite ??!
Mais bon, tu en as convaincu 2, apparemment… du moins jusqu’à ce que tu leur expliques ce que tu veux dire par “démontré” …

Floyd

Inacceptable dit-il…..et alors ça change quoi de dire les 4 vérités? En réalité avec MNT, CE marque des points dans l’histoire. Merci Gégé.

Floyd

On ne savait pas que Gégé était le porte parole du FLN, il est sorti du placard dans lequel l’UC l’avait enfermé….bizarre qu’on ait choisi Gégé pour faire bouillir la marmite.

io
io

Sako, Reigner, etc…. même combat : draper la vérité de mauvaise foi, et mentir…. En fait, au final, ils ne proposent rien de plus qu’un apartheid, et bien entendu, ce sont les partisans du NON qui ne sont pas fair-play

Voir plus dans Actualité

Tendances

Les derniers comm’s

To Top