Connect with us

Calédosphère

Actualité

Sonia Backes : « L’État prend parti pour les indépendantistes »

La secrétaire générale du MPC dénonce le parti-pris de l’État concernant la révision des listes électorales. Crise au gouvernement, mode de scrutin, position commune des loyalistes, Sonia Backes s’exprime sur les principaux sujets politiques du moment. Une femme en colère ?

De retour du salon de l’agriculture de Paris, la « ministre » UCF du gouvernement en charge de la protection sociale, de la famille et de l’agriculture reprend sa casquette de tête de liste des provinciales pour dénoncer la dernière décision de la cours de Cassation et le positionnement de l’État s’agissant du mode de révision des listes électorales.

La demande des indépendantistes est parfaitement inacceptable dans la démarche qu’on a engagée dans la construction d’un destin commun (…) C’est grave que l’Etat suive la position des indépendantistes alors que c’est contraire à ce qui avait été dit par le Premier ministre l’année derrière (Sonia Backes)

Pour Sonia Backes, la liste de 98 qui est utilisée n’est « pas valable » et elle entend le démontrer devant les magistrats dans chacune des commissions administratives mise en place depuis hier matin.

Les magistrats ont lancé des enquêtes auprès des électeurs pour vérifier si oui ou non ils remplissent les conditions ! Ce sont des gens qui ont voté en 99, qui ont voté en 2004, en 2009, en 2014 et à qui on va demander de prouver leur citoyenneté calédonienne ? C’est inacceptable ! (Sonia Backes)

Il s’agit pour la membre du gouvernement de coordonner cette opposition à la décision de la cours de Cassation pour ainsi « défendre » les intérêts des électeurs calédoniens :

Il est primordial que tous les représentants loyalistes aient la même position (…) Aujourd’hui, Calédonie ensemble, le Rassemblement-FPU et l’UCF tiennent des positions communes sur la question des listes électorales (Sonia Backes)

Une position commune qui devrait se répéter également dans le cadre de la future modification de la loi organique où les partis loyalistes plaident pour l’inscription automatique sur les listes électorales du référendum de sortie de l’Accord de Nouméa. Une volonté selon elle mise à mal par l’État qui a décidé de ne permettre l’inscription d’office qu’aux seuls calédoniens bénéficiant du statut civil coutumier – autant dire uniquement aux citoyens d’origine kanak.

Les kanaks, eux, vont être inscrits automatiquement sur la liste au référendum et les Calédoniens qui ne relèvent pas du statut civil coutumier eux vont devoir faire une démarche volontaire et apporter la preuve que se sont bien de “bons calédoniens”, c’est parfaitement inacceptable (Sonia Backes)

Une modification des règles en cours de route qui fait dire à Sonia Backes que le Gouvernement central a « choisi » de privilégier les intérêts des mouvements indépendantistes :

L’État va trop loin dans le parti-pris pour les indépendantistes. L’État prend parti pour les indépendantistes. Il n’est pas équidistant (Sonia Backes)

Une « équidistance » pourtant répétée à satiété par la ministre des Outremers, l’ancien Premier ministre Jean-Marc Ayrault et le président de la République lors de leurs venues respectives en Nouvelle-Calédonie.

« Nous sommes prêts à retourner aux urnes »

Interrogée sur la situation au gouvernement qui parait pour l’heure encore inextricable, Sonia Backes renvoie la responsabilité sur Calédonie Ensemble et sur son leader Philippe Gomes :

Quand on se prévaut d’être le premier parti de Nouvelle-Calédonie, quand on décide de faire tomber le gouvernement – et c’est un choix, c’est la démocratie – il faut qu’on soit en capacité de proposer une solution derrière autre que “6 mois après on retourne aux urnes” (Sonia Backes)

Sachant que le député Gomes a prévenu qu’en cas d’impossibilité pour l’exécutif de se trouver un président il souhaitait justement ce « retour aux urnes » (et donc de nouvelles provinciales) la secrétaire générale du MPC prévient que son mouvement y est préparé.

S’il faut retourner aux urnes, tout le monde est prêt à y aller en tout cas nous on est prêt à y aller. Il n’en reste pas moins que ce n’est pas très responsable de ne pas être capable de présenter de solution lorsqu’on a créé le problème (Sonia Backes)

Opposée à une modification du mode de scrutin durant cette mandature, Sonia Backes affirme que « cette proportionnalité, cette collégialité c’est un élément majeur de l’Accord de Nouméa » même si elle confirme que dans le cadre du nouveau statut de la Nouvelle-Calédonie « on pourra faire évoluer le mode de scrutin ».

Continue Reading

Officiant en free-lance pour plusieurs périodiques et médias calédoniens, cette pigiste professionnelle a rejoint l’équipe des contributeurs de Calédosphère depuis 2013 sous son nom de plume « Rita ». Spécialisée dans l’actualité quotidienne, elle se plait à y dénicher des sujets non-traités par les autres médias et à couvrir les évènements sensibles. Synthétique, réactive et parfois provocatrice elle essaie toujours d’écrire de manière claire, précise mais avant tout vivante. Son crédo : « Si ça pique, c’est un bon sujet »



Laisser une réponse

142 Commentaires sur "Sonia Backes : « L’État prend parti pour les indépendantistes »"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes

lilipacific plus bas!<j’avais cette fois-ci mon
ancien professeur de droit public du temps de l’université française du
pacifique : M. CHAUCHAT !!.et si je vous disais qu’à l’époque c’était
le premier à nous expliquer que la jurisprudence de la cour de cassation était
juste une aberration et la solution trouvée était de modifier la constitution
pour rendre constitutionnel des dispositions contraires aux principes fondamentaux
du droit que l’on nous a inculqués.>No comment!

Manu Point de départ
   Un pays, comme chaque être humain ne peux s’accomplir pleinement qu’en réalisant son destin… Celui  de la Nouvelle-Calédonie est de devenir le point de départ du nouveau monde meilleur promis par Dieu.       Cela se démontre depuis 10 ans par une succession de miracles réalisée selon une logique construite irréalisable par un homme…et pourtant toujours réalisée avec une extrême précision.              Ces miracles sont réalisés au niveau de la mortalité routière pour démontrer concrètement, en temps réel, les périodes bénéfiques et les périodes tragiques mais “toute la vie” est influencée par les mêmes énergies.         Notre éventuel destin commun… Lire la suite »

… Moins de routes, plus de transports en commun ‘de qualité’, svp !

Comme celui que nous attendons toujours, de transport en commun, sur la ligne Néa-Koumac…

ou le tunnel sous le Mont-Dore…

Pas encore enfermé?

Haï

Fou rire sui generis !!! Effectivement on a parfois un peu de mal a le suivre le Manu dans les trajectoires de son raisonnement !

Hommes de peu de foi !
En Manu croivez, quoi !
Et vous serez guéris,
Kolere et Haï.

lilipacific
Témoignage sur la question du corps électoral :je suis profondément choquée et écœurée de cette situation . Je suis arrivée en 1991 en NC à l’âge de 16 ans. J’ai dû fournir tous les documents possibles demandés par la mairie de Nouméa pour justifier de 20 années de présence sur le territoire et expliquer pourquoi je suis partie en 1999 pour poursuivre en métropole mes études et revenue en 2006 après la fin de mes études et une expérience professionnelle de deux ans (l’agent de la mairie ne comprenait que l’on puisse avoir envie d’une expérience professionnelle avant de revenir sur… Lire la suite »

Merci Lili pour cette intéressante tirade.Il suffit d’un traité et le tour est joué, nous sommes chez nous et les habitants premiers,  chez eux… Les Néo-Zélandais l’avaient compris il y a fort longtemps… Il n’est jamais trop tard pour devenir soudainement moins con, n’est-ce-pas?

Meilleure image?

:

L’État va trop loin dans le parti-pris pour les
indépendantistes. L’État prend parti pour les indépendantistes. Il n’est
pas équidistant (Sonia Backes)Ce qui prouve bien que ce que  Jean-Jacques BROT dénonçait,  disant que Valls bradait l’avenir de la Nouvelle-Calédonie était parfaitement fondé !!! Le catalan ferait mieux de s’occuper de la revendication indépendantistes des siens en Espagne.

Et alors, à part la chaise vide et du caca boudin tu propose quoi? Que les loyalistes prennent le maquis et posent de bombes?

Non ! Juste faire l’inverse de toi et ta clique, qui un coup marche avec les socialos, le coup d’après vous protestez (mollement)…. à l’image des deux députés CE qui votent différemment contre la motion de censure et pour !!! Avec une politique  aussi décousue, c’est tout à fait à l’image de ce que vous avez fait avec vos démissions bidons au gvt. C’est du vent !!! Alors restez à la maison, mais n’oubliez pas de rendre la paye et les primes qui vont avec !!!

“Ceux qui pratiquent la politique de la chaise vide en claquant la grande porte sont condamnés à revenir par la fenêtre.”

Floyd

Exemple Frogier, qui veut un nouveau CDS.

Beru

Les socialos doivent bien se marrer avec les beni oui oui cul culs de la politique calédonienne ! Mwarf ! A moins que… A moins qu’il y ait une petite légère complicité… Nan, comême pas !

Claude Victor

Ceux qui cautionnent par leur présence fayote le dépeçage des compétences régaliennes sont les idiots utiles des socialistes.

Beru

Merci Floyd pour ce rappel concernant la chute du gouvernement. Par la fenêtre, dis tu ? Mwarf !

j’allais le dire 😉

wpDiscuz

Voir plus dans Actualité

Tendances

Les derniers comm’s

To Top