Connect with us

Calédosphère

Actualité

Le Grand Oral et le Tout Banal

Il est rare de voir les élus et le public sur leurs 31 au congrès, mais discours de politique générale oblige, tout le monde avait revêtu le costume cravate, voir le nœud papillon dans une atmosphère digne d’une rentrée scolaire. Ambiance.

Il y eut ni huées, ni lazzis, ni broncas pour le discours de politique générale du fraichement élu Philippe Germain à la tête du XIVème gouvernement néo-calédonien. Si des observateurs attentifs du marigot politique auraient pu s’attendre à quelques interpellations ou mimiques de certains élus, ils sont repartis bredouillent après ces deux heures d’un long discours lu âprement. Une déclaration qui aura fait parler tant sur le fond que sur la forme. Certains dans le coin VIP de la presse diront que « ce fut soporifique » et des experts assermentés iront jusqu’à murmurer que cela manquait de « panache » et de « style » mais qu’au moins « il disait certaines choses ». Il est vrai que du côté des envolées lyriques il faudra repasser. Du côté de la presse on a même cherché sans succès la petite phrase, le message, l’annonce qui aurait pu faire passer Philippe Germain pour un indépendantiste new-génération. Mais hélas ce ne fut que le discours assez convenu d’un autonomiste affiché, dont le programme de gouvernement est à peu de chose près celui défendu par son parti Calédonie Ensemble. Et tout le monde fut bien déçu de ne pas y dénicher de scandale.

Du beau monde

Reste qu’il « fallait s’accrocher » pour le suivre et Philippe Germain n’a pas attiré les foules, justes quelques habitués et quelques personnalités de la société civile se sont déplacées telle Jennifer Seagoe qui a dû tomber des nues, lorsque la chambre consulaire qu’elle préside, la CCI, fut citée par le président pour démontrer un exemple de mauvaise gestion des deniers publics. Sur le coup, la pauvre s’est semble-t-il réveillée en sursaut. Assis parmi ce « gratin », on pouvait voir aussi Samuel Hnepeune (PDG d’Aircal), les consuls, ou encore Ronald Frère le monsieur économie de l’UC.

Mais parmi les grands absents et pas des moindres la députée-maire de Nouméa, Sonia Lagarde (qui doit donc avoir un agenda politique très chargé) tout comme le Haut-Commissaire, Vincent Bouvier en déplacement métropolitain loin du tumulte local et du dossier Betoé qui agite le microcosme calédonien. Représenté pour cette séance solennelle par le secrétaire général du « haussariat », Pascal Gauci et par son directeur de cabinet, Paul-Marie Claudon, Vincent Bouvier aura réussi l’exploit d’avoir raté l’élection du président, du vice-président, et le discours de politique générale de ce gouvernement. Pour un peu il pourrait rester jusqu’à la fin de l’année en métropole, personne ne le remarquerait. Comme le reste de la troupe FPU/UCF/PT, les sénateurs RUMP ont boycotté cette séance, mais il faut dire que même au palais du Luxembourg, nos deux sénateurs ne daignent pas souvent siéger sous les lambris de ce palais très florentin.

Certains parmi les journalistes les plus anciens, à l’issue de ces deux heures, doivent se dire qu’il est bien loin le temps du discours de politique générale de Jean Lèques. A l’époque, il ne faisait que 11 pages et en une demi-heure c’était plié.

Afficher la suite

Jeune internaute tout frais sorti d’un œuf de la discorde, Machiavel à la plume alerte des jeunes pousses. Techno-connecté, s’exprimant sur tous les réseaux sociaux, Machiavel représente cette génération 2.0 qui occupe naturellement le Net. Marqué à droite, ses premiers écrits tranchent avec le politiquement correct habituel en Calédonie. A n’en pas douter, au fil du temps, le plus jeune de nos contributeurs saura prendre sa place parmi les “grands”.



Laisser une réponse

25 Commentaires sur "Le Grand Oral et le Tout Banal"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes

Philippe XIV le Président soleil…avec lui fini la grisaille… mais comme son cousin Louis avant lui, on peux aussi le surnommer Philippe l’Africain ou encore Philippe-Dieudonné… alors ? dans quel camp il est ?

Edgar Faure, homme politique spécialiste en retournement de veste, lorsqu’on le qualifiait de girouette, il répondait :”ce n’est pas la girouette qui tourne, c’est le vent”. ça ressemble à du Gomès tout craché !

Ca a été une prestation plus que pitoyable avec un “président” qui ne sait manifestement pas parler. Je n’en pouvais plus des bafouillages au bout d’une heure (et malheureusement nous n’en étions qu’à la moitié).

C’est le moins compétent des Philippe…

Tu sais maender, dans votre secteur on les a vu faire ceux qui “parlent bien”, on voit bien dans quelle merde ils nous ont mis.
Alors franchement, à ta place je ne l’a ramènerais pas trop, parce que le plus important c’est bien de faire pas de dire… Et des “disants” vous n’en manquez pas c’est vrai…

Caledoniste

J’en connais qui doivent se retourner dans leurs tombes.
Je la voyais pas comme ça la fameuse mandature clé de l’accord de Nouméa…
Tout cela ressemble à un rendez-vous raté avec l’histoire, à un déni collectif.
Pouvons-nous encore croire en un sursaut ?

En parlant de “moeurs”, XXX oui, d’accord avec toi, c’est bien machiavelique le tout oral dans un grand trou anal…. Ya p’têtre un vaccin?

Mais c’est bien sûr: tant que le trou n’est pas banal… Bonne nuit… Sweet dreams…

XXX

Autre temps, autre mœurs : Le RPCR savait endormir les gens avec 11 pages ; Calédonie Ensemble essaie de réveiller les consciences citoyennes avec 46. Un vrai paradoxe !

L’avantage pour CE, c’est que les indépendantistes sont unanimes “très beau discours”.
Ce DPG a été approuvé à 100% par le Palika.
Il est même pressenti pour acquérir le label “FLNKS-Friendly”.
Les socialistes, eux, souhaitent attribuer à ce DPG “l’AOC Solférino”.

wpDiscuz

Voir plus dans Actualité

Tendances

Les derniers comm’s

To Top