Connect with us

Calédosphère

Actualité

« Nous sommes dans l’opposition »

Dans cet interview, réalisé avant que Philippe Germain ne prononce sa déclaration de politique générale, Sonia Backes, membre UCF du gouvernement précise son point de vue. Il est sans surprise, elle y réaffirme son opposition à Philippe Gomes.

C’est une guerre ouverte qu’aujourd’hui Sonia Backes, une des têtes de file de l’UCF, déclare à Philippe Gomes qu’elle accuse de trahison et d’avoir conduit un « putsch » en renversant le gouvernement Ligeard et avec l’élection de Philippe Germain avec les voix des indépendantistes. Sonia Backes accuse également Philippe Gomes d’avoir volontairement refusé de trouver un accord avec UCF et FPU pour trouver une issue à la crise. Et elle l’accuse enfin de mener la Nouvelle-Calédonie vers une indépendance douce. Et cette opposition à ce qu’elle appelle « un passage en force », Sonia Backes entend la mener avec l’UMP.

Une UMP forte

Sonia Backes plaide en effet pour une UMP forte tant sur le plan national qu’au niveau local et elle confirme que seul un retour au pouvoir de l’UMP en 2017, via Sarkozy, peut assurer aux Calédoniens le maintien dans la France. Elle juge dangereuse « la pente » sur laquelle veut nous faire glisser l’État socialiste. Une UMP forte sur le plan local présuppose un rapprochement entre FPU et UCF qu’elle ne juge pas impossible en dépit, dit-elle, des différents qui subsistent. Parmi ceux-ci, la nécessité selon l’UCF d’organiser le plus rapidement le referendum pour ou contre l’indépendance. Ça l’est d’autant plus, selon Sonia Backes, que le résultat confirmera la volonté des Calédoniens du maintien de la Nouvelle-Calédonie dans la France.

Continue Reading

Jeune internaute tout frais sorti d'un œuf de la discorde, Machiavel à la plume alerte des jeunes pousses. Techno-connecté, s'exprimant sur tous les réseaux sociaux, Machiavel représente cette génération 2.0 qui occupe naturellement le Net. Marqué à droite, ses premiers écrits tranchent avec le politiquement correct habituel en Calédonie. A n'en pas douter, au fil du temps, le plus jeune de nos contributeurs saura prendre sa place parmi les "grands".



Laisser une réponse

128 Commentaires sur "« Nous sommes dans l’opposition »"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes

S.Bakès et ses contradictions : elle est désormais dans l’opposition, à Calédonie Ensemble tous des traîtres, l’indépendance est en marche, etc…ît-il, mais elle envoie une invitation à P.Gomès pour venir marcher avec elle.
Elle fait la démonstration, une fois de plus , que tout est bon pour se faire mousser.
Nautile

Donc Machiavel l’a dit : Sonia Backes c’est une méchante pas une gentille.

voilà une bonne idée ! voir nos chèr(e) politique, se mettre au sport intellectuel s’ils (elles) le veulent bien, nourrir la réflexion sur les débats qui motivent notre société, un brainstorming inter communauté par ces élites qui nous gouvernent. et ils ont un atout… et de taille : “Le corps est le temple de l’esprit”

bendidon

à dans 4 ans et bonne cure d’amaigrissement ! et le 24 avril faut pas oublier de défiler avec le drapeau FLNKS

gilbert
Tous autant que vous êtes vous nous faites chier. Etre dans l’opposition alors qu’il faut se mettre au boulot, c’est une position débile de politicien qui ne regardent que leur nombril. Cessez donc ce petit jeu. Moi non plus je ne l’apprécie pas ce Gomez et tous ses pantins ou autres pittbulls, mais il a réussit à avoir une majorité, comme vous en votre temps. Alors cessez donc vos jérémiades qui sont uniquement des postures politiciennes et attelez vous à la tâche. Il parait que les caisses sont vides ? Mettez vous au boulot. Et entre 2 dossiers, allez donc… Lire la suite »

Une grande marche le 24 avril pour sortir des griffes des socialistes l’avenir des Calédoniens que Gomès est en train de brader pour gagner un peu plus de pouvoir !

Tous dans la rue !!

XXX
Le “Tous dans la rue” me pose quelques problèmes. Si j’ai bien compris, cette marche s’inscrit dans les rapports de force qui s’organisent en vue du scrutin d’autodétermination de 2018. Ce scrutin concerne les Citoyens français qui composeront le corps électoral spécial appelé à se prononcer sur l’avenir institutionnel de La Nouvelle-Calédonie. A chacun sa stratégie, cela me parait de bonne démocratie. Compte tenu des enjeux et de la passion entretenue ces derniers jours, je ne doute pas qu’il y aura du monde dans la rue le 24 avril ; au premier rang desquels des Citoyens français arrivés depuis 1994… Lire la suite »

Et si CE faisait la marche avec vous? Main dans la main. Parait qu’on est invités à y participer. Ca pourrait être sympa non? La famille loyaliste enfin réunifiée. Le 29 avril on était vachement pris, mais le 24 ça nous convient parfaitement. Par contre, que ça soit bien clair, il n’est pas question qu’on barre en vacances avec vous après cette marche.

Ben c’est super !

N’est-ce pas?

Pour une fois. 😉

apox

Que l’UCF travaille conjointement avec le rump pour la calédonie dans la France mais conserve ses idées et prérogatives!

Ben de toute manière il existe des différents de fond entre les deux, notamment sur la question de la sortie de l’accord. Nous sommes plutôt pour l’idée de collectivité fédéré de la République Française. Eux on ne sait pas trop…

Beru

Maender franchement, faut pas confondre UCF et MPC…

Ben en même temps je ne voudrais être méchant, mais l’UCF et le FPU sont des regroupements de morceaux partis…!!!
En gros seuls ils ne pèsent pas bien lourd, du coup ils ont fatalement des idées différentes sinon ils ne seraient qu’un seul et unique mouvement ???

Et c’est une des multiples raisons qui font que je ne pourrais jamais me reconnaitre là dedans !!!

Clark

Non: ça c’est le choix du MPC: “collectivité fédéré de la République Française” . Pas de l’UCF dans sa totalité, Maender… sois honnête je te dis! Je sais c’est dur! mais c’est la seule solution.

En effet. Merci de préciser.

wpDiscuz

Voir plus dans Actualité

Tendances

Les derniers comm’s

To Top