Connect with us

Calédosphère

Actualité

Le président du MEDEF-NC menace : « On a des solutions pour paralyser le pays ! »

Quelques jours après l’adoption par le gouvernement du texte instaurant des réglementations de prix, Daniel Ochida a déclaré que les membres du comité exécutif du MEDEF avaient réfléchi aux moyens et aux actions à entreprendre pour « paralyser » le pays. Patrons-bloqueurs ?

Il faut relativement s’accrocher à son siège lorsque par inadvertance on tombe ces jours-ci sur une déclaration de Daniel Ochida. Le patron des patrons calédoniens ne décolère pas depuis que le gouvernement a adopté une réglementation des prix dans les secteurs de la grande distribution et de l’automobile (à l’occasion de la mise en place de la TGC à taux pleins). Et ce jeudi, le président du Medef a carrément franchi un nouveau stade d’évolution puisqu’il est passé d’ex-représentant des chefs d’entreprises à futur-bloqueur de l’économie, le tout en 48 heures top-chrono. Car dans un entretien accordé à la radio RRB, Daniel Ochida a ainsi avoué que le comité exécutif du MEDEF-NC (Comex) avait travaillé sous sa direction cette semaine sur les moyens et les actions à mettre en œuvre pour paralyser l’économie calédonienne :

« Qu’est-ce que le MEDEF peut faire ? Vous savez on a des solutions pour paralyser le pays, on y a pensé. J’ai réuni le Comex par deux fois et on a pensé à des solutions qui pourraient paralyser le pays (Daniel OCHIDA, président du MEDEF-NC, 13/09/18 ; sources : RRB) »

Expliquant que le gouvernement avait « piétiné » son organisation en choisissant le texte de loi qui favorisait le consommateur calédonien plutôt que celui qui était à l’avantage des acteurs économiques, Daniel Ochida a fait part de son mécontentement mais a tout de même tenu à rajouter que la paralysie du pays à laquelle avait pensé le Medef se ferait « sans violence ». Une précision qui – sans nul doute – a dû rassurer les Calédoniens interloqués par l’idée d’un blocage du pays organisé par ceux qui sont censés vouloir faire tourner davantage l’économie…

Une manif “pour” la vie chère ?

Evoquant l’organisation d’actions visant, selon ses mots, à « bien faire connaitre au grand public les conséquences d’un tel texte », le président du Medef a néanmoins reconnu que ses soutiens se faisaient rares. Si on a déjà évoqué dans ces colonnes le refus du syndicat des rouleurs de se joindre au Medef, il s’avère que l’Intersyndicale a elle aussi refusé de bloquer le pays ou de manifester contre la réglementation des prix ou la lutte contre les marges abusives :

« On s’était dit qu’on allait se réunir d’abord et venir vers nos partenaires de l’accord, de l’Intersyndicale, de façon à essayer d’envisager un mouvement d’envergure (…) Le mouvement de protestation, comme l’a indiqué l’Intersyndicale, ne va pas avoir lieu puisqu’ils ont refusé de participer à un tel mouvement. Dont acte. (Daniel OCHIDA, président du MEDEF-NC, 13/09/18 ; sources : RRB) »

Il faut dire que lors de la négociation et de la signature des accords économiques, la mise en place de la TGC (TVA calédonienne) était présentée par les partenaires sociaux comme une réforme qui devait permettre une baisse des prix pour les consommateurs, ce qui est précisément l’objectif fixé par le texte du gouvernement. L’intersyndicale ayant porté le combat contre la vie chère depuis plus d’une douzaine d’années, il leur était impossible de se mobiliser contre une baisse des prix alors que la réforme va justement voir le jour. De même, les stations-services (non-concernées par le texte du gouvernement) ont elles aussi abandonné Daniel Ochida lequel voulait une « grande manifestation avec les stations-services, avec l’intersyndicale et le MEDEF ». Naturellement, il s’agissait surtout de bloquer les accès à l’essence pour les automobilistes.  Finalement, ça n’a pas été possible puisque tous les autres (pour l’instant) on dit au Medef qu’ils n’étaient pas intéressés. C’est pourquoi, dorénavant, le patron du Medef maintient le secret sur ses nouvelles intentions :

« On va avoir des actions, ça a été parlé en Comex, je peux pas vous en parler ce soir, parce que on reviendra vers vous en temps voulu (…) On est en train d’y travailler, aujourd’hui on y a travaillé, on va pas attendre très longtemps et vous le saurez en temps voulu, je vous promets on interviendra et on vous dira ce qu’on fait (Daniel OCHIDA, président du MEDEF-NC, 13/09/18 ; sources : RRB) »

C’est ainsi que la plus importante et la plus puissante des organisations patronales de Nouvelle-Calédonie cherche à entreprendre « quelque chose qui marque son mécontentement » de façon à faire annuler la réglementation des prix. Mais on sait pas encore c’est quoi et on sait pas encore c’est quand.

Pour le MEDEF, Germain “joue au Père-Noël” en “distribuant des jouets à la population”

Sur sa lancée et visiblement en free-style total, le président du MEDEF-NC a ensuite insisté pour faire connaitre sa vision de la situation. Et selon lui, une TGC qui ferait baisser le prix du panier de la ménagère et qui lutterait contre les marges abusives, c’est comme si on donnait à toute la population calédonienne des cadeaux qu’elle n’a pas mérités. N’hésitant pas à comparer le président du gouvernement au Père-Noël, le patron des patrons a ainsi fustigé une idée (qui serait selon lui saugrenue) c’est-à-dire de mettre en place des baisses de prix pour le consommateur calédonien :

« Vous savez, aujourd’hui, l’entreprise c’est le fabriquant de jouet. Donc pour fabriquer ses jouets, il a un local, l’électricité, du matériel, du personnel, des charges sociales à payer, etc. (…) Nous on est des fabricants de jouets, mais vous avez le Père-Noël : Philippe Germain lui qui vient et qui nous prend les jouets sans payer ! Et qui va les distribuer à toute la population ! Sauf que là, dans ce cas-là, Philippe Germain prend tellement de jouets que ce qu’il nous reste à vendre ne suffit plus à couvrir nos charges et à faire tourner nos entreprises, alors qui c’est le bon et qui c’est le méchant ? (Daniel OCHIDA, président du MEDEF-NC, 13/09/18 ; sources : RRB) »

C’est ainsi que pour Daniel Ochida, les marchandises importées et distribuées en Nouvelle-Calédonie sont considérées comme les jouets des patrons du secteur. Et il semble craindre que le président du gouvernement donne trop aux consommateurs… Il est vrai qu’avec un objectif de baisse de prix fixé à 10% ou à 20% sur les produits de consommation courante, si la réforme de la TGC se passe bien, on va bientôt tous gagner 57 francs sur l’achat d’un paquet de pain de mie (aujourd’hui vendu 635Fr en moyenne) et peut-être même 104 francs sur l’achat d’une bouteille de Maggi ! (aujourd’hui vendu 525Fr en moyenne). Le secteur des grandes surfaces alimentaires représentant en Nouvelle-Calédonie environ 60 milliards de francs CFP par an (soit environ 50 millions d’euros), il n’est en revanche pas franchement sûr que les patrons de la grande distribution doivent mettre la clé sous la porte même avec les baisses dénoncées par certains. Reste que le président du MEDEF affirme que ce « cadeau » offert aux consommateurs est très injuste puisque les patrons du secteur de la grande distribution et de l’automobile essaient depuis des années tant bien que mal « de s’en sortir » et qu’ils ont en plus l’air de mal le vivre parce que c’est très dur et notamment dans les supermarchés ou dans la vente de pièces détachées :

« Quand on parle de TGC personne ne comprend mais par cette image, je voudrais signaler que, effectivement, c’est très facile pour le gouvernement de jouer au Père-Noël alors que nous on est là à fabriquer les jouets et à essayer de s’en sortir (Daniel OCHIDA, président du MEDEF-NC, 13/09/18 ; sources : RRB) »

Ne doutons pas que, dans leur grande mansuétude, les Calédoniens iront bientôt par milliers allumer des cierges à la cathédrale pour prier pour que les dirigeants du MEDEF s’en sortent face à l’ignoble « Papa-Noël Germain » lequel ose « distribuer » des choses à ces loqueteux de consommateurs calédoniens… Franchement, quelle honte !

Afficher la suite

Nouveau dans l’équipe de rédaction, Hubert B. a rejoint Calédosphère au tout début de l’année 2015. Enfant du pays, il a grandi à Nouméa et a ensuite bourlingué durant près de vingt ans au gré de ses envies et des hasards de la vie. Fils d’une bibliothécaire/documentaliste, il a été tour à tour enseignant, pigiste, formateur mais c’est finalement vers l’écriture qu’il a choisi de revenir. Succinct, précis, parfois laconique, si son style est volontiers direct, ses intérêts sont éclectiques et toujours tournés vers l’actualité. Sa citation favorite : « Le journaliste doit avoir le talent de ne parler que de celui des autres »



58
Laisser une réponse

avatar
19 Comment threads
39 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
plus récents plus anciens plus de votes
Eliot Nenesse

Alors le MEDEF, paralyser le pays, c’est pour quand?

Eric

Eliot,

Ben disons pas tout de suite…
Faut déjà s’occuper de la mise en place de la TGC…
Et ensuite disons qu’il faudra deux ou trois mois pour faire les comptes et à ce moment seulement ils verront si c’est encore nécessaire…

abraham
abraham

c’est comme si on donnait à toute la population calédonienne des cadeaux qu’elle n’a pas mérités où lequel ose distribuer des choses à ces loqueteux de consommateurs calédoniens.Espèce de gros porc, sans les petits bras(consommateurs) tu pourras même pas faire fructifier ton(vos)capital(aux)commence déjà à nous respectés on tant que salarié consommateur.Gros cochon

Eliot Nenesse

Je doute que le MEDEF ait les moyens de paralyser le pays, sauf à contraindre leurs propres employés de le faire et ce dans le carde de leur travail. Mais eux aussi en subiraient les conséquences.
Un petit peu d’insurrection prolétaire et de blocages ne feraient alors pas de mal. Ces employés ne vont pas agir contre leurs concitoyens quand même.

paul
paul

Les Miss défilent en maillot, c’est vrai ça, on les filme alors qu’elles sont toutes timides, elles déballent leur chair, les mecs applaudissement et de nombreux n’ont jamais vu de près de jolies courbes et se rincent l’œil; et bien que les hommes politiques fassent de mêmes et défilent en slip!!! Les femmes, applaudiront , siffleront et voteront ! Il n’ y pas de raison que l’on autorise des gamines à se pavaner en montrant leurs chairs et que des hommes leaders ne le fassent pas , insistons!

Alikantitra

Paul: “on autorise des gamines à se pavaner en montrant leurs chairs et que des hommes leaders ne le fassent pas …”

Pas trop d’accord.
Ce qui m’intéresse chez un homme (ou une femme) politique, c’est davantage son CV que ses mensurations.
Le CV permet en particulier de voir la durée de la vie professionnelle et politique (éventuellement trop longue, et avec ses ombres et ses lumières), l’investissement dans le monde économique (éventuellement trop important) et accessoirement la familiarité avec les procédures judiciaires.

paul
paul

De même avec les Miss? les hommes votent pour leur CV et leur QI? Pour leur QI ou pour leur Q ? On rigole un peu ; non ? Je suis d’accord avec vous, en fait; mais un peu de maintien physique laisse présumer une volonté , un vie saine, un intellect aussi rapide que le la digestion… Le délabrement physique ( bouffe & alcool) hors maladie n’ est il pas un laissé allé de la volonté incompatible avec une force de leader? Et puis les hommes taclent si fort les Nanas sur leur physique qu’il faut en profiter pour… Lire la suite »

paul
paul

Coté familiarité avec les procédures judiciaires, ils sont forts !

paul
paul

Je propose que l’on ne vote que pour les moins de 85 kg qui roulent en voiture de basse consommation, on vote pour un leader qui doit montrer l’exemple, non ? on suit les avis d’une personne sensée qui pratique ce qu’elle préconise et qui démontre sa sportivité intellectuelle, sa vie saine et honnête, donc qui montre un corps sain puisqu’ un esprit sain est dans un corps sain, ce leader doit montrer l’exemple en n’ affichant pas des bling bling couteux, par ce que celui qui doit afficher du bling bling et du gras du bide dans une grosse… Lire la suite »

Alikantitra

Paul : “Je propose que l’on ne vote que pour les moins de 85 kg qui roulent en voiture de basse consommation …” Le seul problème est qu’une fois élus, et surtout s’ils occupent en plus un poste à responsabilités, il leur faut une voiture de fonction, éventuellement 4×4, bien entendu neuve (le prédécesseur ayant usé la précédente), et pas le modèle de base (question de standing). Il me semble toutefois me souvenir d’une présidente de gouvernement qui “ne se la jouait pas”. “On devrait voter comme pour les Miss, en voyant de quoi ils ont l’ air nus et… Lire la suite »

LedZep
LedZep

@Alik
« Il me semble toutefois me souvenir d’une présidente de gouvernement qui “ne se la jouait pas”. ».

Marie-Noëlle T.

Alikantitra

Paul : “on passe des miss dénudées à la TV …”

En tout cas pas sur NC1ère.
La soirée ayant été retransmise sur Calédonia samedi soir, Yvon Avril n’y a fait qu’une très brève allusion dimanche au JT de 19:30, sans même montrer une jolie photo de la Miss.

Mauvais perdants, RFO !

NoComment
NoComment

…….mmmmmm…..paralyser le pays ou comment avancer vers le passé… donc D.O. rejoint LKU et le MEDEF s’allie à l’USTKE?
Est ce la pensée extra libérale du MEDEF qui rejoint la pensée très coloniale de LKU?
on est vraiment dans L’île la plus proche du grand n’importe quoi

tryphon
tryphon

Heureusement le ridicule ne tue pas. Dans notre cas, avec une “hécatombe” chez les patrons, ce serait néfaste à la concurrence…

André
André

vue l’embonpoint du gars, il est la caricature même du patron de Zola, un bonne slive du bide et surtout du compte bancaire le remettrait dans les réalités humaines, un scandale ambulant, ce sont des faits comme celui là qui poussent à voter OUI au référendum.

Alikantitra

André : “un scandale ambulant, ce sont des faits comme celui là qui poussent à voter OUI au référendum.”

Avec le risque de vous retrouver avec LKU (son négatif ?) à la tête du MEDEK …

André
André

humour, de toute façon je ne peux pas voter comme des milliers de calédoniens, mais à voir ce monsieur, je comprends que l’on puisse avoir envie de tout foutre en l’air et tout chambouler, mais à voir LKU, de même, on comprends les jeunes soient écœurés, dégoutés et ne votent pas.

Clark
Clark

Allez: on en parle de “l’embonpoint”, puisque ça semble le meilleur argument?

germain.jpg
greve_generale-660e.png
André
André

C’est triste parce que cela montre qu’ à part l’alcool et la bouffe ils n’ont pas d’autres centres d’intérêts, la culture, le sport, ils ne savent pas ce que c’est parce que ça fait pas devenir gras du bide !!! Et il n’ y en a pas un pour racheter un autre, comme en Afrique quand le chef se devait de faire plus de 100 kg et avoir une Mercedes

Alikantitra

André : “comme en Afrique quand le chef se devait de faire plus de 100 kg et d’avoir une Mercedes”

Et plusieurs “bureaux”.
Mais ça, bien sûr, c’était avant, au XXème siècle.

Pour ce qui est de LKU, quelqu’un m’a affirmé qu’il y a une dizaine d’années, il marchait dans l’eau (jusqu’à la taille) à la BD, et qu’il lui avait dit faire aussi du vélo d’appartement. Peut-être n’est-ce pas une question d’alimentation et de mode de vie, mais plutôt de génétique.

Voir plus dans Actualité

Tendances

Les derniers comm’s

To Top