Connect with us

Calédosphère

Actualité

Les Sarkozystes préparent le référendum « éclairé »

En mission cette semaine dans le cadre de la préparation de l’avenir institutionnel, l’ancien Haut-commissaire Yves Dassonville et Benoit Lombrière, le conseiller de Nicolas Sarkozy, organisent des réunions de travail sur le transfert éventuel de la compétence « Monnaie ». Éclairez-nous…

La chute est rude pour les politiques calédoniens qui attendent impatiemment le retour de Nicolas Sarkozy à la tête de l’État. Si certains restent en effet persuadés que l’ancien président de la République a une autre stratégie que celle de François Hollande concernant l’avenir de la Nouvelle-Calédonie, ils en seront pour leur frais. Ainsi, dans le cadre de la préparation du référendum d’autodétermination et afin « d’éclairer » les solutions de sortie de l’accord de Nouméa, plusieurs groupes de travail planchent actuellement sur les conséquences éventuelles des transferts des compétences régaliennes (Justice, monnaie, défense, ordre public et affaires étrangères) en cas d’indépendance ou de passage à un nouveau statut.

A la tête de ces groupes de travail, le gouvernement Valls a accepté – prétendument sous la contrainte – de placer à la fois des socialistes convaincus mais aussi des « personnalités de droite », réputées proches de l’UMP. C’est ainsi que, notamment par le biais du sénateur Frogier, l’ancien Directeur de cabinet de Christian Estrosi et l’ancien conseiller de Nicolas Sarkozy ont tous deux été mandatés comme « missionnaires pour l’avenir institutionnel ». C’est dans ce cadre que Yves Dassonville et Benoit Lombrière ont cette semaine rencontré l’ensemble des responsables calédoniens afin tout d’abord de débattre avec eux de la monnaie et, dans un deuxième temps, afin de rédiger un rapport sur les conséquences d’un tel transfert. Le message politique est clair : le transfert des compétences régaliennes n’est plus un sujet tabou au sein de l’UMP.

Les socialistes à la manœuvre

« Mon Dieu, gardez-moi de mes amis. Quant à mes ennemis, je m’en charge ». En bons tacticiens, les socialistes ont habilement joué afin de piéger l’opposition. Pour que les parlementaires de droite, et au-delà d’eux l’ensemble de l’UMP, ne puissent pas critiquer le futur référendum d’autodétermination calédonien, ils ont choisi de les associer à son élaboration. En faisant appel à deux proches de Nicolas Sarkozy ils ont ainsi réussi à faire accepter l’ensemble de la mission institutionnelle et donc son objectif : à savoir discuter des transferts dont une partie des loyalistes ne voulait pas entendre parler il y a de cela quelques mois. Réservés pour ne pas dire franchement réticents vis-à-vis de Alain Christnacht et de Jean-François Merle (proches du pouvoir socialiste), c’est avec entrain que les responsables loyalistes ont pour autant été discuter les uns derrière les autres avec l’ancien Haut-commissaire et l’ancien conseiller de l’Elysée.

Cela reste néanmoins un tour de chauffe car la semaine prochaine Yves Dassonville mènera, avec Régis Fraisse, les discussions sur la compétence « Ordre Public ». Il s’agira par exemple d’évoquer le transfert de la police et des forces de l’ordre à la Nouvelle-Calédonie. Ensuite, les 28 et 29 mai, Benoit Lombrière travaillera avec Alain Christnacht sur la compétence « Affaires Etrangères ». Ce collaborateur de Nicolas Sarkozy reviendra ensuite sur le territoire en septembre afin d’étudier les conséquences d’un transfert de la nationalité aux citoyens calédoniens. Naturellement, les deux hommes – comme leurs collègues socialistes – insistent sur le caractère « éventuel » de tels transferts, qui seront in fine décidés (ou non) par les électeurs calédoniens. Mais le fait politique demeure, à droite comme à gauche, on se prépare et on « éclaire ».

Afficher la suite

Nouveau dans l’équipe de rédaction, Hubert B. a rejoint Calédosphère au tout début de l’année 2015. Enfant du pays, il a grandi à Nouméa et a ensuite bourlingué durant près de vingt ans au gré de ses envies et des hasards de la vie. Fils d’une bibliothécaire/documentaliste, il a été tour à tour enseignant, pigiste, formateur mais c’est finalement vers l’écriture qu’il a choisi de revenir. Succinct, précis, parfois laconique, si son style est volontiers direct, ses intérêts sont éclectiques et toujours tournés vers l’actualité. Sa citation favorite : « Le journaliste doit avoir le talent de ne parler que de celui des autres »



Laisser une réponse

129 Commentaires sur "Les Sarkozystes préparent le référendum « éclairé »"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes

GUY TAMAI J + 336 MIKE TAMAI J + 102

Yvan La Méche

L’ UMPS n’est plus crédible pour quoi que ce soit ,pire le Nabo gesticulateur et parkinsonien à la sauce Bling et Karcher vient d’en pondre une excellente : son nouveau parti : le parti RIPOUXBLICAIN……..no comment….

Bon, Yanno aurait été entendu par l’assemblée nationale, concernant le vote des natifs de la NC… C’EST DU FLAN !!!. Y’a une semaine, ils ont faits comprendre qu’ils s’en foutaient !!!… Et ils laisseront faire… Ils veulent calmer le jeu car ils appréhendent cette manif de vendredi, çà prend trop d’ampleur, ils ont peur que çà pète !!!… Ben ouais, çà ferait mauvaise pub au gouvernement français s’il y avait des affrontements, voir plus… On se demande si çà ne serait pas bon d’avoir ici des caméras et reporters internationaux ? On pourrait dénoncer à qui veut l’entendre que la… Lire la suite »
bendidon

Tiens le dassonville est de retour. Il est venu à la demande du génie de l’île Ouen. C’est pour enlever le drapeau qu’il nous a mis dans le Fillon en 2010?

apox

Au fait où est passé le débat sur le sujet de la monnaie à éventuellement choisir pour notre futur??? Pourquoi a-t-il disparu?

Pour la monnaie le non CAGOU semble bien choisi , comme cela elle ne risque pas d’ envoler ses cours

apox

—> inforetif : il s’agit de mettre l’un ou l’autre des 2 bulletins selon ses sentiments politiques. Mettre les 2 dans la même enveloppe ça confirmerait qi’il y a des “caldoches de base”. Ou des indécrottables. Dommage.

X
Je le dis et je le répète: l’affaire est pliée depuis au moins 1998, quand l’accord à lecture variable (pondu par quelques pervers coutumiers du fait) fut signé, en toute connaissance de cause (pour quelques privilégiés, disparus aujourd’hui pour certains) afin de donner 20 ans de France de plus aux uns, avec la promesse d’une indépendance à la clef aux autres. Et aujourd’hui l’État (PS, UMP, peu importe, c’est blanc bonnet et bonnet blanc) va tout faire pour que les autres obtiennent leur jouet (leur « dignité », leur « souveraineté », leur « indépendance » -LOL- alors qu’ils ne… Lire la suite »
wpDiscuz

Voir plus dans Actualité

Tendances

Les derniers comm’s

To Top