Connect with us

Calédosphère

Actualité

Paita : Harold restera maire

Les recours entrepris par Frédéric De Greslan suite aux élections municipales de Paita ont du plomb dans l’aile. Mercredi, le rapporteur du Conseil d’Etat a estimé qu’ils n’étaient pas recevables. De nouvelles élections à Paita sont désormais très peu probables. Martin, le retour.

Après une âpre bataille électorale, seulement 286 voix avaient séparé les deux adversaires soutenus par le FPU pour l’un et par Calédonie Ensemble pour l’autre. Raison pour laquelle au lendemain du scrutin, Frédéric De Greslan avait annoncé déposer plusieurs recours contre Harold Martin, l’un sur l’élection elle-même (selon lui entachée d’irrégularités) et l’autre sur l’élection du maire à proprement parlé. Car celle-ci avait eu lieu à l’arène de Paita, en dehors des locaux de la mairie. Le tribunal administratif avait donc décidé d’annuler les élections mais Harold Martin avait alors fait appel devant le Conseil d’Etat. Or, celui-ci vient donc de donner raison à l’ancien président du gouvernement par la voix de son rapporteur.

Fin de campagne

Ainsi le rapporteur du Conseil d’Etat a estimé mercredi dans ses conclusions que les arguments de Frédéric de Greslan n’étaient pas fondés. Que ce soit quant aux propos très durs tenus par Harold Martin sur le candidat de Calédonie Ensemble (comme quoi il allait descendre le drapeau du FLNKS de la mairie et « foutre le feu » à Paita) ou encore sur l’utilisation des moyens de la municipalité pour sa communication de campagne, le rapporteur public ne les a pas jugés contraires aux dispositions réglementaires du code des communes. Demandant l’annulation de la décision du Tribunal Administratif de Nouméa, le Conseil d’Etat devrait faire connaitre sa décision officielle très prochainement et vraisemblablement suivre les recommandations de son rapporteur. Une victoire pour Harold Martin qui depuis plusieurs semaines se préparait à toutes les éventualités. Le maire de la commune était ainsi, selon plusieurs de ses proches, en « campagne permanente ».

Afficher la suite

Nouveau dans l’équipe de rédaction, Hubert B. a rejoint Calédosphère au tout début de l’année 2015. Enfant du pays, il a grandi à Nouméa et a ensuite bourlingué durant près de vingt ans au gré de ses envies et des hasards de la vie. Fils d’une bibliothécaire/documentaliste, il a été tour à tour enseignant, pigiste, formateur mais c’est finalement vers l’écriture qu’il a choisi de revenir. Succinct, précis, parfois laconique, si son style est volontiers direct, ses intérêts sont éclectiques et toujours tournés vers l’actualité. Sa citation favorite : « Le journaliste doit avoir le talent de ne parler que de celui des autres »



Laisser une réponse

50 Commentaires sur "Paita : Harold restera maire"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
memory

Pour être Instituteur, il fallait un casier judiciaire vierge.
Etre, et rester maire avec autant de casseroles, et le soutien du conseil d’état….. ça laisse perplexe.

XXX

L’UMP change de nom ou Comment les caciques de l’ex-RPCR deviennent Républicains en fin de carrière.
Un peu comme les Béké, les “Blancs Pays” aux Antilles ou Quand l’habit ne fait (toujours pas) le moine.

Rassures toi je n’aime pas ce nom de “républicain”, mais dans un autre registre, est-ce pour autant que les SOCIALISTES le sont vraiment ???
Un jour j’ai lu un “inventaire” comparant les élus du PS et de l’UMP, il y avait plus de fils à papa millionnaire à gauche qu’à droite. Les leaders de Droite étaient pour la plupart issus de familles modestes.
Alors les uns comme les autres peuvent s’appeler comme ils veulent, nous savons tous avec certitude que le père Noël politique est une ordure !!!

XXX

@Ad Victoriam – J’ai lu ça aussi, mais mon propos concerne les caciques de l’ex-RPCR,(c’est à dire les représentants des grandes familles calédoniennes dit autrement, des intérêts économiques et financiers issus de l’histoire coloniale) et des Beke.
Qu’il y ait des Républicains chez les gens de droite et les conservateurs est une évidence, mais c’est un autre sujet.

Heu Beke n’est peut-être pas le terme le plus approprié ici…!!!

XXX
@Eric – Ne pensez-vous pas au contraire que ce qu’ont su faire les Beke aux Antilles puisse être source d’inspiration pour préparer l’après accord de Nouméa pour la classe sociale aux manettes à travers ses élus RUMP et consorts. Il leur suffit de savoir partager ce pouvoir économique et financier avec quelques affairistes et clans Kanak bien implantés, et la question institutionnelle passera rapidement au second plan. L’histoire récente est assez explicite. Mais pour revenir au propos initial, je pense qu’à l’instar des Beke, il aura fallu attendre le changement de nom de l’UMP pour voir les caciques de l’ex-RPCR… Lire la suite »

ha ha !! trop malin le vieux, pas prêt de tomber comme çà…

Rommy
Certains prennent les propos de cet article pour argent comptant. Utiliser les moyens de la mairie ? Ce n’est pas “légal”, ça n’a juste pas été prouvé par De Greslan ! Calédosphère est bien malhonnête là-dessus en insinuant qu’elles sont un fait incontestable mais qui “n’a pas été jugé contraire à l’application des règlements”. Elles n’ont pas été caractérisées c’est tout. L’élection du maire à l’Arène du Sud (et non “l’arène de Païta”) n’était pas illégale non plus, Calédosphère fait un amalgame là-dessus. Cela n’a rien à voir avec le recours de DG. J’ajoute que l’expression correcte en français est… Lire la suite »

Je suis écoeuré par cette décision.

Pire en lisant la phrase ci-dessus : ” sur l’utilisation des moyens de la municipalité pour sa communication de campagne, le rapporteur public ne les a pas jugés contraires aux dispositions réglementaires du code des communes. “

Pas de tout-à-l’égout à Paita???

Tout n’est pas à l’égout forcément … et pourtant …

Clark

Ton- touta l’égout…

Vuduc
Rappelez moi le métier de Mr de Greslan ? Ah oui, avocat… 😀 Donc le Conseil d’Etat dit que ses “arguments n’étaient pas fondés”. De deux choses l’une, soit il n’est pas doué comme avocat, ce que dont je doute, soit il a fait exprès de poursuivre “pour la forme”, “pour la beauté du geste”, “pour tenter le coup”, et cetera, et cetera Bref, au final, ceci n’est pas très clair et peut laisser dubitatif. La justice est elle aussi fiable qu’une roulette de casino ou alors ce petit jeu de dupes entre “politiques”, fait-il partie d’une vaste fumisterie ?… Lire la suite »
wpDiscuz

Voir plus dans Actualité

Tendances

Les derniers comm’s

To Top