Connect with us

Calédosphère

Actualité

Conflit des rouleurs : tout ça va mal finir

Les négociations ont échoué, Nouméa est à nouveau bloquée et en brousse les barrages filtrants sont devenus bloquants. À trois jours de la rentrée des classes, la Nouvelle-Calédonie s’inquiète, car la tension monte et l’on craint le dérapage fatal.

Les négociations ont échoué alors que les parties prenantes du dossier discutaient depuis plus de dix heures sur les termes d’un texte de protocole d’accord rédigé par le SEM, le syndicat des mineurs et comprenant neuf points. Vers 20h30 ce jeudi soir, il a été décidé une suspension de séance et les participants devaient se retrouver deux heures plus tard au Haut-commissariat soit pour signer le protocole soit éventuellement pour poursuivre les discussions. « J’attends toujours que l’on m’appelle », a déclaré ce matin Philippe Germain, le président du gouvernement. Pendant dix heures, le gouvernement, représenté par Philippe Germain et Jean-Louis d’Anglebermes, le syndicat des mineurs et le syndicat des rouleurs, en présence du Haut-commissaire, ont discuté point par point, quasiment mot pour mot, des propositions avancées par les mineurs eux-mêmes. À 20h30, un accord était trouvé et le protocole aurait pu être signé mettant fin au conflit, mais à l’évidence les rouleurs installés baie de la Moselle et consultés par leurs responsables Max Foucher et Wilfrid Maï, ont rejeté l’accord.

Un protocole en neuf points, mais sans la Chine !

Le protocole d’accord proposé par les mineurs eux-mêmes insistait sur deux points importants : la question des marchés avec Queensland nickel et l’exportation des minerais non valorisables localement. Sur ce dernier point, les mineurs (SMT, MKM et SLN) évoquent les autorisations d’exporter du minerai vers le Japon pour leurs clients Pamco et Sumitomo. Quant à la Chine, qui est pourtant depuis le début au cœur du conflit, il n’en est fait mention que dans le préambule. Le texte des mineurs ne présente pas les exportations vers la Chine comme un point de revendication, mais comme une simple précision dans le préambule et dans ces termes :

D’autres marchés, comme la Chine, permettent de valoriser des produits à plus faible teneur encore (point 2 du préambule)

Parmi les autres points du protocole d’accord, on peut signaler la question de la nomination d’un membre du gouvernement en charge de la mine, la gestion du problème du rouage sur la mine de Ouaco pour la NMC. Le protocole fait également état du fait que le président du gouvernement s’engage à abandonner toutes les poursuites engagées contre le Contrakmines par différentes institutions.

L’enquête sur le tir

Le dernier point du protocole préparé par les mineurs prend évidemment plus de sens aujourd’hui que l’enquête sur le tir contre le bureau du président du gouvernement progresse. Elle confirme en effet que contrairement à certaines informations diffusées sur Internet, la balle n’a pas été tirée depuis un bâtiment situé en face de ceux du gouvernement. Cela signifie clairement que ce n’est pas depuis la province Sud, comme le laissaient entendre certaines allégations, que le tir a eu lieu. En revanche, les premiers éléments de l’enquête précisent qu’il s’agit bien d’un tir effectué du bas vers le haut. Dans ces conditions, cela laisse supposer que le tireur se trouvait bien posté en contrebas du gouvernement entre le bâtiment de l’exécutif et celui du restaurant situé baie de la Moselle.


Publié le 14 Août par Simon Loueckhote :

simon


Publié le 20 Août par RRB :

rrb


Extrait du protocole d’accord du 20 Août au soir :

balle


 

Et maintenant ?

Est-ce vraiment la Chine qui est au cœur du problème ? On en doute de plus en plus évidemment puisque les mineurs ne l’évoquent plus que très succinctement dans leur protocole d’accord. Un texte dans lequel d’ailleurs, il n’est plus question non plus des mesures à mettre en place pour règlementer les relations commerciales entre les mineurs, les rouleurs et les sous-traitants ! Ce qui se passe montre surtout que le problème est essentiellement politique et qu’il va avoir des conséquences politiques pour le pays. En attendant sur le terrain, l’heure est à la crispation et l’on peut craindre une extension du conflit. Ainsi, on s’attend à ce que dans les prochains jours les sites miniers de la SLN, de Montagnat, de Ballande et de Maï soient bloqués à leur tour par les militants UC et Palika. Mais à l’évidence la situation est proche du dérapage.

Continue Reading

Nouveau dans l’équipe de rédaction, Hubert B. a rejoint Calédosphère au tout début de l’année 2015. Enfant du pays, il a grandi à Nouméa et a ensuite bourlingué durant près de vingt ans au gré de ses envies et des hasards de la vie. Fils d’une bibliothécaire/documentaliste, il a été tour à tour enseignant, pigiste, formateur mais c’est finalement vers l’écriture qu’il a choisi de revenir. Succinct, précis, parfois laconique, si son style est volontiers direct, ses intérêts sont éclectiques et toujours tournés vers l’actualité. Sa citation favorite : « Le journaliste doit avoir le talent de ne parler que de celui des autres »



Laisser une réponse

214 Commentaires sur "Conflit des rouleurs : tout ça va mal finir"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
TOTO
Dans cette histoire, Il y a les politiques et les “industrieux” et les nous autres, les citoyens. Une fois de plus il va falloir payer les dégâts, en plus bien sur des dégradations quotidiennes (privés et publics). Il suffit de regarder autour de soit, où qu’on aille tout est pourris et saccagé. Qui n’a pas subit des dégradations sur ses biens? (rétroviseur cassé, rayures sur les voitures, tagues…) Même attrapés, les destructeurs ne risquent rien puisque les plaintes n’aboutissent pas, soit disant parce qu’ils ne sont pas solvable. Dans ces situations il s’agit bien souvent d’1 plaignant contre un ou… Lire la suite »
vidal

Foucher, il va falloir dire a ta troupe d’arrêter les conneries , au début on était avec vous mais maintenant il faut comprendre que nous aussi on a une marmite a remplir et ce n’est pas en nous empêchant de mettre quelque chose dedans que vous gagnerez notre soutient

N’en déplaise aux armées de collaborateurs de Gomès (dieu sait qu’ils sont nombreux maintenant). Mais la position de Germain/Gomès/Dang/Néoutyine est incompréhensible dans le sens où, dans la mesure où des exportations sont possibles vers la Chine, pourquoi ne pas en autoriser pour une durée X ou un tonnage Y ?

Quelle opacité et quelle absence de transparence de la part de CE qui en avait beaucoup parlé auparavant 😉

Yvan La Méche
Toujours pas compris….. “Mister Dang” si bien babouché dans le bouquin de Claudine Wéry et Anne Pertuiset est d’un tout autre acabit….ces deux pauvres “psy” de champ de foire bobo n’ont toujours pas pigé à quel genre de squal elle ont eu à faire…c’est vrai qu’avec l’endormissement du voyage au Vietnam on avait à faire à un espéce de dalaï-lama !!! Je le répète Mistére veut tout le minier calédonien ….celui de la SLN compris…c’est son objectif avant de partir et à 83 ans il n’y a plus de temps à perdre. Et bien évidement que cette “OPA” sur le… Lire la suite »

Nadya à toi, C’est le congrès qui décidera, point barre.

jmt

A croire que certains ont très envie de déclencher de nouveaux évènements avant même qu’on aperçoive les lueurs de 2018…

Badi
foucher et maï devrait très rapidement remettre de l’ordre parmi les troupes parce que là ça commence à déraper grave, menace de mort sur la personne d’André Dang, tir au fusil sur les institutions, blocage de la population, dégradations sur la voie publique, incendie de pneus au domicile de Philippe Germain (qu’est ce que ça à voir sinon à traumatiser sa famille), on n’est pas loin du point de non retour et du drame (d’ailleurs comment se fait-il que certains ont pu s’approcher de son domicile, il n’y a pas de protection des forces de l’ordre) ou on laisse les… Lire la suite »

Il faut aussi souligner l’incompréhensible arrivée des camions dans le capitale, sans que personne ne réagisse et maintenant ils se déplacent d’un rond-point à un autre en toute liberté.
Où sont les forces de l’ordre ? Existe t-il un putain de haut commissaire dans ce pays ?
Des bruits courent disant que les opposants aux grévistes qui sont beaucoup plus nombreux que l’on puisse imaginer vont entrer en action sous peu et à l’improviste

L’état colonial représenté ici par le haut commissaire et tous les partis de la droite locale est complice.
Qui peut croire qu’aucun service de renseignements n’ait eu échos sur cet évènement longtemps préparé à l’avance ?
Qui dit qu’il n’est pas associé au mouvement ? Tout laisse à croire. C’est ce qui explique 1 – l’absence des forces de l’ordre et, 2 -son entêtement à vouloir soit disant “privilégier le dialogue” car ils ont un projet commun.
En clair il s’agit des rouleurs roulés par des petits mineurs, eux même minés par des tailleurs de bites comme frogier, maillet, mais montagnanoucalédonien.

L’état colonisateur représenté ici par le haut commissaire et tous les partis de droite locale est complice du mouvement car il ne veut pas quitter le pays pour diverses raisons. 1 – Sa richesse qui ne concerne pas que le nickel, il y a également du pétrole etc….2 – ses charmes en matière touristique , 3 – mais aussi et surtout comme étant un lieu stratégique en cas de conflit international ou mondial…… Voilà pourquoi il a fermé les yeux, pour ne pas dire organisé le programme du mouvement dont la fausse appellation est des rouleurs “roulés” , car qui… Lire la suite »
LeGrandMechantBlanc

Ba voyons, et la Calédonie a aussi des mines de diamant et d’or. Sisi, je l’ai vu dans ma boule de cristal achetée à Noumea pas chère.

Va falloir arrêter un peu avec les histoires de l’Etat colonial et du grand méchant blanc qui ne veut pas que le kanak s’élève. C’est sur que toute façon c’est plus facile de rejeter la faute sur le Grand Voyou Blanc que sur les problèmes que connait la société Kanak n’est ce pas? Du grand classique.

Badi

L’Etat interviendra pour la question du blocage des routes je pense mais évite de peser sur un débat calédo-calédonien ou kanako-calédonien, elle observe en se disant qu’ils ont voulu le Pouvoir ben qu’ils se démer…t.

Badi
Tout le monde appelle l’intervention de l’Etat mais pas forcement pour les mêmes raisons!. Les uns c’est pour amener l’Etat à intervenir dans le débat et imposer une solution en faveur des rouleurs/mineurs, ( par là ça évite aussi d’amener le débat au Congrès), de l’autre pour amener l’Etat à exercer son rôle de garant des libertés publiques- circulation etc…- Étonnant que tout le système répressif avec la Justice et la Proc…, la Police et la Gendarmerie soient anormalement silencieux voire très effacés en face des rouleurs/mineurs. Ont-ils peur?. On les avaient connus plus réactifs avec force images et déclarations… Lire la suite »
Yvan La Méche

Kamarad, la justice et “la proc” que tu dis sont muselées par Totote Bi Ratte, les Nulland, les Valses et autres Cazevides……autrement dit des résidus de capote en puissance….dernier acte du Cazevide : ARRAS….

wpDiscuz

Voir plus dans Actualité

Tendances

Les derniers comm’s

To Top