Connect with us

Calédosphère

Vu sur le Web

NCI : Ce qu’il ne fallait pas manquer cette semaine

Lundi 24 Août : Conflit des rouleurs : Fin des barrages à Nouméa !

Cette nuit, peu avant 2 heures du matin, les rouleurs ont levé la plupart des barrages qu’ils avaient mis en place dans l’agglomération. En revanche, les barrages en brousse sont maintenus. Au micro de Tahnee Jacob, Max Foucher a déclaré cette nuit : « On compte sur la population pour continuer à nous soutenir puisqu’on laisse la libre circulation à tout le monde » Contrakmine estime ainsi que « Nouméa est libérée » même si « il nous reste la brousse qui est bloquée, pour les raisons qui sont les suivantes : c’est que nos activités minières elles sont bloquées alors on reste sur la brousse ». En effet, depuis 2 heures du matin un certain nombre de sites miniers du Nord ont été bloqués par des militants du Palika et de l’Union Calédonienne lesquels sont opposés au conflit et à ses répercussions politiques. Si cette information est à prendre avec la plus grande des prudences, de sources différentes, on évoquait cette nuit sur certains barrages l’arrivée dans l’agglomération de renforts pour les forces de l’ordre qui proviendraient de la brousse.

lib

Lundi 24 Août : Max Foucher, “Nouméa est libérée”

Cette nuit, peu avant 2 heures du matin, les rouleurs ont levé la plupart des barrages qu’ils avaient mis en place dans l’agglomération. En revanche, les barrages en brousse sont maintenus.
Au micro de Tahnee Jacob, Max Foucher a déclaré cette nuit : « On compte sur la population pour continuer à nous soutenir puisqu’on laisse la libre circulation à tout le monde »
Contrakmine estime ainsi que « Nouméa est libérée » même si « il nous reste la brousse qui est bloquée, pour les raisons qui sont les suivantes : c’est que nos activités minières elles sont bloquées alors on reste sur la brousse ». En effet, depuis 2 heures du matin un certain nombre de sites miniers du Nord ont été bloqués par des militants du Palika et de l’Union Calédonienne lesquels sont opposés au conflit et à ses répercussions politiques.

Lundi 24 Août : Blocages, les Bouraillais disent STOP

Selon nos informations, ce matin, aux environs de 8h, plusieurs centaines de Bouraillais seraient allés faire face à la cinquantaine de Rouleurs qui bloquaient les accès au village.
Les Rouleurs (des employés de Wilfrid Maï) ont accepté immédiatement et déclaré qu’il n’y aurait plus aucun barrage, même filtrant, aujourd’hui. Mais les villageois ont insisté et auraient déclaré que: ” il n’y aura plus de blocage ni aujourd’hui, ni demain, ni cette semaine, ni la semaine prochaine ! ”
Décidés, les coutumiers de Bourail ont prévenu qu’ils prendraient eux même les choses en main si les Rouleurs persistaient à bloquer les routes.

11895987_454913351359980_3404417691148573321_n

Mardi 25 Août : Maire de Bourail, “Les choses ont assez duré”

Brigitte El Arbi, la maire de Bourail, a été contactée par NCI afin de s’exprimer sur l’opération de “débloquage” organisée ce matin à l’entrée de son village. Voici sa déclaration :
” Ce matin, nous avons accompagné des coutumiers de plusieurs districts et nous sommes allés à la rencontre des rouleurs pour leur demander de discuter et puis nous avons exposé nos soucis liés aux blocages. Une partie des administrés était pris en otage et au niveau des administrés nous avions des problèmes économiques. Pour le commerce, et encore plus pour nos enfants on ne pouvait pas tolérer davantage cette situation.
Ils ont donc accepté de lever le barrage car on était plus favorable à leur mobilisation. Ils ont bien compris. Eux aussi ils ont avoué leurs problèmes car ils attendent les directives d’au dessus. Aux décideurs à prendre les bonnes décisions.
En tout Etat cause les coutumiers et les villageois ont été très clairs : sur le terrain on ne veut plus de barrage sur Bourail.
La coutume est importante, or ces Rouleurs sont des gens de Houailou et il faut qu’il fasse attention à cette coutume. On a pris des décisions, on a acté les choses. On espère que cela fera boule de neige et que l’exemple sera suivi.
Nous lançons un appel aux décideurs: les choses ont assez duré.”

Mardi 25 Août : Le Nouveau journal 

Conflit des Rouleurs, le temps des vérités
A évènements exceptionnels, Nouveau Journal exceptionnel. Cette semaine les équipes de NCI reviennent sur le Conflit des Rouleurs qui aura marqué l’actualité (et marquera l’histoire) de la Nouvelle-Calédonie.
Le combat des chefs contre la voix du peuple.

Daniel Goa précise le but de sa médiation

Depuis lundi, Daniel Goa le président de l’UC mène une médiation dans le conflit des rouleurs. Pour NCI, il rappelle le cadre dans lequel il compte agir et quel sens il donne à sa mission. Mais Daniel Goa va plus loin en évoquant les dissensions qui existent au sein de l’Union Calédonienne et qui ont également été révélées dans le conflit qui dure depuis trois semaines. Par ailleurs, et comme d’autres responsables politiques, Daniel Goa insiste sur l’importance du règlement de ce conflit dans le contexte des discussions à venir sur la sortie de l’accord.

L’Actu En Bref n°3 : Le Combat des Chefs

Entre blocages des Rouleurs et valse des politiques Calédoniens, la semaine 17-23 août restera certainement dans les annales…

Jeudi 27 Août : Néobus: Coming Soon

Avec 180 000 habitants actuellement et 200 000 à horizon 2020, le réseau routier du Grand Nouméa risque d’arriver à saturation. La Solution? Un projet de bus futuriste: le Néobus, présenté hier à la presse.
Explications avec Marc Zeisel, président de SMTU.

Jeudi 27 Août : Connaissance et technologie : la nouvelle économie

Le savoir est une économie qui fonctionne ! Cette semaine, l’instant Lewis est consacré à une forme d’économie que nous pouvons utiliser alors même que nous n’en sommes pas conscient.

L’économie de la connaissance, cela semble à la fois si évident et si utopique que nous en sommes surpris. Tout repose sur la transmission du savoir qui génère la connaissance source de progrès et de technologies que nous pouvons utiliser intelligemment et au profit de tous.

La transmission du savoir telle qu’elle existe aujourd’hui omet un facteur essentiel : l’envie de connaître et l’envie de transmettre. Ce que nous apprenons à l’école et ailleurs nous est imposé, l’Instant Lewis nous dévoile ce qui a fait le succès par exemple de la Silicon Valley, c’est l’amour de la connaissance.

Un Instant Lewis passionnant et qui porte à la réflexion, c’est déjà de l’économie de la connaissance.

Vendredi 28 Août : Natur’Elle #4 : la Permaculture

Pour ce quatrième épisode de Natur’Elle, Mondy nous emmène à la rencontre de Julien Le Breton pour nous faire découvrir la permaculture, qu’il pratique depuis maintenant 3 ans. Une méthode agricole associé à un art de vivre pour Julien et sa famille

Afficher la suite

La WebTV de Nouvelle-Calédonie



Laisser une réponse

Soyez le premier à commenter !

avatar
wpDiscuz

Voir plus dans Vu sur le Web

Tendances

Les derniers comm’s

To Top