Connect with us

Calédosphère

Actualité

Nickel, on va discuter

C’est désormais officiel, le président du congrès Thierry Santa, a été destinataire ce 29 septembre d’un courrier du Haut-commissaire lui demandant officiellement de tenir une session extraordinaire du congrès pour parler du nickel. Vincent Bouvier précise même le cadre du débat.

Dans son courrier, le Haut-commissaire explique que cette session extraordinaire aura pour objectif de définir enfin les interprétations qu’il convient de faire du schéma minier adopté à l’unanimité par les élus du congrès en 2009. Le Haut-commissaire spécifie ainsi que :

Cette question a été à l’origine d’un important conflit social au mois d’août dernier, conflit dont le règlement n’a pu intervenir que par la signature, le 28 août d’un protocole d’accord entre les différentes parties

Le haut-commissaire rappelle également que ce protocole d’accord prévoyait l’examen par le GTPS, Groupe de Travail des Présidents et Signataires, puis par le gouvernement d’un rapport sur la situation des produits non-valorisés à l’heure actuelle, ce qui a été fait. Une façon de préciser que le protocole d’accord ne précisait pas spécifiquement que le gouvernement devait débattre des demandes d’autorisations d’exportation.

Le schéma minier

Le Haut-commissaire attend du congrès qu’il se positionne sur deux questions précises : les dispositions du schéma minier interdisent-elles par principe toute exportation de minerai vers d’autres pays que les clients traditionnels et interdisent-elles par principe toute augmentation du niveau d’exportation vers ces mêmes clients traditionnels. En clair, le schéma minier autorise-t-il les exportations vers la Chine et l’augmentation des exportations vers le Japon. Fort des réponses apportées lors de cette session extraordinaire, le Haut-commissaire attend enfin que le congrès recommande quoi faire au gouvernement.

Tout le monde est content

La décision du haut-commissaire de permettre enfin le débat semble satisfaire tout le monde, en particulier les non-indépendantistes. Mais tout le monde n’y va pas avec les mêmes intentions. Les Républicains entendent bien profiter de ce débat pour réclamer des comptes, ce que précise Grégoire Bernut

Grâce à cet ordre du jour, nous allons enfin pouvoir aborder au Congrès, chiffres et constats à l’ʹappui, les limites de la doctrine nickel de la province Nord (RRB, 29 septembre)

Pour Calédonie Ensemble en revanche, la séance publique du congrès consacrée au nickel doit permettre :

De faire la vérité sur les chiffres des exportations de minerai brut existantes ou à venir, de donner la bonne interprétation du schéma minier adopté à l’unanimité en 2009 par le congrès et de fixer le cadre permettant au gouvernement de la Nouvelle-Calédonie d’agir pour le mieux en matière d’autorisation d’exportation (communiqué CE, 27 septembre)

Et pour sa part l’UCF qui rappelle que le vote de ses élus au congrès comme au gouvernement sera déterminant, juge que chacun doit prendre ses responsabilités

 La responsabilité des élus de la Nouvelle-Calédonie est d’apporter une réponse pragmatique et adaptée au marché actuel pour valoriser au mieux la ressource nickel (communiqué UCF, 28 septembre)

Quoi qu’il en soit, cette séance publique du congrès consacrée au nickel et programmée sans doute le 8 octobre, va enfin permettre d’éclaircir les choses et de connaître les vrais arguments des uns et des autres.

Afficher la suite

Nouveau dans l’équipe de rédaction, Hubert B. a rejoint Calédosphère au tout début de l’année 2015. Enfant du pays, il a grandi à Nouméa et a ensuite bourlingué durant près de vingt ans au gré de ses envies et des hasards de la vie. Fils d’une bibliothécaire/documentaliste, il a été tour à tour enseignant, pigiste, formateur mais c’est finalement vers l’écriture qu’il a choisi de revenir. Succinct, précis, parfois laconique, si son style est volontiers direct, ses intérêts sont éclectiques et toujours tournés vers l’actualité. Sa citation favorite : « Le journaliste doit avoir le talent de ne parler que de celui des autres »



Laisser une réponse

13 Commentaires sur "Nickel, on va discuter"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes

Moi, si j’étais mineur, je pèterai une grève générale en paralysant l’économie pour obliger les institutions à faire remonter le cours du Nickel.
Si si, je vous promet que ça va marcher allez y les gars !!!

ENI ANA

Cette séance publique du congrès consacrée au nickel “va enfin permettre d’éclaircir les choses et de connaître les vrais arguments des uns et des autres.” C’est ça aussi. Surtout des Ripouxblicains. Puisque ceux des autres on les connaît.

XXX

@ENI ANA – Vous connaissez les arguments de l’UC ?

ENI ANA

Laquelle?

Janloupe Pahune

L’usine du nord, le leurre de Néapoutine, est en vrac; l’usine du sud pédale dans son acide… ne serait-il pas opportun pour la SLN de construire un “petit” four capable de traiter les “minerais pauvres” ? La chine y arrive bien… Comme ça, au lieu d’engraisser Mahi Mahi et Faichier un max, c’est le territoire qui aurait quelques retombées sonnantes et trébuchantes…

nomorsatu

exactement

Risible était la tête de Thierry Santa à la télé quand il expliquait que le coup de bâton sur les fesses de Boubou était finalement une bonne chose. Et puis le lendemain aussi quand la Super Menteuse de service avait remis une couche sur le sujet. Un grand moment de télévision. Merci NC1ère.

La minisse GPL avait dit qu’il fallait modifier le schéma minier s’il n’était plus pertinent. C’est l’occasion rêvée pour le faire. A mon avis, le schéma minier newlook sera encore plus contraignant que l’ancien, notamment avec des provisions (prescriptions) en cas du chute des cours catastrophiques comme actuellement. Je pense aussi que la Calédonie, en tant que grand pays producteur de nickel, pourrait engager des discussions avec d’autres pays producteurs afin de créer un genre de OPEP du nickel (OPEN). L’idée n’est pas nouvelle, mais oh combien nécessaire vu les “dire circumstances” du nickel mondiale actuellement.

Martin

Une perte de temps et une vision à cour terme de notre économie

Non je ne pense pas…
C’est au contraire le moment de dire oui ou non au schéma minier, ou de lui apporter des modifications, mais surtout de tracer un sillion pour longtemps, pour une vision à long terme puisque du Congrès doit émerger une solution pérenne !!!
Enfin ça semble être une évidence, sinon à quoi bon demander aux élus de décider…???
Souhaitons qu’il soit bien question d’un vote sur le fond et sur la forme…

Farpaitement.

Martin

mon propos allait dans ce sens, avec en plus une réflexion sur le futur (diversification de notre économie)

Martin
wpDiscuz

Voir plus dans Actualité

Tendances

Les derniers comm’s

To Top