Connect with us

Calédosphère

Actualité

EPLP : « La Calédonie est un pays de matchistes »

Dans un communiqué faisant suite à la constitution du Conseil économique et social, l’association EPLP dénonce la très faible proportion de femmes nommées et de conseillers impliqués dans l’environnement. Coup de gueule.

Le « machin-qui-sert-à-rien » pourra finalement se réunir. Après presqu’un an d’atermoiements, les institutions ont finalement actées la nomination des derniers candidats parmi les 41 membres du Conseil économique, social et environnemental (ou CESE). Car, depuis les élections provinciales, les différents mouvements politiques non-indépendantistes de la Province Sud et les membres du gouvernement n’arrivaient pas à se mettre d’accord sur le nom des futurs conseillers. En conséquent, l’institution créée suite à l’Accord de Nouméa et au budget de fonctionnement de près de 400 millions par an ne s’était pas réunie et aucun nouveau président n’avait été élu. Mais désormais, les conseillers de la nouvelle mandature sont connus, ce qui n’a pas laissé l’association Ensemble Pour la Planète indifférent.

« Ils se soucient de l’environnement comme d’une guigne »

Car si l’appellation du CES a été modifié récemment (ce qui avait coûté la bagatelle de 20 millions de francs) pour se voir rajouter les termes « et environnementales » dans son sigle, EPLP dénonce la présence de seulement 3 environnementalistes parmi les nouveaux conseillers, soit 7 % du total. L’association affirme pourtant avoir « alerté très en amont sur les nécessaires équilibres à respecter dans la nouvelle assemblée : parité des sexes et représentation égale des 3 pôles ». Un appel qui n’a semble-t-il pas été entendu. Mais surtout, EPLP critique la très faible proportion de femmes (14%) parmi les membres :

« La Nouvelle-Calédonie est un pays de machistes qui ne donnent pas leur juste place à leurs mères, épouses, filles et sœurs, et se soucient de l’environnement comme d’une guigne ! (Communiqué EPLP, 17/03/2016) »

Reste que, de toute façon, le fait que le CESE ne se soit pas réuni depuis plus de dix mois sans qu’aucun problème n’ait été signalé par personne (à l’exception notable des représentants syndicaux qui y attendaient des places), démontre à lui seul l’inutilité totale du « machin-à-400-millions-par-an ». Rappelons également à toute fin utile que 15 fonctionnaires du CESE sont toujours payés depuis la fin de la dernière mandature alors que l’institution ne s’est jamais réuni durant cette période. Mais c’est pas grave, comme dirait l’autre, c’est la Calédonie qui paie…

Continue Reading

Officiant en free-lance pour plusieurs périodiques et médias calédoniens, cette pigiste professionnelle a rejoint l’équipe des contributeurs de Calédosphère depuis 2013 sous son nom de plume « Rita ». Spécialisée dans l’actualité quotidienne, elle se plait à y dénicher des sujets non-traités par les autres médias et à couvrir les évènements sensibles. Synthétique, réactive et parfois provocatrice elle essaie toujours d’écrire de manière claire, précise mais avant tout vivante. Son crédo : « Si ça pique, c’est un bon sujet »



Laisser une réponse

25 Commentaires sur "EPLP : « La Calédonie est un pays de matchistes »"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes

La politique “environnementale” de la Nouvelle Calédonie est consternante.
Elle est à l’image des vieux machins gras & diabétiques qui sont ré-élus depuis 50 ans…

JeanCulasec

C’est qui qui qui paye? c’est la France qui paye…tralalilalla!
et avec nos impots…aménes!

C’est une pension pour vieux façon rémunération Bakchich ??… A quoi va servir toute cette bande de croulants ?? Que d’argent de foutu en l’air dans ce pays. Ben y’en a quelques uns qui ont du être gentils dans les années passées…. 1ère règle: le KF/croissant se prendra tous les matins de 8h à 9h… ensuite vous aurez la pose journal jusqu’à 10h, suivi d’une pause pipi afin de discuter… puis viendra le déjeuner à 11h, etc etc.

Clark
gil

A l’image de son grand frere métropolitain, c’est juste une assemblée dont les politiques se servent pour recompenser certaines personnes. Son interet a peu pres nul

bendidon

Est-il exact que la subvention du Gouvernement à EPLP est passée de 500 000 f a 5 millions entre 2014 et 2015?

Martine Cornaille

Non, elle est passée de 0 à 2.5 M. Venez donc à notre AG, vous serez renseigné. Pour EPLP, Martine Cornaille

Martine Cornaille
Pour la bonne information de tous, voici la liste des principales instances auxquelles EPLP participe BENEVOLEMENT pour le bien de tous: – Conservatoire des Espaces Naturels – Comité consultatif des mines – Fonds nickel – Comité consultatif de l’environnement – 6 Commissions déchets soumis à REP en Province sud – Comité Environnemental de Koniambo CEK – ŒIL (observatoire de l’environnement) – SCALAIR – Conservatoire des espaces naturels de la NC (CEN) – Comité local d’information de la SLN mines Thio – Comité local d’information de la SLN Doniambo – Comité d’information, de concertation et de surveillance de Vale – Comité… Lire la suite »
Incredule

Avec quel taux de participation ? car il semblerait que dans certaines de ces instances vous êtes très peu présents, ce qui ne vous empêche pas de critiquer après.
Cordialement

vous avez raison cela ne fait pas beaucoup de subvention annuellement par rapport à d’autres instances qui ne servent à rien et coutent un max

Si cette institution a pu rester en sommeil pendant plus d’un an sans que cela ne dérange qui que ce soit, c’est donc qu’elle n’a pas d’utilité.
Alors faisons des économies, supprimons la, et utilisons l’argent pour autre chose.
Parité non respectée , refuge de retraités de la fonction publique (dont les retraites sont plus que confortables), de copains et copines des politiques,ça n’est sûrement pas la compétence qui prévaut dans les choix.
C’est un club 3ème âge, bien rémunéré.
Nautile

wpDiscuz

Voir plus dans Actualité

Tendances

Les derniers comm’s

To Top