Connect with us

Calédosphère

Chroniqueurs

À propos du verbe « apaiser » utilisé par Christian TEIN

Lors d’un sujet au journal télévisé de NC1ère sur le congrès de l’UC, où a été évoqué la question des Kanak qui ne se sont pas inscrits sur les listes électorales en vue du référendum de 2018, nous avons entendu Mr TEIN dire qu’il fallait « apaiser » la situation en inscrivant d’office les Kanak en question. En écoutant ces paroles, je dois avouer que le mot « apaiser » , une fois entré dans l’oreille et passé le tympan, a causé quelques réactions de remous arrivé dans le cerveau; quelque chose n’allait pas. Comment ça « apaiser » dans la bouche de ceux-là même qui ont une posture clivante voire belliqueuse sur la question délicate du corps électoral en exigeant quelque chose qui n‘est pas prévu dans les règles ? Posture dont les motivations au départ semblent viciées. L’emploi de ce verbe « apaiser », rôle que devrait alors jouer la partie « adverse » en se pliant aux exigences, c’est-à-dire l’Etat, ça sent le renversement des rôles et des responsabilités. Il y a comme une odeur nauséabonde de tromperie sur la marchandise, de manipulation des esprits. Un rejet de responsabilité, un déshonneur pour ceux qui soutiennent cette posture, et une explication s’impose.

Il faudrait donc que tous les Kanak qui depuis des années n’ont pas fait la démarche citoyenne et de responsabilité politique de s’inscrire sur les listes électorales (et personne ne les en a empêchés) soient inscrits d’office; s’ils ne le sont pas, c’est la partie adverse qui est en faute si elle ne le fait pas pour « apaiser », c’est à dire remédier aux carences des individus concernés. Quel culot ! Et quelle honte ! Lorsqu’un homme –digne de ce nom– a un problème dans son champ, il fait en sorte de le résoudre par lui-même s‘il le peut (et c‘est le cas) , mais vous et au contraire, vous avez eu l’attitude facile et malhonnête de jeter le problème dans le champ de l’adversaire et lui dire « apaise ». Comme si c’était de sa faute. Cette façon de faire ne fait pas de vous des hommes, elle fait de vous des turlupins agitateurs; vous n’êtes pas à la hauteur du problème et vous l’avouez en demi-teinte; cette attitude vous déshonore, vous et toute la clique d’agitateurs « nationalistes » qui soutiennent ces paroles. Pourquoi ? Parce que les vrais « leaders », sur le terrain et dans l’ombre, trouvent des solutions aux problèmes inhérents à leur camp, ils ne les jettent pas dans le champ des autres à attendre que l’autre fasse quelque chose et être d’office coupable s’il n’ « apaise» pas.

Cette posture vous déshonore vous, tous les Kanak non-inscrits qu’elle engage, et malheureusement porte atteinte à l’image de l’homme kanak en général et ce pour la raison suivante: vous voulez la « décolonisation » et cela passe aussi par la « décolonisation des esprits » tel que le combat idéologique le définit et le préconise (vous devez le savoir, je ne vais pas vous enseigner les bases, quand même). Et bien vous êtes bien passé à côté; vous devriez commencer par vous décoloniser l’esprit et ceux que vous défendez en vous montrant tous capables d’agir vous-même sur le problème dans votre camp et de votre propre chef en allant s‘inscrire. Etes-vous vous-même inscrit Monsieur ? (Si oui, ce serait le bouquet !) Ainsi vous travaillerez pour cet objectif en rendant ces personnes capables et autonomes pour agir sur leur propre destin, en leur propre faveur, au lieu de jeter le problème à la figure de l’homme blanc qui doit lui faire pour l’homme noir en attente qui reste un assisté éternel. Vous avez ainsi, par volonté de briller en tant que leader des opprimés en cherchant un prétexte à la surenchère, failli devant ce classique de l’idéologie de la décolonisation. Lors du mouvement des droits civiques des Noirs aux Etats-Unis dans les années 60, on travaillait d’arrache-pied sur le terrain pour faire inscrire les électeurs noirs, personne n’attendait que cela leur tombe du ciel, ni même ne le demandait et ce par fierté ! Vu sous cet angle, j’ai honte pour vous les « nationalistes » kanak qui ne sont même pas à la hauteur du statut glorieux revendiqué. Nationalistes assistés….

Tout ceci est d’autant plus inexcusable et incompréhensible que le référendum à venir n’est pas le premier scrutin électoral qui soit une occasion de conquête pour les indépendantistes et d’avancer leurs pions sur l’échiquier politique pour gagner par majorité. Depuis plusieurs années, les scrutins s’enchaînent, les Législatives de 2012, les Provinciales de 2014 au cours desquels des politiciens et militants kanak ont –et cela est tout à leur honneur– bataillé pour motiver leurs troupes et les inciter à voter, et donc par là-même, à êtres inscrits. Pour gagner des sièges au Congrès, pour essayer de faire élire un premier député kanak; ils ont essayé, c’était méritoire. C’est ça, la politique sur le terrain, la vraie, la noble. Et en 2016 vous et votre clique d’agitateurs nationalistes assistés débarquez comme ça pour vous poser en victime, pour rejeter la faute à l’autre camp et lui dire d‘ « apaiser » , alors que depuis tant d’années vous aviez le pouvoir d’agir, de travailler sur le terrain, de le préparer pour gagner ce référendum à venir. Alors force est de constater qu’une fois de plus, comme je l’ai écrit plus haut vous n’êtes pas à la hauteur du problème. A moins que peut-être vous l’avez laissé sciemment en l’état pour ensuite l’instrumentaliser le moment opportun; après tout, la politique, c’est aussi cela.

Alors non, ce n’est pas à l’autre d’apaiser en remédiant à vos insuffisances, en se pliant à vos manipulations mensongères car –et surtout– le problème des non-inscrits n‘est pas de la faute de l‘autre. Mais je vous comprends; le discours victimaire pour se poser en sauveur des opprimés, pour appâter les faibles d’esprits que l‘on manipule, est facile et tentant. Au lieu de faire un travail constructif et consensuel, vous préférez vous disqualifier vous-mêmes et faire un travail clivant qui crée inutilement de la tension politique dans un pays fragile qui n’en a pas besoin; mais nul doute que cela doit vous amuser quand on voit de quelle veine sont ceux qui se joignent à votre cabale. Non, les Kanak n’ont pas à être « inscrits d’office » sous prétexte qu’il faut apaiser et qu‘ils sont chez eux; il y a des règles qui s’appliquent à tous sans distinction ethnique (c’est ça aussi, la France, faut-il vous le rappeler ?) dans ce système électoral qui n’est pas issu de votre culture et donc vis-à-vis duquel rien ne vous permet d‘exiger quoi que ce soit. Mais système qui néanmoins se met aux services de vos objectifs, et surtout n‘empêche personne de voter, contrairement aux mensonges honteux que certains abrutis ont propagé, histoire de manipuler et d‘imbéciliser encore plus la jeunesse kanak : il y a déjà assez d’experts dans ce domaine. Pour resituer les choses dans leur contexte, il n’y a pas de « destin commun » si les règles ne sont pas communes à toutes les communautés ethniques. Alors tout cela aura été une grosse erreur de communication de votre part –ou de votre parti; ça augure mal de ce que serait la kanaky pour les non-Kanak. Demandez-vous pourquoi beaucoup n’adhèrent pas à votre « projet » ? Parce qu’ils savent lire entre les lignes…

Votre posture est reprochable, malhonnête, et contre-productive sous tous les angles. Allez Monsieur, un peu de courage et d’honnêteté pour vous et vos acolytes, vous avez toute l’année 2017 pour vous requalifier et entreprendre ce qui vous appartient afin de calmer le petit feu que vous entretenez pour en rejeter sournoisement la faute sur l‘autre. Vous avez plus d’un an devant vous pour « apaiser » le problème dans votre champ et faire un vrai travail de fond constructif et noble qui élèvera l’âme des personnes qu’il touchera (au lieu de leur mentir) en leur inculquant la responsabilité citoyenne et l’implication de soi dans son destin politique, en en faisant des individus fièrement indépendants qui n’attendent pas que ce soit toujours les autres qui doivent faire, avec in fine cette croyance floue et fallacieuse –et clivante– que ce sont toujours les autres qui sont coupables. Si vous voulez « construire kanaky », commencez par le commencement : enseignez-leur ce que c’est d’être un citoyen. Car pour l’instant et aux yeux de tout le pays, vous et votre bande de « nationalistes » incapables de faire inscrire vos électeurs, mais capables de vous plaindre de la situation et de la dénaturer, vous êtes des comiques… le problème c’est que vous êtes des comiques dangereux pour la paix dans ce pays; vous jouez avec le feu. Je suis sûr que beaucoup de Kanak (je parle de ceux qui sont inscrits et ont voté en 2012 et 2014, bien sûr !) ont la sagesse et la grandeur d’âme de se désolidariser de vos cabales va-t-en-guerre puériles et … auto-disqualifiantes.

Mister Eric

Continue Reading


Laisser une réponse

26 Commentaires sur "À propos du verbe « apaiser » utilisé par Christian TEIN"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
KERLAGADEC

M TEIN EST UN BOUTE-FEU . LA MARCHE VERS 2018 EST DEJA BIEN PAVEE DE MAUVAISES INTENTIONS !

Antipodeanman2207S

N’est-il pas possible que ces personnes Kanak non inscrites (hormis les défunts) n’aient pas fait la démarche de s’inscrire sur les listes électorales générales (qui permettent de voter en premier lieu, ne l’oublions pas, aux municipales) parce qu’elles n’ont tout simplement aucune affinité, ni confiance dans des politicards comme M.TEIN ?

JFG

TEIN!TEIN! Voilà du boudin, voilà du boudin. Hummm, tout ça sent bon l arrivée de la Légion Étrangère pour remettre un peu d ordre chez nouzaut’

Est-ce que les Kanaks qui sont clairs de peau et qui ont les yeux clairs et qui parfois ont un patronyme à résonance non kanake sont inscrits d’office ?
Non parce que dans ce pays de métissage ça vaut être compliqué de tracer la barrière génétique de la race pour beaucoup de gens.

Janloupe Pahune

Eh! Christian… T’es un vrai …

Apaiser, Mister Eric, a deux sens comme tout bon verbe qui se respecte et comme vous le savez sûrement : 1 : Ramener au calme, radoucir…….2 : satisfaire un sentiment, un désir.

dixit ce bon vieux dico !

Un exemple : apaiser sa soif…….. de pouvoir….au hasard ????

Ceci n’enlève rien à la pertinence de votre article, bien entendu 😉

wpDiscuz

Voir plus dans Chroniqueurs

Tendances

Les derniers comm’s

To Top