Connect with us

Calédosphère

Actualité

Législatives : la course à l’échalote

La campagne des législatives en Nouvelle-Calédonie pourrait ressembler à une foire d’empoigne à la vue du grand nombre de prétendants aux deux sièges de députés. Pour l’heure, pas loin d’une quinzaine de candidats sont pressentis. Un fauteuil pour 15 ?

Faut-il croire qu’il faut absolument être candidat aux législatives pour exister politiquement en Nouvelle-Calédonie ? Mis à part le Parti travailliste et l’Union Calédonienne qui ne souhaitent pas risquer une défaite électorale à un an du référendum de 2018 (surtout après leur demi-échec aux provinciales) tous les partis calédoniens comptent dans leur rang des personnalités qui ont fait connaitre publiquement ou en « Off » leur désir de se lancer dans la bataille. Et c’est notamment du côté des partis non-indépendantistes que le « trop-plein » de candidatures semble pointer le bout de son nez.

Ce sont les soldes dans la 1ère circo !

Dans la première circonscription, regroupant la ville de Nouméa et les îles Loyautés, plusieurs personnalités se sont d’ores et déjà déclarées. C’est tout d’abord Gaël Yanno, le président du MPC. L’ancien député, qui ne souhaitait pas se faire voler la vedette dans son camp, a ainsi annoncé sa candidature avant le dernier comité des signataires. Il s’agit pour Gaël Yanno de ravir la circonscription dont il avait été le représentant durant le mandat de Nicolas Sarkozy. Partant du principe que la seule candidate ayant réussi à le battre était Sonia Lagarde et que celle-ci – interdiction du cumul des mandats oblige – devra bientôt rendre son siège au palais Bourbon et se trouvera dans l’impossibilité de l’affronter, Gaël Yanno espère rassembler un électorat galvanisé par la probable victoire d’un candidat de droite à l’élection présidentielle. De même, Alain Descombels, un ancien élu reconverti dans le business de l’import-export a fait savoir qu’il serait candidat dans cette circonscription. Le Vice-président du syndicat des importateurs espère réunir les soutiens des opposants aux réformes fiscales votées par le congrès et qui avaient fait rugir une partie du MEDEF. Politiquement à l’opposé, l’homme de gauche Michel Jorda, déjà candidat en 2012 pourrait se représenter une nouvelle fois afin de faire connaitre « les progressistes », l’ancienne section locale du Parti Socialiste ayant décidé de couper les ponts avec ses instances nationales pour prendre son indépendance. Enfin, le Front National a fait savoir lors de la récente venue de son vice-président, Louis Aliot, qu’il présenterait des candidats dans les deux circonscriptions.

Du côté des grands partis, le sénateur Pierre Frogier sollicité de toute part est allé dernièrement au siège des Républicains à Paris afin de demander l’investiture officielle des LR pour l’un de ses proches, à savoir Bernard Deladrière. Le membre du gouvernement qui ne s’est jamais encore présenté à une élection directe étant l’un des seuls responsables politiques locaux à avoir soutenu dès le départ François Fillon lors des primaires de la droite et du centre. Pour autant, son implication dans deux affaires* sur lesquelles enquêtent actuellement les gendarmes (alors qu’il était directeur de cabinet de Cynthia Ligeard) pourrait faire tache d’huile d’autant plus que celles-ci pourraient mener à des mises en examen avant les élections… Toutefois, Bernard Deladrière a déjà obtenu l’investiture du Rassemblement réuni en comité directeur ce 19 décembre au Mont-Dore.
Toujours au sein des Républicains, Sonia Backes a elle aussi fait savoir son désir de se lancer dans la bataille. Pour cette raison, la présidente du groupe les Républicains au congrès espère qu’une primaire pourra avoir lieu localement afin de départager les différents prétendants à l’investiture. En ce cas, nul doute que Cynthia Ligeard, l’ex-présidente du gouvernement, se présentera également. Reste que la commission nationale des investitures des Républicains ne se réunira que le 11 janvier.

Et du côté de Calédonie Ensemble, si le mouvement de Philippe Gomes n’a pas encore fait connaitre ses choix, deux personnalités sont pressenties à savoir Hélène Iekawé et Philippe Dunoyer. Respectivement membres du gouvernement en charge de l’enseignement pour l’une et du budget et de la fiscalité pour l’autre. Quoi qu’il en soit, toutes ces personnalités loyalistes auront vraisemblablement en face d’elle un seul candidat indépendantiste, à moins que le Front de Gauche renouvelle sa tentative de 2012 en présentant un candidat au profil « indépendantiste radical ». Ainsi, en tout, pas moins de 11 candidats potentiels pourraient se présenter dans la 1ère circonscription.

La seconde circo et le retour des « Come-Back »

Empêché de se présenter du fait du code électoral**, Jean-Pierre Djaiwé, l’actuel Directeur de Cabinet de Paul Néaoutyine, ne pourra pas être candidat dans la seconde circonscription (qui comprend toute la Grande Terre sauf Nouméa) alors même que son parti le Palika est le seul grand mouvement indépendantiste à vouloir participer aux élections législatives. Pour autant, l’UNI-Palika devrait désigner Louis Mapou ou Victor Tutugoro (UPM), lequel serait alors soutenu par l’ensemble des mouvements indépendantistes. Et si du fait de la carte électorale, la seconde circonscription est celle que les indépendantistes ont le plus de chance de remporter. Dans le camp loyaliste, les candidatures ne manquent pas. S’il n’a pas encore fait connaitre sa décision, Philippe Gomes devrait en tout état de cause se représenter à moins que Calédonie Ensemble charge le nordiste Gérard Poadja de lui succéder. Les élections sénatoriales ayant lieu trois mois après les législatives, le leader de Calédonie Ensemble pourrait être tenté de rejoindre Pierre Frogier au palais du Luxembourg dans une sorte de « partage des responsabilités » entre les deux hommes, un an avant le référendum de 2018.

Laissant derrière lui ses affaires judiciaires, Harold Martin a annoncé quant à lui haut et fort qu’il se présenterait coûte que coûte, et envisagerait de se pourvoir en cassation si le tribunal le condamnait bientôt à des peines de prison ou d’inéligibilité. L’objectif pour lui étant d’empêcher à tout prix la réélection de Philippe Gomes quitte à appeler à voter pour un indépendantiste au second tour du scrutin. Évidemment, Bianca Hénin sera la candidate du Front National. Surfant sur la possible qualification de marine Le Pen au second tour de l’élection présidentielle, la représentante locale du FN entend bien améliorer son score et préparer les élections provinciales de 2019. À l’instar de Gaël Yanno, son collègue au congrès Gil Brial estime pouvoir créer la surprise dans cette circonscription. L’actuel vice-président de la province Sud devra pour autant expliquer en interne comment il entend soutenir et faire partie de l’exécutif provincial dirigé par Calédonie Ensemble et se présenter dans le même temps contre lui. Il est ainsi possible que l’élu du MPC doive démissionner de son poste de VP à la province afin de se lancer sereinement dans la campagne. Autre retour en scène : Pascal Vittori qui n’avait pas réussi à se faire élire aux provinciales est lui aussi sur les rails. Soutenu financièrement par l’homme d’affaires Didier Leroux, le candidat malchanceux aux élections municipales de Boulouparis veut à nouveau peser dans le jeu politique local. Pour finir, Stéphane Henocque, désormais habitant de la brousse, pourrait également se présenter dans cette circonscription. L’ancien candidat de Convergence Pays s’était fait connaitre en 2012 pour avoir voulu renouveler le paysage politique calédonien et avait récolté 4.6% des suffrages dans la 1ère circonscription.

* Bernard Deladrière comme Cynthia Ligeard ont tous les deux été convoqués cette année par la brigade financière de la gendarmerie dans le cadre de plusieurs enquêtes liées au mandat de l’ex-présidente de la province Sud.

** L’article L428 du code électoral dit dans son alinéa 8 :

“Ne sont pas éligibles dans le ressort où ils exercent ou ont exercé leurs fonctions depuis moins de trois ans : le directeur du cabinet du président et des membres du gouvernement, du président du congrès et des présidents des assemblées de province, le secrétaire général et les secrétaires généraux adjoints de la Nouvelle-Calédonie et les secrétaires généraux des provinces, les directeurs généraux, inspecteurs généraux, inspecteurs, directeurs, directeurs adjoints de la Nouvelle-Calédonie ou des provinces ou de l’un des établissements publics de la Nouvelle-Calédonie ou des provinces.”

Afficher la suite

Officiant en free-lance pour plusieurs périodiques et médias calédoniens, cette pigiste professionnelle a rejoint l’équipe des contributeurs de Calédosphère depuis 2013 sous son nom de plume « Rita ». Spécialisée dans l’actualité quotidienne, elle se plait à y dénicher des sujets non-traités par les autres médias et à couvrir les évènements sensibles. Synthétique, réactive et parfois provocatrice elle essaie toujours d’écrire de manière claire, précise mais avant tout vivante. Son crédo : « Si ça pique, c’est un bon sujet »



Laisser une réponse

39 Commentaires sur "Législatives : la course à l’échalote"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes

La campagne électorale bat son plein et la grosse magouille de com° aussi.

Vu sur une vidéo FB, les nombres de vues astronomiques des interventions de Sonia Backes au Congrès.

Une vraie vedette: Fieuuuu …. 35 000 vues en 24 heures (en pleine période de vacances de Noël).

Faisons un petit calcul à la con.

35 000 vues / 24 heures = 1453 vues par heure ou bien 24 vues / minute.

C’est balaise. Mieux que le dernier Youtube de Rihanna en 24 heures après sa sortie..

Enjoy.

vues FB.JPG

Candidatures : Bientôt un psychodrame chez LR. Le canal historique de Frogier contre le canal solitaire de Yanno contre le canal WTF de Backes. Qu’est ce qu’on va rigoler. 😀

Genre les gentilles cafouillages du conseil municipal de Néa ?
Après Kramer contre Kramer, nous avons Ce Lagarde contre CE Dunoyer 😎

Je me demande je vais voter pour qui. Je me le demande vraiment.

Ben blanc c’est pas mal tu sais ! ou nul ! ou tu t’abstiens !
Sinon comme on dit à St Louis “fais comme ta oulé !” 😆

Don Caledone,

Voter blanc ? Comme tu y vas….certains vont t’accuser de racisme, surveille tes propos 😉

Floyd dis moi comment ça se passe vos primaires dans la 1ère entre H. Iékawé et Ph. Dunoyer ?

Dans la 2ème y aura aussi un sacré suspense pour départager entre Gomès et Gomès…….s’ils veulent bien se représenter tous les deux :envy:

A CE, les petites ambitions personnelles de chacun ne sont un gros sujet de préoccupation comme chez LR où les coups de brutus et de putes sont légendaires. L’essentiel est que les Calédoniens soient les gagnants in fine.

Ben disons que les ambitions personnelles ne sont même pas envisageable avec le Lider Félipé qui gère les affaires du parti d’une main que le petit père des peuples n’aurait pas renié ❗

Don Calédone,

A mon avis le choix des candidats CE sera beaucoup plus simple que chez les LR…!!!
Il me semble que comme en métropole les coups de pute laissent des traces et les LR ne sont plus une famille depuis belle lurette…!!!

Jibene

C’est une famille recomposé décomposé…

Bien d’accord avec toi sur les traces laissées, d’ailleurs EPLP devrait déposer une plainte pour maltraitance, c’est pire qu’un marquage au fer rouge. Ici ce qui complique la tâche, c’est qu’il y a les LR d’un côté, le Rassemblement de l’autre et au Congrès ils sont ensemble… Bref ! en politique on sait que le pire ennemi c’est celui qui a la même carte que “le copain” bicoz il lorgne sur le même fauteuil et qu’il ne peut pas se partager. Imagine les dégâts au mobilier si Soso s’assoit dans le même fauteuil que Titi ou Nonold avec Cynthia. Aïe… Lire la suite »

Don Caledone,

C’est donc : gardez-moi de mes amis, mes ennemis je m’en charge (citation attribuée à Voltaire) tu vois…déjà !

Rien de nouveau donc sous le soleil (des tropiques)…… en politique c’est toujours le même (lamentable) spectacle qui nous est offert 👿

Don Calédone,

Sauf que là c’est nanard qui tien la corde vu que le grand chef PF à dit que son choix c’était nanard…!!!
Du coup les autres n’ont plus qu’à aller se voir ailleurs si je suis…!!!

Oui une primaire pour les primates du LR serait sympa. La dernière fois que les Rumpy avaient organisé ce genre de consultation en interne ça s’est terminée en grosse farce. Triche, magouilles, bourrage d’urnes et de candidats, un spéctacle pitoyable qui nous avait pondu 2 candidats connus d’avance.

tu dis ça parce que t’es fin colère à cause que pour la primaire des présidentielles ben ta juppette elle s’est retrouvée à poil les mains dans les poches :shutmouth:

Euh non non, si tu veux vraiment savoir j’en ai RAB.

Tss ! Tss ! On dit ça ! On dit ça ! Mais ça fait bobo quelque part quand même quand on fait un choix qu’est pas le bon…… Non ? 😉

Perso, j’aime bien Macron, Juppé faisait trop “old fart”.

T’as quand même applaudi des 4 pattes quand le Lider Félipé a organisé une rencontre des calédoniens avec juppette sous l’égide de CE à Nouville. T’avais même regretté l’absence de la bande à Frofro…..tu vois que tu mens ❗
Pis là ton quérido Lider va appeler à soutenir qui ? Fillon ? Macron ? Ficron ? Ma-illon ? ça devient aussi illisible que chez tes amis du Rassemblement ❓

Juppé je n’y ai jamais cru, mais fallait bien soutenir un candidat, quand a Fillon le fan de drapeau FLN, très peu pour moi, pas ma tasse de thé comme on dit.
Et toi Don Calédone à fond FN je pari.

Clark

“Juppé je n’y ai jamais cru”

Floyd dans toute sa splendeur!

Mais quelle petite pute!

Clark, je n’ai pas le déshonneur de connaître Floyd personnellement, mais tu dis “Mais quelle petite p*te”…….pourquoi petite ? :shutmouth:

je croyais que tu étais en politique par conviction ? si c’est le cas, pourquoi avoir soutenu juppé sans y croire ? sinon fallait pas le faire. Ce qui démontre que tu as menti à celles et ceux que tu cherchais à convaincre. Et si juppé avait gagné, quel discours tiendrai tu aujourd’hui ? Décidément t’es pas fiable.
Question : pourquoi dès lors qu’on ne partage pas ton point de vue on est soit LR, soit FN ?

Rigoberto

Gomès planqué au sénat avec Frogier?

Comment çà planqué ???
Tu voudrais dire par là que PF est un planqué ???
Heu, tu te rends compte que tu parles de ton leader là…!!!!????

Jibene

Rigo ne sait plus où il en est. C’est Dr Jekyll et Mr Hyde…

Rigoberto

C’est à CE que l’on reprochait à Frogier de refuser de faire face au suffrage universel direct et de se planquer au sénat, la confrontation avec Horold serait elle trop risquéée pour Gomès ?

Jibene

On verra bien ce que Gomès a dans le pantalon…

Il a sûrement ce que les z’autres n’ont plus …

Jibene

On verra sur pièce…

faire de la politique en dessous de la ceinture ce n’est pas très élégant, c’est même vulgaire ❗

Voilà ce que nous dit Wikipedia :

Le député jouit de moyens matériels et financiers attachés à sa fonction4 : outre son « indemnité parlementaire » (5 357,34 euros net par mois, 7 142,75 euros brut), il bénéficie aussi d’une « indemnité représentative de frais de mandat » (IRFM, 5 805 euros/mois), pour payer les frais liés à son mandat, et d’un « crédit collaborateur » (jusqu’à 9 561 euros/mois), pour rémunérer un ou plusieurs assistants en poste à l’Assemblée. Il dispose également d’un bureau personnel…

Et alors? Tout travail mérite salaire. Par contre au Sénat on ne peut pas dire que nos deux éctoplasmes (grassement payés) se tuent à la tâche.

c’est probablement pour cette raison que ton guru lorgne vers le palais du Luxembourg 😈

Oui, Don Caledone, néanmoins on ne peut que se féliciter de leur grand attachement à leur famille :

PARLEMENT : L’URGENCE DE LA TRANSPARENCE
😆

L’Assemblée a rémunéré 52 épouses, 28 fils et 32 filles de députés en 2014

Source : Médiapart

Il me semble que Frogier (sénateur fantôme) a engagé sa fille en tant qu’assistante :Vaea Frogier.

Tu vois bien que, comme l’avait révélé un sondage il y a qq temps, la famille est une valeur sûre. 😉

wpDiscuz

Voir plus dans Actualité

Tendances

Les derniers comm’s

To Top