Connect with us

Calédosphère

Actualité

Steeve Hamblin : La main dans le pot de miel ?

Les révélations autours des bonnes affaires de l’ancien « Monsieur Tourisme » n’ont pas plu du côté du Fénua. Journalistes, anciens élus, éditorialistes et Polynésie 1ère se sont joints aux afficionados de « l’ennemi des fauchés » pour critiquer l’article paru dans ces colonnes. Manque de bol : de nouveaux éléments à charge pourraient prouver que Steeve Hamblin a utilisé ses fonctions pour son enrichissement personnel. Ya-bon conflit d’intérêts ?

Notre précédent article intitulé « Steeve Hamblin : main basse sur le tourisme » aura finalement fait réagir bien au-delà du lagon calédonien. Car il s’avère que du côté de la Polynésie Française, l’ancien « Monsieur Tourisme de Nouvelle-Calédonie » (ancien car il a depuis peu été mis fin à son contrat le liant aux institutions calédoniennes…) bénéficie de solides soutiens. Dans le présent article nous allons donc d’une part revenir sur l’origine et les arguments de ses soutiens (très drôles parfois) mais aussi avant tout présenter à nos lecteurs de nouveaux éléments démontrant comment Steeve Hamblin a su – en toute connaissance de cause – mettre à profit sa mission pour le GIE Tourisme-NC afin de préparer un enrichissement tout personnel. C’est un peu long, mais vous n’allez pas être déçus.

Au four et au moulin du tourisme : voyage au pays du conflit d’intérêt…

Selon la définition juridique, un conflit d’intérêts apparaît quand un individu ou une organisation est impliquée dans de multiples intérêts, « l’un d’eux pouvant corrompre la motivation à agir sur les autres ». Or, c’est bien le cas dans cette affaire. Car, s’agissant de Steeve Hamblin, le conflit d’intérêts apparaît puisqu’il avait en tant que chargé de mission « ayant à accomplir une fonction d’intérêt général » des intérêts tout à fait personnels, lesquels sont « en totale concurrence avec la mission qui lui avait été confiée par son administration de tutelle ». Et la rédaction de Calédosphère peut le prouver très simplement. D’une part, Steeve Hamblin a été chargé d’élaborer la nouvelle « stratégie de développement touristique de la Nouvelle-Calédonie ». C’est à cette fin qu’il a été mandaté et rétribué par les institutions locales. Ce rapport a été présenté de façon publique aux acteurs du secteur en décembre dernier. Jusqu’ici, rien d’anormal. Le souci (car il y en a un de taille), c’est que Steeve Hamblin n’a pas vraiment fait les choses de manière objective, comme la morale le veut, et surtout désintéressée, comme la loi l’exige. Attention, il faut bien suivre la suite ! Les ateliers du tourisme ont eu lieu en effet le 12 décembre 2016. Steeve Hamblin y a d’ailleurs présenté une partie des recommandations présentées dans le rapport final.

On peut citer parmi-elles (la liste n’étant pas ici exhaustive) la 1ère recommandation du rapport (page 38) qui stipule qu’il faut : « Favoriser et le faciliter l’implantation et l’exploitation d’entreprises touristiques au sein de zones touristiques dédiées ». Mais il faut aussi « Assurer la promotion des investissements » (page 41) et « Créer des supports d’informations et de contenus » (page 43) ainsi que « Accompagner les prestataires de petites structures dans la communication et l’affirmation de soi » (page 66) ou encore « Revoir les formations qualifiantes de Nouvelle-Calédonie » (page 81). Rien de bien méchant nous direz-vous. Le souci réside en fait non pas dans ce qui a été dit ou présenté ce jour-là, mais dans ce que Steeve Hamblin a fait un mois auparavant… Cette fois-ci en coulisse. En effet, un avis de constitution paru dans les annonces légales a fait dernièrement part de la création à Nouméa le 17 novembre 2016 (un mois donc avant les assises du tourisme) d’une société dénommée « MANA NOUMEA » au capital de 1.000.000 Fcfp dont le gérant est (vous l’aurez deviné) Steeve Hamblin. Et quel est l’objet de cette SARL immatriculée auprès du RCS de Nouméa ? On vous le donne en mille :

AVIS DE CONSTITUTION

Vous avez bien lu, cette nouvelle société gérée et créée par le « Monsieur Tourisme » a pour objet « la vente de toute prestations touristiques et autres » en Nouvelle-Calédonie. Spécialement créée pour l’occasion ? Voire. En l’espèce, le conflit d’intérêt parait probant. D’une part Steeve Hamblin était chargé de mission payé sur fonds publics pour définir les actions devant être mise en œuvre par la Nouvelle-Calédonie en matière de tourisme, et d’autre part, le même homme a créé avant la sortie de son rapport et la fin de son contrat une société répondant exactement aux préconisations qu’il allait lui-même faire valider par les responsables locaux du secteur ! Pile je gagne, face tu perds. En effet, il est clair que la société « MANA NOUMEA » pourrait se charger bientôt de répondre à certaines des préconisations du rapport sur le tourisme. Qui pourra en effet en Nouvelle-Calédonie « accompagner les prestataires de petites structures dans la communication et l’affirmation de soi » sinon celui qui en a fait son gagne-pain déjà en Polynésie ? D’autant plus que le rapport précise que les pouvoirs publics sont farouchement encouragés à « favoriser, faciliter et accompagner l’exploitation d’entreprises touristiques » au travers d’aides ou de subventions publiques. Argent facile ? Voilà peut-être la raison pour laquelle sur son blog, Steve Hamblin affirme que « avec mon épouse il y a exactement 1 an, nous nous fixions un objectif de Chiffre d’affaires de 100 millions xpf pour 2016. Nous l’avons bien entendu dépassé et celui de 2017 est bien plus important ». Tu m’étonnes !

Selon Polynésie 1ère: “La Calédonie c’est aussi la mentalité franchouillarde”

Reste que sans même avoir encore révélé ses dernières informations, notre précédent article a été pour le moins bien mal accueilli auprès de certains milieux polynésiens. C’est ainsi que dans un article du blog TahitiToday et complaisamment relayé par l’ex-sénateur Simon Loueckhote (on dispose des soutiens qu’on mérite…) la journaliste Christine Bourne défend avec acharnement celui qu’elle qualifie comme rien de moins que le « chouchou de la Polynésie ». Selon elle, les mauvais chiffres du tourisme sous le mandat de Steeve Hamblin (alors qu’il était ministre du gouvernement polynésien) sont d’ailleurs dus à « la terrible crise qui impactait la France et même les Etats Unis à ce moment-là » en oubliant qu’à l’époque Steeve Hamblin promettait tout de même « 500.000 touristes de plus » au Fénua (on en est encore à 160.000). Une paille. Mais ne s’arrêtant pas là (c’est à cela qu’on reconnait les vrais journalistes), Tahiti Today affirme que « Steeve, s’il était aux Etats-Unis, serait félicité pour sa réussite par le président américain Donald Trump ». A ce niveau, la rédaction de Calédosphère ne peut que se soumettre devant pareil argument si professionnellement étayé…

Encore plus rigolo, la succursale de France télévision à Tahiti, Polynésie 1ère, a elle aussi tenu à soutenir l’ancien ministre du tourisme. Dans un édito, qu’à la rédaction on trouve particulièrement drolatique, l’éditorialiste « Lolo » n’y va pas par quatre chemins pour dire tout le bien qu’il pense de Steeve Hamblin et par ce fait, tout le mal qu’il pense de Calédosphère :

« Steeve aurait vite intérêt à porter plainte pour diffamation en incluant les commentaires (…) peut-être suis-je naïf, mais on ne peut pas faire passer Steeve Hamblin pour un escroc* et j’espère vraiment qu’il assignera ce site et qu’il le fera condamner mais en même temps ce site est à l’actualité ce que JeremStar est au People et ce que Morandini est au journalisme : de la pure provocation orientée politiquement d’un niveau de raclure de caniveau ou de mauvais tabloïd britannique (Sources : Polynésie 1ère, 24/01/17) »

Car, selon Polynésie 1ère, il ne faut pas critiquer Steeve Hamblin car il a été un « ministre du tourisme efficace au moins pour son audit de la situation ». Preuve que nos voisins polynésiens ont d’encore pire ministres que les nôtres puisqu’il leur suffit de l’élaboration d’un audit pour être contents. D’ailleurs, ils pardonnent un peu tout sur Polynésie 1ère (notre ministre Anthony Lecren devrait aller à Tahiti, il y aurait peut-être une meilleure image), la preuve :

« Et si l’objectif figuré dedans [l’audit] d’arriver à 500.000 touristes en un an n’a pas été atteint, c’est aussi parce qu’il y a eu des facteurs externes imprévisibles (Sources : Polynésie 1ère, 24/01/17) »

La faute à pas de bol quoi. Peut-être plus inquiétant en revanche, Polynésie 1ère se permet de porter des jugements sur les Calédoniens et leur esprit présenté comme « étriqués » et « franchouillards » :

« Ce site racoleur calédonien lui reproche de faire état de son chiffre d’affaires croissant, et là c’est juste une question culturelle, hein, la Calédonie c’est aussi la mentalité franchouillarde qui fait que l’argent est tabou et que l’on est toujours gênés d’annoncer le montant de ses rémunérations. C’est là faire preuve d’un esprit étriqué et archaïque (Sources : Polynésie 1ère, 24/01/17) »

A ces propos quelques peu excessifs, il nous faut donc répondre non seulement pour Calédosphère mais aussi pour les contributeurs et lecteurs du site qui ont laissé des commentaires que Polynésie 1ère qualifient de « fiente pourrie venue du pays des cagous » (sic). Car il ne s’agit pas ici de reprocher à Steeve Hamblin sa réussite ou son chiffre d’affaires. Il s’agit de mettre en évidence un possible conflit d’intérêt puni par la loi s’il est fait la preuve qu’en a découlé une « prise illégale d’intérêts ». Laquelle pourrait être, selon les lois républicaines (applicables en Nouvelle-Calédonie comme en Polynésie Française), punie de cinq ans d’emprisonnement et de 500.000 euros d’amende. Dont acte ?

« Se gaver, c’est faire preuve d’intelligence ! »

S’agissant des réseaux sociaux, de nombreux polynésiens ont pris fait et cause pour Steeve Hamblin, notamment celles et ceux qui ont déjà participé aux colloques organisés par ce dernier. Ce qui n’est pas tout à fait le cas sur les réseaux calédoniens. L’ex-monsieur tourisme sera donc rassuré de savoir qu’il a plus d’avenir à Tahiti, qu’à Nouméa. Vous trouverez ci-dessous un petit florilège des meilleurs commentaires des afficionados de ce genre de séminaires, lesquels mettent en avant la jalousie des « fauchés » (comme Steeve Hamblin les appelle) qui l’ont critiqué et qui ne gagnent même pas bien leur vie :

A noter que selon ses soutiens, Steeve Hamblin ne peut changer la vie que des « plus intelligents et des plus malins ». A lire ces mots, il y a tout de même un petit côté “secte-gourou” assez fascinant à observer mais nous vous en laissons juge :

Pour certains autres en revanche, le fait que Steeve Hamblin se soit « gaver » n’est pas très grave puisque s’agissant des fonds publics, d’autres l’ont fait avant lui et puis, qu’en plus, c’est aussi une preuve d’intelligence ! Comme quoi, les bonimenteurs ont encore de la marge dans le Pacifique.

Les sources :

Le rapport présenté aux assises du tourisme : cliquez ici

L’édito de tahiti-Today : cliquez ici

L’édito sur le blog de Simon Loueckhote, cliquez ici

L’émission de Polynésie 1ère : cliquez ici

* Génial vos arguments sur Polynésie 1ère ! Allez, tata !

Afficher la suite

Officiant en free-lance pour plusieurs périodiques et médias calédoniens, cette pigiste professionnelle a rejoint l’équipe des contributeurs de Calédosphère depuis 2013 sous son nom de plume « Rita ». Spécialisée dans l’actualité quotidienne, elle se plait à y dénicher des sujets non-traités par les autres médias et à couvrir les évènements sensibles. Synthétique, réactive et parfois provocatrice elle essaie toujours d’écrire de manière claire, précise mais avant tout vivante. Son crédo : « Si ça pique, c’est un bon sujet »



Laisser une réponse

91 Commentaires sur "Steeve Hamblin : La main dans le pot de miel ?"

avatar
plus récents plus anciens plus de votes
Mercure
Effectivement, la lecture du site de Steeve Hamblin laisse planer de sérieux doutes sur ses compétences financières. Il écrit le 22 juillet 2015: http://steevehamblin.com/education-financiere/ “Le dollar américain perd jour après jour sa valeur, et ce n’est pas l’effet artificiel de la chute du prix du pétrole qui y changera. D’ailleurs, le retour du pétrole à un cours « normal » en 2016 devrait faire mettre un terme à sa valeur « artificielle » actuelle. Pire, si finalement le pétrole dépassait ses niveaux des années passées, le dollar plongera dans les abysses. C’est ce que nous attendons en 2016, avec des… Lire la suite »

Wouais, son site internet est complètement bidon, juste bon pour des gogos à la recherche du bon plan pour se faire plumer.

Lefuneste

le site rame , vous vous êtes fait pirater par Hamblin ?? 😉

Hamelin mince alors…!!!
Mouarfff

Avec un Trump qui va envoyer ses lieutenants pour renifler les ‘deals’ possibles dans le Pacifique, RESTONS FRANCAIS, AMIS TAHITIENS ET CALEDONIENS.

Paul Ethos ; “Trump qui va envoyer ses lieutenants pour renifler les ‘deals’ possibles dans le Pacifique”

Je ne vois où peut être le risque.

Par contre, dans la logique du “America first”, je le verrais bien essayer de détourner les touristes US de PF vers Hawaii, si chère à Obama.

Mais ceci est un problème à soulever plutôt dans tahititoday.com, le blog frère jumeau de Calédosphère.

Le détroit de Malacca, militarisé par les Chinois, (Spratly Islands) pas loin du Caillou, en fait… Cela fait des années que je parle du risque pour les territoires français d’OM…

Paul Ethos : “Le détroit de Malacca, militarisé par les Chinois, (Spratly Islands)”

Les Spratleys, d’accord, mais Malacca (Singapour) ça me parait excessif.

comment image

Et je ne crois pas à une menace directe (ou indirecte) sur la NC et encore moins sur la PF.

Le “collier de perles” part plutôt vers l’ouest.

comment image

MERCI jacqdunord. Personnellement, j’apprécierais fortement -!- une réponse de Nicolas, non, de Rita, plutôt…

Sur ce coup, beaucoup de polynésiens ont pris conscience de l’existence de Calédosphère qu’ils ne connaissaient pas ou peu. En réalité, c’est de la bonne pub gratos pour ce blog calédonien et c’est pas certain que Steeeeeeve sort gagnant dans son conflit avec Rita. Les faits le concernant sont avérés et accablants, ainsi beaucoup de personnes là bas ont pu se faire une autre opinion sur leur enfant chéri du Fenua. Franchement pas terrible comme pub pour ses affaires chez lui à Tahiti où le radio cocotier fonctionne encore mieux que chez le nouz-ôtes. AMA, pour notre ami tahitien, c’était… Lire la suite »
that70swhut_zpskvpmtuxg.gif

100 patates en 1 an’ c’est 8.000.000F / mois… Je ne pense pas que la Calédonie (Province, Gouv ou autre) ait dépensé cette somme uniquement pour Mr Amblin. Alors, je dois être mal informé ou un peu con, mais quelqu’un peut il m’expliquer, chiffres et preuves à l’appui, combien a touché ce gars et pour quel boulot ?
A bon entendeur, ouvrez moi les yeux que je puisse me faire une opinion objective.

l’article évoque un chiffre d’affaires de 100 millions , ce n’est pas son salaire !

Floyd,

Je crois que tu te trompes sur l’impact que pourrait avoir cette affaire de conflits d’intérêts sur nos amis tahitiens…..vu le nombre de casseroles de G.Flosse, pourtant toujours aussi apprécié ( du moins par Tahiti Today !) ……et pas que….. 😉

http://tahititoday.com/RENCONTRE%20SINISTRES%20DE%20PIRAE.jpg

Nuance, malgré ses nombreuses casseroles, Flosse est un peu considéré comme un “metua” on pourrait appeler ça le respect (culte) des anciens.
Le beau Steeeeeve n’a qu’un fan club, ce n’est pas pareil.

i5r70x.gif

Floyd : ” pas certain que Steeeeeeve sort gagnant dans son conflit avec Rita”

Mais la question reste entière : Rita est-il le frère cadet d’Eva Joly ?

http://www.notre-planete.info/actualites/images/people/E.Joly.jpgcomment image

ou le jumeau de Miranda Richardson ? (merci TinEye.com)

Connaissant bien la Polynésie, je peux me permettre d’en parler. Le sentiment général qui règne là bas (dans les milieux d’affaires) vis à vis de la Calédonie est le suivant. – “C’est très compliqué de faire du business en Calédonie, car on ne peut pas faire n’importe quoi”. Ben wouias, c’est comme ça, en Calédonie on n’a pas le droit de faire n’importe quoi, tahi ? En Calédonie, on est beaucoup moins “aita pea pea” qu’à Tahiti où le microcosme d’affairistes se divise en deux camps. Il y a le camp qui connait bien le tissu économique local et il… Lire la suite »
35k9atk.gif
Antipodeanman2207S

Finalement nous avons dans le Pacifique de grands talents ! En effet au vu des montants rapportés au temps comparée à ce triste sire, Madame FILLON est “une petite joueuse” !

Antipodeanman2207S

Chiche ! Faites nous donc une comparaison détaillée (rapportée au nombre d’électeurs inscrits sur les listes électorales ou rapportée au nombre de contribuables; pour avoir quelque signification). Et pour commencer, s’agissant d’emplois fictifs, commencez donc par comptabiliser nos sénateurs coutumiers dont on ne peut pas en toute honnêteté et avec tous les respects que l’on doit aux hommes, dire qu’ils exercent un véritable emploi.

Antipode, Je ne suis pas une brillante économiste (sinon ça se saurait)……cette façon de capter le fric ne mérite pas que j’y consacre une partie de mon précieux temps…… 😉 “sénateurs coutumiers dont on ne peut pas en toute honnêteté et avec tous les respects que l’on doit aux hommes, dire qu’ils exercent un véritable emploi.” Sans doute est-ce exact….je ne sais pas trop ce qu’ils sont censés faire ou pas en fait…. ni quelle est leur rémunération. Néanmoins les sénateurs ( en France métropolitaine) ne brillent pas non plus par leur acharnement au travail ni leur présence au Sénat……le… Lire la suite »

N’oublie quand même pas Antipode……qu’il y a beaucoup de “Mme Fillon” réparties entre les deux assemblées….( sans compter les fils, filles, etc….)….si on chiffrait ?

Voir plus dans Actualité

Tendances

Les derniers comm’s

To Top