Connect with us

Calédosphère

Chroniqueurs

Plagiat : Aircalin épinglée par BFM-Business

La chaine BFM-TV Business a révélé que la dernière campagne de communication de Aircalin était en fait un vulgaire copié/collé déjà maintes fois utilisé par d’autres compagnies aériennes… Espérons qu’elle n’a pas couté trop chère… Ctrl C + Ctrl V ?

« Cette semaine, vous nous avez sorti une campagne qui reprend une idée déjà maintes fois éculée ? » La question de la présentatrice est posée dans un sourire à Joe La Pompe. Lui, c’est un blogueur officiant avec un surnom et de façon anonyme pour Hebdo.com, une émission de BFM Business. Et chaque semaine, le chroniqueur déniche sur internet les plus gros plagiats en matière de communication en mettant parfois à mal la réputation de certaines grandes marques. En effet, grâce aux nouvelles technologies, il est désormais possible de s’inspirer de ce qui se fait partout dans le monde… Mais pour certaines entreprises spécialisées dans la communication, c’est aussi le moyen de s’accaparer des idées et de les revendre ensuite au prix fort à leurs clients, car entre l’inspiration, le « Benchmarking » et le plagiat pur et simple, les limites sont ténues :

« Je viens de le voir en Nouvelle-Calédonie, on a vu là-bas sur les murs une campagne qui reprend exactement le principe de la série qui a rendu célèbre le photographe Murad Osmann. Il a photographié sa femme aux quatre coins du monde et on la voit de dos qui lui tient la main et qui l’attrape et qui l’emmène dans des endroits féériques (BFM Business, 05/05/18 ; sources : Quand les pubs se copient) »

En effet, lancée en novembre de l’année dernière, la nouvelle campagne de communication de Aircalin visait à donner une image plus glamour à la seule compagnie aérienne internationale locale.

Aircalin : 4ème à copier

Une idée qui n’est pas nouvelle, puisque trois autres compagnies ont-elles aussi ces deux dernières années lancé la même campagne en utilisant les mêmes images :

« Là c’est ce qui est amusant c’est que c’est encore une fois pour une compagnie aérienne et c’était pas la première fois et c’était pas la seconde, ni la troisième, et c’est au moins la quatrième fois de ce que j’ai pu trouver que c’est repris par une compagnie aérienne (BFM Business, 05/05/18 ; sources : Quand les pubs se copient) »

Selon le chroniqueur, la société de communication calédonienne Imag’In Nouméa mandatée par Aircalin a donc repris image après image la campagne #FollowMeTo en insérant des photographies des destinations proposées par la compagnie locale et en remplaçant le hashtag original par #PartageonsNosVoyages. On ignore pour autant si la société en question a prévenu les dirigeants de d’Aircalin que l’idée était non seulement tirée d’une autre campagne de communication mais que trois autres compagnies aériennes avaient récemment fait exactement la même…

Quoi qu’il en soit, Aircalin ayant toujours le monopole du transport aérien international au départ de la Nouvelle-Calédonie et la société étant constamment la cible de critiques de la part des Calédoniens qui jugent les coûts des billets prohibitifs, il n’est pas évident qu’une grande campagne de communication – même pompée sur une autre – puisse changer l’image de la compagnie. D’autant plus que ce sont les passagers calédoniens qui ont payé ce plagiat.

Afficher la suite

Informaticien, internaute actif, caricature de cette génération 2.0 qui a fait des réseaux sociaux son terrain de jeu. « Rupert » collecte en effet tout ce qui peut intéresser les internautes Calédoniens sur le Web. Culture, communiqués, vidéo, buzz. Responsable de la partie « Vu sur le Web » du média, si l’écriture n’est pas son fort, il sait choisir et mettre en avant les sujets qui font ou feront l’actu. Son crédo : « LOL is all you need »



Laisser une réponse

4 Commentaires sur "Plagiat : Aircalin épinglée par BFM-Business"

avatar
plus récents plus anciens plus de votes

Ça sert à rien de faire un article si on nous dit pas le nom de la boîte de com qui a fait ça.

Tss tss Mister Eric, c’est dans texte (même s’il est creux, il faut le lire !) :
Imag’In Nouméa

Pas vraiment passionnant comme article.
Tout au plus, pourra-t-on s’agacer une fois de plus des prix prohibitifs d’Aircalin.
Yapluka attendre que ça dérive …

A quand un sujet bien dur : le nickel calédonien, son présent, son futur, par exemple ?

De mon côté, lorsque CE a sorti son logo, j’ai cru que la DASS.NC allait crier au plagiat.

Voir plus dans Chroniqueurs

Tendances

Les derniers comm’s

To Top