Connect with us

Calédosphère

Actualité

Les thons calédoniens meurent-ils de vieillesse ?

Dans son déjà fameux discours du Théâtre de l’île, entre le référendum, l’axe indo-pacifique, le rôle de la France dans le monde et l’avenir de la Nouvelle-Calédonie, Emmanuel Macron a énigmatiquement évoqué … la mort des thons dans le lagon calédonien. Après enquête, nous avons découvert le pourquoi de cette incongruité et surtout à quoi faisait référence le Chef de l’Etat. Les thons se cachent-ils pour mourir en Calédonie ? Enquête & Révélations.

Dimanche dernier, la classe politique était dithyrambique. Six mois avant le référendum sur l’indépendance du territoire, au sortir de la très attendue prise de parole du Président de la République, l’ensemble des élus calédoniens – indépendantistes comme non-indépendantistes – ont salué un discours « rassurant », « magnifique », « gaullien » ou encore « plein d’espoir ». Avenir institutionnel, référendum, commémoration et souvenirs, hommages au combat des kanaks et à l’histoire des pionniers, grande place aux symboles et vision géopolitique, chacun en a eu pour ses attentes. A n’en pas douter, le discours d’Emmanuel Macron au théâtre de l’île aura su faire date. Cependant, certains des observateurs attentifs de la politique calédonienne auront décelé ici et là quelques sous-entendus dans son discours, voire même quelques boutades adressées à celles et ceux qui l’ont accompagné de Nouméa à Ouvéa durant ses trois jours de visite. Et parmi ces messages, l’un d’entre eux a pu surprendre et laisser dans une relative expectative le public à l’écoute ; puisque ça parlait de pêche, et notamment de thons. Ainsi, le site pêche.nc a isolé une partie du discours dans laquelle le président exprime une pensée de façon énigmatique avec un sourire en coin :

« Nous avons eu hier de longs débats pour savoir si les thons venaient mourir dans les eaux de Nouvelle-Calédonie ou si cela n’était pas vrai. Ce que je sais c’est que nous pouvons faire bien davantage par la pêche (Emmanuel MACRON, 05/05/18 ; discours sur la Nouvelle-Calédonie – théâtre de l’île) »

Une phrase tout-à-fait curieuse puisque, quelques secondes plus tôt, le Président de la République expliquait comment la constitution d’un axe entre l’Inde, l’Australie et la France pouvait permettre de lutter contre une éventuelle future hégémonie de la Chine dans le Pacifique et par quels moyens la Nouvelle-Calédonie pourrait apporter sa pierre à cet ambitieux édifice. Alors, naturellement, tel un ancien élu un peu grognon présent dans la salle ce soir-là, on serait en droit de se demander : “Mais pourquoi il nous parle de la mort des poissons maintenant ?” Eh bien, en vérité, il s’avère que pour comprendre cette phrase et l’intérêt d’Emmanuel Macron pour la destinée du thon calédonien il faut revenir quelques heures en arrière…

Le déjeuner avec Macron

Car l’histoire commence en fait le jour précédent, à 260 kilomètres de là, quelque part en province Nord. Arrivé la veille au soir, le Chef de l’Etat était en effet au lycée Michel Rocard de Pouembout pour une visite de l’établissement agricole chargé de former en Nouvelle-Calédonie les futurs professionnels du secteur de l’agro-alimentaire. Après environ un demi-millier de selfies pris avec les lycéens durant la matinée, le Président de la République a participé à un déjeuner avec une partie de sa délégation ainsi qu’avec les élus qui s’étaient sentis concernés par cette visite. Le Chef de l’Etat avait pour l’occasion convié à la résidence du commissaire délégué de la République certains élus, originaires du nord ou impliqués dans son développement ou dans l’agriculture. Et c’est là, à ce moment précis, que le débat sur les thons a eu lieu. Car, s’il n’en laisse rien paraitre et si beaucoup de ses interventions semblent naturelles voire improvisées, Emmanuel Macron a démontré lors de son séjour en Nouvelle-Calédonie qu’il était en fait un travailleur consciencieux ne laissant rien au hasard. Muni d’un simple cahier d’écolier, le Président de la République interroge, questionne et note en effet tout ce que ses interlocuteurs lui disent durant les repas qu’il organise. Pensant certainement aux finitions de la rédaction de son discours du lendemain, ce déjeuner était en fait pour le Chef de l’Etat le moyen d’apprendre quels étaient les principaux axes de développement économiques possibles pour la Nouvelle-Calédonie et comment les insérer dans sa stratégie plus globale de l’axe Paris-NewDelhi-Canberra. C’est ainsi que le président de la province Nord a été le premier à répondre aux questions d’Emmanuel Macron. Face au Chef de l’Etat, Paul Néaoutyine s’est lancé dans une explication sur le rééquilibrage, ses impacts et sur sa vision du développement économique. Souhaitant en apprendre davantage, le Président de la République a souhaité entendre d’autres avis. Assis à sa gauche, Philippe Gomes a alors demandé au benjamin de la tablée d’exposer ses idées. Membre du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie en charge de l’agriculture, Nicolas Metzdorf s’est donc livré à une présentation des axes de développement économiques possibles pour le territoire au travers, notamment, de la pêche…

Débat au sommet sur la mort des thons

Evoquant le trop timide développement de la pêche calédonienne, le jeune élu a expliqué dans son exposé que du fait du maigre nombre de chalutiers calédoniens et des pratiques de pêche locales bien éloignées de celles des énormes « navires usines » officiant ailleurs, le thon calédonien était en vérité sous-exploité. Car selon les affaires maritimes, du fait de l’absence de pêche industrielle à grande échelle et donc de prédateurs « les thons calédoniens mourraient de vieillesse ». Une affirmation qui a fait réagir le Président de la République qui a demandé à en savoir davantage. En effet, les amateurs du sujet savent que depuis des années, dans presque tout le pacifique, la Chine (et d’autres états avec elle) achètent aux gouvernements des micro-états de la zone des autorisations à bas coût leur permettant d’exploiter leurs Zones Economiques Exclusives (ZEE). C’est ainsi que selon le site Global Fishing Watch – qui recense et cartographie les déplacements et l’activité des bateaux de pêche chinois dans le monde – les eaux voisines du Vanuatu, des Fidji ou encore des Salomons sont désormais damées de chalutiers chinois. En revanche, les eaux des grands pays anglo-saxons et des territoires français du pacifique (qui disposent d’une marine de guerre) en sont exemptes.

Pour cette raison, avec ses plus de 1,4 millions de km² (représentant trois fois la superficie de la métropole), la ZEE calédonienne serait devenue au fil du temps rien de moins qu’une véritable réserve naturelle pour les espèces marines, dont le thon. Le résultat étant que, d’après Nicolas Metzdorf, dans nos eaux, les thons mourraient de vieillesse… Or, cette démonstration a fait réagir plusieurs convives de ce repas présidentiel dont Paul Néaoutyine. L’homme fort du Palika affirmant lui au Chef de l’Etat que les thons sont des animaux pratiquant la migration, à l’instar de leurs cousins rouges de l’Atlantique. Une façon d’expliquer les raisons pour lesquelles les collectivités calédoniennes n’auraient pas encore investies à grande échelle dans la filière pêche ? Voire. Quoi qu’il en fût, il apparut à cet instant un véritable clivage autour de la table. Même si celui-ci n’est pas allé jusqu’à celui qui naguère opposa les dreyfusards et les antidreyfusards, il y eu tout de même les « pour » et les « contre ». Pas des « pour ou contre la pleine souveraineté » pour le coup mais plutôt un clivage entre ceux qui pensent que le thon voyage dans tout l’océan et ceux qui croient qu’il est plutôt sédentaire. Et si, fort de son « en même temps », le Président de la République n’a pas tranché, en fière fille de son père (autrefois pêcheur à St-Pierre et Miquelon), la ministre de l’outre-mer Annick Girardin a elle-aussi tenu à prendre part à la conversation… Haut-commissaire, ministres, député, sénateur, élus et Chef de l’Etat ont alors entrepris ensemble un passionnant et animé débat qui aura duré près d’une heure : Où vont les thons calédoniens ? Comment les pêcher en préservant la ressource ? Allons-nous les conserver ? Les thons, qui sont-ils ? Quels sont leurs réseaux ?… De bien belles et fascinantes questions qui ont surtout démontré qu’en termes de développement économique, la Nouvelle-Calédonie avait jusque-là fait l’impasse sur ce qui l’entoure : c’est-à-dire la mer.

Vers une politique de la mer ?

C’est donc pour cette raison que le lendemain soir, en développant son ambition pour l’économie calédonienne, lorsqu’il s’est agi d’évoquer la pêche, le Chef de l’Etat n’a pu s’empêcher de sourire et de glisser une phrase destinée à celles et ceux qui l’avaient accompagné dans le nord et qui avaient participé à cet ahurissant “débat sur le thon” :

« La pêche est encore à développer bien davantage, la Nouvelle-Calédonie pourrait tirer bien davantage parti de ses ressources halieutiques qui sont nombreuses avec une capacité, et c’est ce que nous devons construire ensemble, à exporter jusqu’en Europe ce thon de qualité dont les pratiques de pêche ne sont pas comparables avec beaucoup d’autres puissances de la région. Je n’oserais devant vous, compte tenu de l’expertise de plusieurs dans cette salle, aller trop dans le détail sur telle ou telle espèce et les spécificités de comportement. Nous avons eu hier de longs débats pour savoir si les thons venaient mourir dans les eaux de Nouvelle-Calédonie ou si cela n’était pas vrai. Ce que je sais c’est que nous pouvons faire bien davantage par la pêche, nous pouvons créer beaucoup plus d’emplois et là aussi développer beaucoup plus de potentiels (Emmanuel MACRON, 05/05/18 ; discours sur la Nouvelle-Calédonie – théâtre de l’île) »

Reste que selon plusieurs témoins, les convives, dont le Président de la République, ont tous été ravis de leurs différents échanges sur le sujet. Une conversation qui, en ce vendredi 4 mai, aura mine de rien réuni au plus haut niveau l’Etat, des indépendantistes et des non-indépendantistes pour évoquer non pas le passé – comme c’est souvent le cas – mais des pistes de développement pour l’avenir de la Nouvelle-Calédonie. Trente ans plus tôt, jour pour jour, au paroxysme de l’affrontement entre les blocs indépendantistes et loyalistes, Jacques Chirac et François Mitterrand ordonnaient l’assaut sur la grotte d’Ouvéa qui se solda par 21 morts. Trois décennies plus tard, il est peut-être rassurant de constater que les trois partenaires des accords en sont venus à évoquer des sujets peut-être plus anodins mais surtout beaucoup plus constructifs.

Afficher la suite

Nouveau dans l’équipe de rédaction, Hubert B. a rejoint Calédosphère au tout début de l’année 2015. Enfant du pays, il a grandi à Nouméa et a ensuite bourlingué durant près de vingt ans au gré de ses envies et des hasards de la vie. Fils d’une bibliothécaire/documentaliste, il a été tour à tour enseignant, pigiste, formateur mais c’est finalement vers l’écriture qu’il a choisi de revenir. Succinct, précis, parfois laconique, si son style est volontiers direct, ses intérêts sont éclectiques et toujours tournés vers l’actualité. Sa citation favorite : « Le journaliste doit avoir le talent de ne parler que de celui des autres »



91
Laisser une réponse

avatar
14 Comment threads
77 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
plus récents plus anciens plus de votes
Jose Paldir
Jose Paldir

@Alik
correction sur mon lien sur les cyclones antillais depuis le 17eme siècle et la catastrophe de 1780
https://www.zananas-martinique.com/meteo/1-histoire-cyclones-martinique.html

Inforétif

” mon lien sur les cyclones antillais ”

Donc un maximum (12)de gros cyclones au siècle dernier, davantage que les siècles précédents : tu viens de prouver que le GIEC a raison, José !
Je plaisante, j’utilise juste la méthode appliquée par certains climatologistes du dimanche…

Jose Paldir
Jose Paldir
Inforétif

“le GIEC est une imposture”

José, l’article est vieux de 6 ans, les observations de plus longtemps encore, et les sciences progressent vite. Mais je te fais grâce de mes considérations techniques.
Ce qui est certain c’est que tu devrais varier tes sources, on connait les positions invariablement sceptiques de “contrepoints” en matière de changement climatique.

Jose Paldir
Jose Paldir

ça c’est une réfutation scientifique , le climat change en 6ans ,la méthodologie du GIEC aussi.Pour quelqu’un qui dénonce haut et fort les religions mais qui récite son catéchisme vert sans s’en rendre compte t’es champian du mande -:)))

Inforétif

“qui récite son catéchisme vert ” Tu me connais bien mal à vouloir me mettre dans cette case-là : seul le doute (presque une déformation d’origine professionnelle) est mon catéchisme. Sur le climat, je doute (= j’hésite à admettre ou, inversement à rejeter) que l’augmentation réelle, mesurée, du taux du CO2, mais un taux SI FAIBLE sur notre planète, puisse avoir autant d’influence que celle que certains lui prêtent, sur le réchauffement atmosphérique, par rapport à des facteurs bien plus puissants, comme les variations de l’activité solaire notamment. Les paramètres agissant sur la température atmosphérique moyenne sont pour l’instant bien… Lire la suite »

Alikantitra

Inforétif : “seul le doute (presque une déformation d’origine professionnelle)”

L’ennuyeux, avec ce genre de retraité métrofonctionnaire, c’est qu’ils ont tous les diplômes, ont tout vu, tout lu, et touché la prime.
Et les anciens profs sont bien évidemment les pires.
T’en dis quoi, José ?

Fermela
Fermela

“L’ennuyeux, avec ce genre de retraité métrofonctionnaire, c’est qu’ils ont tous les diplômes, ont tout vu, tout lu, et touché la prime.”

Vous n’êtes pas mal dans votre genre, Alikounet 😉

Alikantitra

Fermela : “Vous n’êtes pas mal dans votre genre, Alikounet”

Merci pour ce commentaire flatteur.
Disons que j’essaie de partager mes connaissances (avant qu’elles ne s’enfuient par l’escalier de service), et que j’aime étaler les références littéraires (ou historiques).

Et sur le cimetière des thons, vous pensez quoi ?
(Pensez à réserver).

comment image

José paldir
José paldir

Parole d ‘ expert Alik je m incliné devant votre expertitude

Inforétif

“L’ennuyeux, avec ce genre de retraité métrofonctionnaire, c’est qu’ils ont tous les diplômes, ont tout vu, tout lu, et touché la prime.”

Finalement Komblère avait raison : Alik, tu es jaloux…

( pour cette reconnaissance, même tardive, ma chère Komblère, n’oublie pas que qui peut les moins peut un plus, ou même 4.
Au fait qu’est-ce que tu as écrit à Franck pour qu’il commue ta peine d’une semaine en un bannissement apparemment définitif ? Mais suis-je bête, tu ne peux pas me répondre.)

José paldir
José paldir

C est bien de douter 😀le problème c est que les dirigeants de la planète dépensent des millards pour nous persuader de payer encore plus d impôts pour subventionner des tas de trucs de leurs copains au nom de l absence de doute sur la cause humaine du réchauffement (Pour autant que les variations actuelles ne s’inscrivent dans le rythme historique des variations observées) et puis un coup vous nous dites attention le temps court ce n’est pas le climat c est de la météo et le lendemain l inverse.faut arrêter de prendre les enfants du Bon Dieupour des canards… Lire la suite »

Inforétif

“( j’ai écrit BON DIEU …..)” C’est pas trop grave… Sauf qu’il va falloir maintenant me fournir un exemple de bontitude du dieu en question (pour ma part je n’y ai vu que des méchôncetés ). Et qu’il y a une pénitence supplémentaire, à savoir lire cet article publié par La Croix (si, si : c’est toujours chez l’ennemi que l’on trouve les meilleures armes) : https://www.la-croix.com/Religion/Enquete-inedite-tentation-radicale-lyceens-2018-04-03-1200928790?from_univers=lacroix Extrait : ” Ainsi, 81 % des lycéens musulmans estiment que c’est « plutôt la religion qui a raison sur la question de la création du monde », alors qu’ils ne sont que… Lire la suite »

Jose Paldir
Jose Paldir

ya même presque 100 % des français qui “croivent” que le lGiec ne peut pas se tromper -:)

Mister Eric
Jose Paldir
Jose Paldir

j’avais lu ,régulièrement des constatations de cette nature ne sont pas relevées par nos médias ?Par contre Elise Lucet peut vous raconter des tonnes de connerie sur le sujet et la c’est repris en boucle….s’il ya bien un exemple que la théorie du complot peut avoir une existence c’est bien celui ci

Inforétif

“japon-le-nombre-de-typhons-est-stable”

Oui, c’est vrai.
Mais le problème c’est qu’un autre paramètre, plus destructeur, semble être en augmentation, c’est l’intensité des cyclones : il n’y aurait pas davantage de cyclones dans le Monde mais davantage de cyclones de fortes puissance des vents et pluviométrie.

Mister Eric

D’accord, mais est-il prouvé scientifiquement que le rechauffement climatique explique cela ?

Inforétif

” est-il prouvé scientifiquement que le rechauffement climatique explique cela ?”

Prouvé, totalement prouvé, à mon humble avis : non.
Même pas pour l’augmentation effective de l’intensité des cyclones, on n’a pas assez de recul, ce n’est que depuis les années 1960 que ces mesures et calculs d’intensité des cyclones sont fiables.

Mais le contraire non plus…

Vue aérienne de la partie néerlandaise de Saint-Martin encore balayée par des vents violents après le passage d’Irma, ces riches-là ont eu chaud, mais apparemment dans cette zone c’est juste la piscine qui est passée de l’eau douce à l’eau de mer :
comment image?t=%22c07259ff25ee468bebb4dc4b237a3f5egzip%22

José paldir
José paldir

Est il surtout prouvé que cette fois ci dans l histoire de la vie sur terre l homme est responsable ? C était qui avant l homme ?

Inforétif

“Est il surtout prouvé que cette fois ci dans l histoire de la vie sur terre l homme est responsable ?”
Non plus.
Mais il y a quelques soupçons.

“C était qui avant l homme ? ”
Dieu. Mais le père Noé veillait, heureusement.

http://www.slate.fr/story/161707/religion-creationnisme-france-fondamentalisme-chretien-dedarwinisez-vous-theorie-evolution-conspiration-revolution

Jose Paldir
Jose Paldir

cyclones antillais depuis le 17eme siècle
faut arrêter de mentir
https://www.contrepoints.org/2017/09/15/298739-histoire-longue-cyclones-aux-antilles

c’est bien de faire des pirouettes divines mais faut arrêter d ‘adhérer à une autre religion -:)

Inforétif

“faut arrêter d ‘adhérer à une autre religion ” C’est vraiment pas dans mes habitudes… Je suis d’ailleurs toujours circonspect en climatologie. Et là par exemple, même en “zoomant”, je comprends mal le graphique, même avec la foi du climatosceptique que je ne suis qu’à moitié, et surtout je me demande comment nos ancêtres du 17° siècle pouvaient classer des intensités de cyclones sur une échelle qui n’existait pas encore. Rien n’est plus sujet à caution qu’une observation non technologiquement mesurée avec un appareillage fiable, dont au minimum un bon anémomètre et, au diable l’avarice, un pluviomètre. José, tu ferais… Lire la suite »

Jose Paldir
Jose Paldir

tiens un résumé des cyclones antillais depuis le 17eme siècle
https://www.youtube.com/watch?v=gAMJycZCYKQ
1780 ça fait peur

Alikantitra

Jose Paldir : “tiens un résumé des cyclones antillais depuis le 17eme siècle
https://www.youtube.com/watch?v=gAMJycZCYKQ

Oh, José, t’es sûr de ton lien ?

José paldir
José paldir

Heu non toutes mes excuses

Alikantitra

Jose Paldir : “cyclones antillais depuis le 17eme siècle faut arrêter de mentir” Pour aller dans ton sens, l’information circule infiniment mieux et infiniment plus vite, et un petit coup de vent dans une île perdue fait pleurer dans les appartements aux antipodes (pour caricaturer). Même un cyclone qui ne causerait de gros dégâts qu’en mer, et qui serait passé inaperçu il y a cent ans est maintenant soigneusement répertorié. Un détail : l’urbanisation augmente très sérieusement le coût des destructions. D’une façon plus générale, les dégâts dus aux crues sont largement amplifiés par l’imperméabilisation des surfaces urbaines, et le… Lire la suite »

Jose Paldir
Jose Paldir

heu?? c’est l’homme qui fait la force du vent?

Alikantitra

Jose Paldir : “heu?? c’est l’homme qui fait la force du vent?”

Non, bien sûr, mais les activités humaines contribuent à renforcer les dégâts, et j’insistais sur les crues, qui sont un des effets secondaires de certains cyclones.

XYY
XYY

José. “c’est l’homme qui…”. Non bien sûr, encore que, dans le cas du pétomane… Plus sérieusement, pour aller dans le sens d’Alik, l’homme peut influer sur les conséquences de ces phénomènes naturels. Extrait de votre lien: “In the context of these findings, it seems consequently more relevant to consider the data from the perspective of adaptation in the face of cyclonic risk, particularly in terms of reduction of the social and economic vulnerabilities to the associated effects of the cyclones such as floods and storm surges. Indeed, even if a worsening of the cyclone phenomenon cannot be demonstrated, on the… Lire la suite »

Jose Paldir
Jose Paldir

Quelques chiffres généralement admis qui montrent la vanité humaine (admis sauf par les religieux) la terre ce serait formée entre 4,5 et 3,8 milliards d’années la vie serait apparue il ya 3,5 milliards d’années les premiers poissons il y a 550 millions d’années L’homme aurait 7 millions d’années et le Sapiens seulement 300 000 … l’ ère industrielle a 200ans……….. la température a varié un nombre incalculable de fois provoquant des changement climatiques énormes , la terre plusieurs fois devint une boule de neige.La dernière fois ce fut il y a 650 millions d’années .Plus prés d’aujourd’hui du temps des… Lire la suite »

Inforétif

“Un peu prétentieux non?”

Pas tant que ça : ce qui surprend c’est la vitesse (toute relative évidemment) à laquelle le climat semble (j’écris bien : semble) changer actuellement.

Floyd

Demandez aux pros de la pêche au gros du CNC si on pêche autant de thons qu’auparavant… Il y en a moins en moins et les prises sont en général de petite taille.
Du coup les pêcheurs sportifs font du “tag & release”….

Floyd

Très bien que nos thons meurent de vieillesse, ce sont des gros géniteurs donc il faut les préserver et ne pas les vendre en sushi aux ogres asiatiques. Dans un troupeau de bétail, il ne nous ne viendra pas à l’esprit de bouffer les plus gros reproducteurs.

Alikantitra

Floyd : “Très bien que nos thons meurent de vieillesse, ce sont des gros géniteurs”

Floyd, il ne faudrait pas confondre maturité et sénilité.
Dans les troupeaux “industriels” on met “à la réforme” les bêtes qui ne sont plus assez performantes.
Et c’est pas en EHPAD qu’on les envoie !

Floyd

Les poissons comme la plupart des réptiles ne meurent pas de vieillesse, plus ils sont vieux, plus ils deviennent gros et forts et ils continuent à se reproduire, y’a pas d’andropause ni de ménopause ni de maison de retraite chez ces espèces.

Alikantitra

Floyd : “Les poissons comme la plupart des reptiles ne meurent pas de vieillesse … y’a pas d’andropause ni de ménopause”

Pan sur la truffe !
Ça m’apprendra à faire de l’anthropomorphisme.
Merci Floyd pour ce “recadrage”.

comment image

Floyd

Y’a pas de quoi…

Jose Paldir
Jose Paldir

je sens que tu vas changer pour devenir un BIBILAVA ANTITRA -:))

Alikantitra

José Paldir : “je sens que tu vas changer pour devenir un BIBILAVA ANTITRA”

Ben dis donc, José, tu es bientôt prêt pour demander à Ph. Germain le numéro de portable de la petite Merina qui avait porté les drapeaux de la NC devant lui en 2016 à Tananarive, et dont Rigoberto conserve la photo sur sa table de chevet.

Ceci étant, si j’ai la possibilité de choisir, je préférerais le do à la menarana, bien trop agitée et agressive. J’en ai tiré un par la queue pour mieux réussir ma photo, un jour, sans perturber sa digestion.

José paldir
José paldir

Quel honneur tu me fais toi le tentateur d Eve

fjp
fjp

Qui osera faire une étude sur la réalité de la filière pêche en nouvelle Calédonie sur les 40 dernières années. Combien de centaines de millions ont étés engloutis dans le développement de la flottille de pèche industrielle? A une époque j’avais été tenté et suivi les premiers cours de l’école de la mer. Ayant obtenu le diplôme je devais être sur le Natacha Qui a pourri en petite rade pendant des années. Deux a avoir le diplôme le jour de l’examen , après 2 semaines tout le monde reçu en rattrapage. Pas belle la vie en N.C. La pêche est… Lire la suite »

capitaine Haddock
capitaine Haddock

Air sarko one s’est il arrêté au Japon pour en gouter du bon? avec une bière japonaise au houblon champenois. et un whisky japonais APRES ? hips,
Défendra t-il le camembert au lait cru en rentrant? et un bon petit coup de rouge pour accompagner EN MEME TEMPS! hips

XYY
XYY

capitain Haddock. “camembert au lait cru”. Tiens ? Vous avez lu “the Japan Times” d’aujourd’hui ?.

Tryphon
Tryphon

Pas lu, pas trouvé, mais ça m’intéresse ! Vous avez le lien svp?

XYY
XYY

Tryphon.”lien”. The Japan Times faisait référence à la tribune “Liberté, égalité, camembert !” publiée dans Libération.
http://www.liberation.fr/debats/2018/05/14/c-est-le-camembert-de-normandie-aop-au-lait-cru-qu-on-assassine_1650011

XYY
XYY

Typhon.”camenbert”. Bonus. Même chez Trump, on en parle.
https://www.nytimes.com/2018/05/16/world/europe/camembert-cheese-french-label.html

Tryphon
Tryphon

Javélisé celle de libé. Pas le japan times et le nytimes. Merci donc! Ils ont le beau rôle ceux là tiens maintenant. les 2 pays qui se sont le plus protégé dans le passé pour de mauvaises raisons de protectionnisme contre les produits alimentaires français. Aujourd’hui, ils mangent du fromage et boivent du vin (les japonais) et ont racheté orangina pour le développer chez eux, et ça marche!
Et les USA qui ont taxé le roquefort, interdit les foies gras etc… Ah punaise, j’arrête, je ne suis plus équitable sur ce coup là…

Jose Paldir
Jose Paldir

Surtout que le Japon qui fabrique sous licence( avec une recette modifiée pour les palais asiatiques) est devenu le premier vendeurs de camembert en asie ..
douce rigolade
le problème du camembert au lait cru, c ‘est que tous les ans il y a des problèmes sanitaires-:)

Voir plus dans Actualité

Tendances

Les derniers comm’s

To Top