Connect with us

Calédosphère

Actualité

Oui, la TGC va faire baisser les prix du panier de la ménagère !

À quelques heures de l’entrée en vigueur des taux définitifs de la TGC, le secteur de l’importation et de la distribution s’affole. Dans le domaine de l’alimentaire, plus de 3 000 produits dont la marge sera règlementée vont automatiquement voir leur prix diminuer entre 10 et 30%. Et ça ne plait pas à tout le monde…

Certains étals sont vides dans de nombreux magasins. Les gérants de ces derniers ayant décidé de ne plus vendre leurs produits aux anciens prix, les nouveaux seront affichés ce lundi 1er octobre dans toute la Nouvelle-Calédonie. Pour les consommateurs et les observateurs, cette période de latence inquiète à juste titre : les commerçants vont-ils jouer le jeu ? Parce que la mise en application définitive de la TVA locale (Taxe Générale sur la Consommation dite TGC) et le désarmement des taxes à l’importation vont mécaniquement entrainer une baisse des prix dans les secteurs dont les marges ont été encadrées par le gouvernement (alimentaire, hygiène et pièces automobiles). La raison ? Les opérateurs économiques de l’importation et de la distribution ne pourront plus « marger » sur les anciennes taxes et donc augmenter artificiellement le prix de leurs produits via les différents intervenants de la chaine des prix. Et si comprendre la constitution des prix était naguère un casse-tête (voire quasiment impossible), dès lundi, chacun saura combien coûte « Hors-Taxe » le produit qu’il achètera. Dans les prochaines semaines et les prochains mois, la conséquence ne sera pas anecdotique : chacun connaitra les marges pratiquées par les revendeurs. Or, certains en Nouvelle-Calédonie avaient l’habitude de « marger » à des taux de 300%, 400%, voire 500%… Ce que la loi interdit désormais pour une période (renouvelable) de 12 mois.

La baisse des prix et la rage de Bernard Hayot

Président du groupe GHB, le richissime homme d’affaire Bernard Hayot n’en est ainsi pas revenu la semaine dernière*. Alors que ses services et ses fournisseurs lui ont présenté la liste des nouveaux prix issus de la suppression des anciennes taxes, celui qui avait il y a quelques années décidé d’investir dans la grande distribution calédonienne (au travers des enseignes Géant, Casino et Leader Price) ne décolère pas. C’est ainsi que dans plusieurs des magasins de son groupe, l’étonnement face aux changements de prix a été tel que les rayons n’ont pas été renouvelés ces derniers jours. De peur que les consommateurs ne prennent en photo les étiquettes et comparent ensuite avec les nouveaux prix ? Peut-être. Reste que, selon nos informations, plus de 3 000 produits alimentaires vendus par les commerçants doivent désormais afficher une baisse oscillant entre 10% et parfois 35 à 40%. S’étonnant que les rayons soient vides, une journaliste des Nouvelles-Calédoniennes a d’ailleurs partagé sur les réseaux sociaux une photographie des étals de l’hypermarché Géant :

Mais ce que la journaliste du quotidien ignore, c’est que le groupe Hayot (mais pas que lui) hésitait encore à afficher les nouveaux prix. Sur les étals, les yaourts en question, issus de l’importation, qui manquent doivent en effet voir leur prix diminuer drastiquement : -17,69 % pour les yaourts « Fruits rouges » de la Laitière, -21,95% pour les yaourts citron (La Ferme), etc… La liste de l’ensemble des produits de consommation courante étant maintenant entre les mains de la Direction des Affaires Economiques et des Services Fiscaux. A partir de lundi matin, nul besoin de sortir de Saint-Cyr pour connaitre le prix hors-taxe du panier de la ménagère. Il suffira à tous les consommateurs de déduire les taux (de 3% pour les produits alimentaires et de 22% pour les produits dit de luxe ou non-essentiels). Ainsi, pour la première fois, les Calédoniens verront le véritable prix des produits qu’ils achètent. Et si le homard, le caviar, les truffes et les langoustes (importées) vont voir leur prix grimper, tous les autres produits de consommation courante vont baisser. De sorte que dans le landerneau économique, les adhérents du syndicat des importateurs évoquent, apeurés, des pertes de chiffre d’affaire de l’ordre de 19% (ce qui permet de connaitre la baisse moyenne des prix CQFD). Un chiffre alarmant ne reposant en fait sur aucune argumentation censée. Il résume en effet à lui seul la pensée issue de ceux qui vivent depuis des décennies de « l’économie de comptoir »… Car, pour ceux-là, une baisse du chiffre d’affaire ne pourra aller de pair qu’avec une baisse de la consommation. Or, c’est précisément le contraire qui va se produire ! Une majorité d’acteurs du secteur ne comprennent tout simplement pas encore que si un consommateur économise une petite somme sur les achats de sa semaine grâce à la TGC, il sera inévitablement porté à dépenser cette somme en achetant davantage de produits (ou d’autres dont il n’a pas l’habitude d’achat). Ce qui s’appelle un cercle vertueux. Une personne qui fait ainsi ses courses avec 10.000 francs, continuera demain à dépenser ses 10.000 francs. Le changement notable réside dans le fait que la « ménagère » aura bientôt dans son panier davantage de produits pour la même somme que dépensée autrefois…

Certains commerçants peuvent utiliser le prétexte de la TGC pour augmenter leur prix

Si les choses seront connues dès la semaine prochaine dans les domaines de l’alimentation, de l’hygiène et des pièces automobiles, dans les autres secteurs non-réglementés où les taux de la TGC s’appliquent, certains voudraient bien utiliser ce prétexte pour accroître leurs marges « au cas où ». C’est ainsi que dans tous les domaines des services, la TGC à 6% va se substituer à l’ex-TSS et au taux réduit de TGC de la marche à blanc (0.35%). Le résultat étant que pour les artisans, les coiffeurs ou encore les plombiers, leurs prestations doivent augmenter mécaniquement de seulement 0.65%. C’est ainsi que toutes les augmentations (déjà effectuées par certains alors que la TGC n’est même pas en fonction…) qui dépasseront cette augmentation de 0.65% seront faites sur le dos des clients et des consommateurs. Ainsi, un professionnel qui facturait hier ses tarifs à 3000 francs de l’heure HT (et donc 3160 francs TTC), devra demain les facturer 3180 francs TTC (soit une augmentation de 20fr). De fait, dans le domaine des services, toutes les augmentations supérieures à 0,65% que les Calédoniens subiront seront dues uniquement à la volonté des professionnels d’accroitre leurs marges. D’autant plus qu’avec la TGC, les artisans pourront déduire la TGC qu’ils auront eux-mêmes payé en achetant leurs matériels… Pourtant, force est de constater que les exemples d’augmentations unilatérales et infondées se multiplient et sont déjà dénoncés sur les réseaux sociaux :

De même, dans les secteurs où le taux de TGC sera le plus élevé (22% pour les véhicules, bateaux, cosmétique, numérique, jouets, ou encore la bijouterie), les opérateurs pourraient être tentés d’accroitre leurs marges sachant que les prix de ces produits connaitront mécaniquement une hausse de l’ordre de 3 à 6% (sauf alcools, tabac et boissons sucrées : +20%).

Les Calédoniens doivent passer du stade de spectateur à celui d’acteur

Raison pour lesquelles dans les prochaines semaines, voire même au cours des prochains mois, les services du gouvernement vont devoir vérifier que les opérateurs respectent bien les taux et la constitution des nouveaux prix ainsi que les différentes marges, notamment lorsque celles-ci sont issues d’un secteur réglementé. Et c’est justement là que réside l’appréhension des opérateurs économiques : que se passera-t-il lorsque ces derniers voudront de fait maintenir des marges abusives sur certains « produits d’appel » sur lesquels les marges sont parfois aberrantes mais qui permettent de lucratifs bénéfices ? Dans la bataille économique et sociétale qui se prépare, les consommateurs calédoniens vont donc nécessairement devoir prendre leur part. C’est la raison pour laquelle la rédaction de Calédosphère diffusera la semaine prochaine l’ensemble des nouveaux prix des fournisseurs de la grande distribution, calculés sur la base des taux définitifs de TGC dans le domaine de l’alimentation générale. Restera aux Calédoniens à constater les marges pratiquées et à vérifier par eux-mêmes dans les rayons que chacun joue bien le jeu… Alors que le site www.tgc.nc permet d’ores et déjà de connaitre les taux affectés selon les différents produits et les secteurs, il appartiendra à tous de signaler aux services de la DAE et de la DSF les « anomalies » constatées, notamment via le numéro vert de la DAE (05.67.89) et sa page Facebook dédiée. Car l’application d’une TVA calédonienne est plus qu’une simple réforme fiscale. Il s’agit en fait d’une révolution de notre modèle économique qui va inévitablement s’accompagner de bouleversements au sein du monde économique local.

Après la suppression du micmac des taxes à l’importation et la mise en place d’une TGC assurant la transparence des prix, restera à l’avenir aux pouvoirs publics à s’attaquer aux autres principales raisons de la vie chère en Nouvelle-Calédonie : à savoir les abus de position dominante, les monopoles et, bien sûr, les couteuses protections de marché…

* En revanche, Charles Lavoix qui a vendu son groupe à Bernard Hayot en 2011 est parait-il très content.

Afficher la suite

Nouveau dans l’équipe de rédaction, Hubert B. a rejoint Calédosphère au tout début de l’année 2015. Enfant du pays, il a grandi à Nouméa et a ensuite bourlingué durant près de vingt ans au gré de ses envies et des hasards de la vie. Fils d’une bibliothécaire/documentaliste, il a été tour à tour enseignant, pigiste, formateur mais c’est finalement vers l’écriture qu’il a choisi de revenir. Succinct, précis, parfois laconique, si son style est volontiers direct, ses intérêts sont éclectiques et toujours tournés vers l’actualité. Sa citation favorite : « Le journaliste doit avoir le talent de ne parler que de celui des autres »



343
Laisser une réponse

avatar
37 Comment threads
306 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
plus récents plus anciens plus de votes
Gazaouette
Gazaouette

Peut on m’expliquer car pardonnez la vieillesse mais pourquoi une telle différence
Hier dans une grande surface de Nouméa
Boîte de 5 chocolats 450 CFP soit 90 CFP le chocolat
Métropole même Boîte de chocolats mais conditionnée par 60 chocolats coûte 1440 CFP
Si je sais encore compter 90 * 60 = 5400 CFP
5400 – 1440 = 3960 CFP de différence qui s’en met plein les fouilles ?
Moi pas comprendre mois acheter pâte à tartiner locale et faire mes propres chocolats mais un goût plus merdique ou débuter carême avant l’heure.

simla

Gazaouette, Ciel…stop, arrête je t’en conjure, refile ta pâte à tartiner pleine d’huile de palme et de sucre aux cochons (ou aux poissons c’est selon ta proximité) et file illico chez un fournisseur de gros qui vend du chocolat de très bonne qualité en pépites…tu achètes des sacs de 2,5 kg ou 5 kg c’est selon… Pour ma part, étant une fondue (!) de chocolat, je me fournis chez Pastical (à Ducos…au pire, ils sont très chers) ou mieux chez Armax rue Charleroi à Nouméa….moins cher du moins avant la TGC….tu as du Belge pour environ 4000F les 2,5 kg… Lire la suite »

Alikantitra

I can’t believe it :
“CALÉDONIE ENSEMBLE INFILTRE UFC QUE CHOISIR”
https://fr-fr.facebook.com/caledonewsnc/

Par souci d’objectivité, ne pas oublier de lire les commentaires (“oui mais c’est l’autre qui a commencé, oui mais c’est lui qui en remet une couche”, etc.)

Floyd

Surprise surprise, avec la Carte Senior NC qui vient de sortir on a des réductions de 10% à 15% chez les commerçants qui crient misère depuis la mise en place de la TGC. Même Aircalin fait des ristournes sur les billets…. on se demande pourquoi ils demandent des subventions????
On ne se fout pas de notre gueule par hasard?
Pas si miséreux que ça finalement toute la bande des commerçants…..pffff.

wtfKKK_zpsiv0fsqmx.gif
Alikantitra

Eric, je remets vingt balles dans le bastringue. Intéressant, l’entretien avec Henri Calonne (SOCALAIT) dans “les Nouvelles” de ce jour : – https://www.lnc.nc/article/nouvelle-caledonie/economie/si-on-etait-soumis-a-la-concurrence-il-n-y-aurait-pas-de-production-locale On croirait te lire ! Juste un extrait : “Je prends des risques, et tout est contrôlé par le gouvernement, les prix sont contrôlés, ils savent très bien ce qu’on dégage ou pas. Et à un moment donné il y a quand même l’obligation de dégager des résultats. Ceux de mon groupe n’ont rien d’extraordinaire : 20 millions de francs de résultat pour 4 milliards de chiffre d’affaires et 800 millions de masse salariale.” Pour un peu,… Lire la suite »

Eric

Alik, Et ben voilà, vingt balles dans le nourrain pour moi aussi… Il me semble que c’est la définition du mot concurrence qui mérite d’être précisé… En effet, là où certains entendent une notion de prix bas (Autorité de la concurrence) d’autres parlent multiplicité du choix… Le problème, c’est qu’il s’agit d’un mixte des deux en réalité… Avec une variable importante qui est la taille du marché, puisque c’est lui qui permet de réguler les prix en fonction des volumes produits… De plus lorrsqu’on parle concurrence dans ce cas de figure, est-ce qu’on parle concurrence entre acteurs locaux ou entre… Lire la suite »

Alikantitra

Eric : “Une fois de plus la solution se trouve selon moi dans le choix du modèle économique et social que nous voulons pour la NC…”

En caricaturant à peine un peu, je dirais que le modèle actuel est fondé sur une fonction publique locale pléthorique et trop payée, ce qui lui permet d’accepter “la vie chère”, mais ce qui décourage le développement du secteur privé (notamment l’agriculture artisanale).
Et le maintien de ce modèle n’est possible que grâce aux transferts de l’état aux collectivité locales.

J’admets que je simplifie et que je caricature, néanmoins …

Eric

Alik, Je confirme que les prix sont souvent liés à la capacité d’achat d’une partie des consommateurs. Et ces consommateurs sont souvent liés à cette fonction publique… Et oui, on est d’accord, elle est pléthorique… Nous sommes un certain nombre à l’avoir dénoncé depuis fort longtemps, même si le rééquilibrage et la provincialisation étaient de mise, il y a sans doute moyen de faire quelque chose pour améliorer çà… Pour donner un peu de lisibilité à ce constat voici l’évolution des salariés publique-privé, entre 1995 et 2018, selon les chiffres de l’ISEE : Total Salariés : 1995 = 45986 2018… Lire la suite »

Alikantitra

Eric : “Tu auras sans doute remarqué que les fonctionnaires d’Etat ont presque été multiplié par 6…!!! Un commentaire ?” Le diable est parfois dans les détails. Combien parmi eux sont mis à disposition de l’administration territoriale dans le cadre des compétences transférées (enseignements et autres directions plus techniques) ? Combien sont affectés en expatriation ou recrutés localement par l’état dans des compétences de souveraineté (armée, gendarmerie, police, justice -dont prisons-, haussariat, université, etc.) parfois à la demande expresse du territoire, plus ou moins en surnombre, au moment où l’état dégraisse en métropole (sans parler des compagnies tournantes, à Plum… Lire la suite »

Eric

Alik,

J’ajouterais volontiers, combien sont des anciens “400 cadres”…???

Cela dit, c’est tout de même 6 fois plus…
Et pour le coup y a moins de militaires qu’à l’époque.

Néanmoins, c’est 16500 fonctionnaires de plus en un peu plus de 20ans…!!!
Et 30500 salariés de plus dans le privé…

Du coup plus de pouvoir d’achat, et donc pour certains une manne qu’ils n’ont pas su “protéger” en alignant leurs prix sur les plus aisés…!!!
En tous les cas c’est ce que je pense.
Et aujourd’hui c’est de çà dont nous souffrons, c’est selon moi l’origine de la vie chère…
La MARGE, la fameuse MARGE…

Alikantitra

Alik : “Eric, je remets vingt balles dans le bastringue.”

Je ne m’en lasse pas.
Mais cette fois, Eric, je laisse la main à un professionnel.
Intéressant le billet d’Alain Descombels, le 19/11, sur sa page éco :
https://fr-fr.facebook.com/lapageeco/

Eric

Alik,

Sans déconner,
T’as pas trouvé mieux ???

Eric

Alik,

Voyons, le MEDEF et un spécialiste de l’importation de Chine…
Les dignes représentants d’un monde économique qui a vécu…
Tu pourrais sans doute faire mieux….

Alikantitra

Eric :“Sans déconner, T’as pas trouvé mieux ???” L’homme n’est sûrement pas une blanche colombe, AOC réservée à Floyd. Le problème est que je suis en accord avec ce qu’il dit (je viens de découvrir sa page) sur le fait qu’une partie de l’industrie de transformation n’est pas rentable et ne survit que grâce aux contribuables (par les aides directes ou par les protections). “Voyons, le MEDEF et un spécialiste de l’importation de Chine… Les dignes représentants d’un monde économique qui a vécu…” C’est ça, et dans un coin reculé du Pacifique, loin de la “Belt and Road Initiative”, une… Lire la suite »

Eric

Alik, Il y a un petit souci avec ton analyse… Le MEDEF dont il est membre est contre le soutien à l’agriculture et à l’industrie qui coûte des sous il paraît (entendu jeudi dernier sur RRB). Par contre, il ne semble pas se souvenir de ce que coûte le BTP, le tourisme et l’immobilier défiscalisé notamment ??? Quand est-ce que vous comprendrez que l’apport du secteur de la production (industriel et agricole) est bien plus porteur que n’importe quel autre secteur… Le productif enclenche les services et le commerce… Mais pas l’inverse… Et si demain on a plus d’outil productif… Lire la suite »

Alikantitra

Eric : “Alik, Il y a un petit souci avec ton analyse…” Analyse est un bien grand mot. “que coûte le BTP, le tourisme et l’immobilier défiscalisé …” Je suppose que tu veux dire ce que cela coûte à la NC. Parce que ce que cela coûte à la métropole, on s’en fout (pourvu que ça dure). Au fait comment calcule-t-on la “marge” des défiscaliseurs ? “l’apport du secteur de la production (industriel et agricole) est bien plus porteur que n’importe quel autre secteur” Sur le principe, je suis d’accord, à condition que cela ne se transforme pas en rente… Lire la suite »

Eric

Alik, Y a moyen d’expliquer çà ? “à condition que cela ne se transforme pas en rente de situation pour les employeurs (et les employés).” Je ne vois pas ce que tu veux dire par rente de situation ? En effet, la rente de situation elle commune à tous les secteurs dés l’instant ou tu es sur une île. Puisque part principe tu n’as accès qu’à ce que les uns et les autres souhaitent “t’offrir” ou pas…??? “Maintenir la tête hors de l’eau à un canard boiteux ne me paraît pas sain, et cela se fait au détriment du consommateur… Lire la suite »

Alikantitra

Eric : “Alik, Y a moyen d’expliquer çà ?” Il est vrai que j’ai parfois tendance à être elliptique. “Je ne vois pas ce que tu veux dire par rente de situation ?” Dans ce cas précis, une rente de situation, c’est le fait que les conditions de protection du marché font qu’une entreprise n’a pas besoin d’être compétitive pour écouler ses produits et peut donc, d’une certaine façon, les surfacturer, ce qui lui permet de distribuer des dividendes et de pratiquer éventuellement une politique de “bons” salaires. Si l’on prend l’exemple de la SLN, son plan compétitivité est en… Lire la suite »

melchisedek

« Effet TGC » : +0,2 % d’inflation en six mois
L’Institut de la statistique et des études économiques (Isee) a publié, hier, une mise à jour de l’indice des prix. Mesuré sur les six derniers mois, l’effet combiné de la taxe générale sur la consommation et de la réglementation des prix serait … “minime”.

https://www.lnc.nc/article/nouvelle-caledonie/economie/effet-tgc-0-2-d-inflation-en-six-mois

Eric

Ben en fait, c’est surtout le contrôle des marges qui fait la baisse, parce que la TGC seule n’aurait pas pu faire le job…

Inforétif

“le contrôle des marges qui fait la baisse”

La baisse ? Quelle baisse ?

Eric

Inforétif,

Tu fais vraiment les courses chez toi ???

Inforétif

“Tu fais vraiment les courses chez toi ???”

Voui, et plus souvent qu’à mon tour. Ce pourquoi je constate que des baisses, sauf qqes exceptions, il n’y a point eu, EN MOYENNE : la moyenne des prix n’a pas diminué, confirmé officiellement, voir lien donné il y a 3 jours par melchisedek :
https://www.lnc.nc/article/nouvelle-caledonie/economie/effet-tgc-0-2-d-inflation-en-six-mois
C’est la baise des prix.

ditou
ditou

Inforétif
Tu as raison, il n’y a pas de baisse. Mais certains sont vraiment convaincus du contraire. Lavage de cerveau c’est pas possible sinon.

Eric

Inforétif, Je réitère mon propos, je suis depuis toujours opposé à ce mécanisme de taxation contrairement à la plus part d’entre vous et à la totalité des partis politiques de la NC… Ce qui ne m’empêche pas d’être honnête. En effet vous utilisez des chiffres qui sont une moyenne sur 6 mois et vous ne prenez pas en compte que la mise en place à été une catastrophe avec des prix qui ont doublé voir plus le temps que chacun se mette en place… Le fait est que la bouffe va baisser parce que lorsque vous retirez les taxes à… Lire la suite »

Ledzep
Ledzep

@Eric “Mais le fait est que dans bien des secteurs non alimentaires ça va augmenter parce que le taux de TGC est important et le désarmement peut important…”. Question d’un “candide” que je suis en la matière, je n’y connais rien en ce qui concerne la fiscalité, les taxes, le budget de fonctionnement d’un pays… Quel serait “le bon modèle” de financement pour un pays comme le nôtre avec une singulière particularité que constitue, son statut politique actuel ? Quelles seraient les bonnes pratiques à mettre en place en fait pour que le pays “fonctionne correctement”, ne soit pas endetté… Lire la suite »

Inforétif

” ça baisse fatalement ”

Oui, oui…
Sauf si les orangs-outans du patronat calédonien ont sérieusement menacé des pires outrages en réunion la patronne du machin chargé officiellement du contrôle des prix : comment expliquer autrement l’absence de réactions contraventionnelles de cette brave fonctionnaire, pourtant initialement très décidée, face à l’actuelle valse ascendante des prix organisée sans vergogne par ces messieurs?
A la Réunion, dans ces mêmes conditions scandaleuses, restent plus beaucoup de magasins pas encore cramés par les cagnards commensaux des gilets jaunes ; apparemment la passivité du consommateur calédonien nous épargne lokalement de ce fléau, merci mon diable.

Gazaouette
Gazaouette

Des amis métropolitains m’ont appelé Heureusement j’etais assis car à mon âge je dois protéger mon cœur
Tablette Lyndt 100 gramme 107 CFP
Rhum 75cl 650 CFP.
Fromage râpés lot de 3 paquets 150 CFP
On nous prends pour des Kons un. Point c’est tout il faut s’en mettre plein les poches avant l’indépendance qui est inexorable
Bonnes courses ce week-end et bon préparatifs pour Noël. n’ acheter pas de dindes car nous sommes les dindes et en plus farcies sans vaseline

XYY
XYY

Gazaouette.
“Rhum 75cl 650CFP”. Du Rhum à 5,40 euros, ça doit pas être terrible. C’est du Ridolfi zor ?

Gazaouette
Gazaouette

@XYY @XYY non c’est du Menen!!! C’est fou cette esprit de contradiction et le terme Zor sans les zoreilles nous serions quoi ? Qui vous soignerez au Medipole ou à la clinique ile Nou Magnin si ce ne sont les zoreilles mais bientôt chinois et cubains vont s’occuper de nous. Car cela démissionne à tour de bras et rentre en métropole avant et depuis le référendum attendez quelques mois vous allez voir si ils ne vont pas être obliger de fermer dés services faute de personnel mais là aussi chut grand silence 🤫 Non du bon rhum les trois rivières… Lire la suite »

Inforétif

“Car cela démissionne à tour de bras et rentre en métropole avant et depuis le référendum ”

Exact, ça devient un sacré foutu problème. Problème de “management”, en même temps.

Alikantitra

Gazaouette : “C’est fou cette esprit de contradiction et le terme Zor” Je pense qu’XYY faisait allusion à un rhum mis en bouteille par la maison Ridolfi et que je soupçonne d’être importé de Fiji. J’en ai acheté une fois, je n’ai plus trop en mémoire la marque (“Belle xyy-ière” ?). Ceci dit, “Zor” est une appellation d’origine contrôlée et dans ce cas précis c’était incorrect : on ne distille pas de rhum en métropole, mais uniquement en zone tropicale, quels que soient les drapeaux aux frontons des édifices. Ma contribution à la mercuriale : vendredi 09/11 à Géant Sainte… Lire la suite »

Eric

Gaza,

Ce serait pas plus complet si tu nous disais pourquoi il y a selon toi toutes ces démissions…

Gazaouette
Gazaouette

@eric Peut être ils ont en marre de se faire cambrioler 2 à 3 fois en quelques mois. Ils sont jeunes pour la plus part, les parents ne veulent pas trop que leurs enfants soit dans un pays qui est un peu instable. Qui regardent ce qu’il se passe dans les dispensaires…. Certains ont leurs gamins maintenant qui ont fini les études en métropole ou au Canada et restent la bas …..et donc maintenant aspire à autre chose .et peut être aussi en ont assez de se faire traiter d’enk…. de blanc pendants les soins …mais cela c’est tabou faut… Lire la suite »

XYY
XYY

Gazaouette “C’est fou cette esprit de contradiction et le terme Zor “. Je ne contredis rien, je voulais simplement dire que du rhum à 5,40 euros (650 cfp) en Métropole ça doit être du genre tord-boyaux d’où mon allusion à la maison Ridolfi. Après vous me parlez de rhum Trois Rivières, alors là ok mais c’est à 10 euros (1200 cfp) pas à 5,40. Quant au terme Zor c’est, comme le rappelle une appellation d’origine contrôlée. J’ai déjà exposé mes liens familiaux avec la Zoreillie. Mais vous pouvez me taxer d’anti-zoreillisme primaire si ça vous arrange. En attendant je dors… Lire la suite »

Alikantitra

XYY : “En attendant je dors sur mes deux oreilles”

Ça sent quand même un peu la dialectique à la RW.

Juste une question : avez-vous feuilleté le dossier “accident de Saint Michel de Maurienne” jusqu’aux listes par région, y compris les colonies ?

XYY
XYY

Alik.
“Saint Michel de Maurienne” “. Bien entendu, j’ai consulté les 2 liens. J’ignorais tout de ce drame.
J’ai ensuite google-isé le nom du pauvre et unique René CANTELOUBE.
J’ai eu ça:
http://www.memorialgenweb.org/memorial3/html/fr/complementter.php?id=3255877
ainsi qu’une photo de la plaque du monument aux morts de Dumbéa.

XYY
XYY

Alik.
“la dialectique à la RW.” Pourquoi diable me parlez vous du Rwanda ?
Parlez pas de malheur…
Comme si nous n’avions pas assez de Floyd et Gazaouette comme tireurs de moral dans les chaussettes.

Alikantitra

@ XYY : “gestion des stocks à flux cassé”

Je viens de bavarder avec un petit commerçant dans l’alimentaire travaillant à 80 ou 90 % avec de l’importé.

Dans la mesure où en septembre-octobre, il s’est beaucoup pris la tête avec la mise en place de la TGC, il a un peu laissé flotter les rubans côté gestion des stocks et commandes.
Il risque donc de lui manquer quelques produits deux mois après, donc courant décembre (période faste pour le service des douanes)..

Et il n’est peut-être pas le seul.

Bah, je fais confiance à la GBNC …

Voir plus dans Actualité

Tendances

Les derniers comm’s

To Top