Connect with us

Calédosphère

Chroniqueurs

La délinquance kanak, la coutume et la justice

Comme beaucoup de Calédoniens sans doute j’ai été surpris d’apprendre par les média qu’ une hausse significative de la délinquance a été constatée aux Iles Loyauté. Je les connais un peu, j’y ai travaillé quelques années. Un monde à part, un monde plutôt paisible, où les jeunes étaient respectueux, un monde kanak avec ses us et coutumes et qui n’est pas la pire des sociétés et où la vie me plaisait, je l‘avoue. Ainsi donc il y aurait une épidémie d’ « incivilités » où certains jeunes kanak à Ouvéa, à Maré et à Lifou se comporteraient…. comme ils se comportent à Nouméa : pas de respect des règles, de l’autre, de ses biens, de la communauté qui les entoure, insultes et violences.

John Passa qui intervient de temps à autres au journal télévisé sur des questions de sociologie a tenu des propos qui méritaient de l’attention. J’en ai retenu quelques-uns, « des poursuites contre des chefs coutumiers ont rendu l’intervention des chefs assez frileuse quand ils s’agit de mettre de l’ordre » . Nous avons tous compris « poursuite en justice » Et du coup « ils ont lâché l’affaire ». De mémoire il y a eu aussi des affaires sur la Grande Terre où des chefs ont dû rendre des comptes à la justice quand ils ont frotté les oreilles des délinquants. On devine que les délinquants et les petits cons violents et irrespectueux des autres, de leur milieu social et culturel, qui se croyaient tout permis s’étaient fait remettre les idées en place, … manuellement, si vous voyez ce que je veux dire. Alors depuis quelques années déjà je me dis qu’une question se pose : en matière de lutte contre la délinquance des jeunes kanak, la justice française est-elle parfois contre-productive ?

C’est un comble de voir que depuis plusieurs années déjà les délinquants qui sont aussi de ces jeunes qui tiennent le discours « Kanaky ! ici c’est Kanaky ! » ( ce n’est pas un raccourci, c’est une évidence ) vont se réfugier dans les jupons de la justice française « coloniale » pour se protéger de leur propre système kanak, de leur propre autorité culturelle, de leurs chefs et aînés qui maintiennent un cadre, pour ainsi se barricader dans une certaine impunité — pour ensuite continuer de sévir et d’aller dans la mauvaise voie, sans doute. Il est sûr que cela ne peut que déstructurer et affaiblir de l’intérieur les communautés concernées, mettre des hommes en colère et nourrir des rancoeurs.

J’ai un ami de Lifou que je vois de temps à autres; j’ai vu plusieurs fois son fils avec lui , le garçon doit avoir 15 ou 16 ans aujour’hui, il est bien élevé, posé, poli. Et j’ai toujours le souvenir de cette conversation que nous avions eu du temps où je travaillais à Lifou il y a une quinzaine d’années au cours de laquelle il m’a dit « Tu vois les lois françaises qui interdisent de corriger les gosses quand ils font des conneries, elles s’arrêtent à la porte de ma maison ». Dont acte. Après ça allez vous demander pourquoi beaucoup de Kanak sont pour l’indépendance ( pour ça et d‘autres choses, comme la vie très chère ), malgré tous les beaux discours qu’on leur fait sur les bienfaits que la France apporte à cette île. Car il ne faut pas être malhonnête et le reconnaître : beaucoup de citoyens d’origine kanak en ont aussi marre de cette délinquance; parce qu’elle apporte une très mauvaise image de leur communauté, parce qu’ils la subissent parfois eux aussi. Ils ont pleinement conscience du « modèle occidental » et savent de quoi il en retourne pour ce qui est des lois. De cela aussi, ils en ont marre. Cette rancœur, je l’ai entendue.

On me répondra certainement avec les banalités prévisibles en me récitant le cours; d‘abord, « les lois de la République s’appliquent à tous, elles sont les mêmes pour tout le monde etc ». Ensuite, certains seront horrifiés, le cerveau tellement formaté par les belles idées contemporaines de l’Occident, le phare du monde « il ne faut pas corriger ». Il est vrai qu’en matière de délinquance des adolescents, certains pays européens sont la honte de la planète, j’en ai suffisamment lu sur l’Angleterre pour l’écrire ici. Et je ne vous parle pas de la Suède… A qui ces pays pourraient-ils faire la leçon ? Mais il est vrai que cela pose un problème de différence de traitement. Il ne s’agit pas d’aller vers une double justice pleine et entière, mais devant cette situation, devant ces constats il est peut-être temps de se poser une question qu’on ne se pose pas. : des réalités, « spécificités locales » doivent-elles primer sur la rigidité principielle quand celle-ci montre à la fois ses limites mais surtout ce qu’elle a eu parfois de contre-productif ?

Le sujet est d’autant plus délicat que, en fonction de la détermination et de « l’agressivité politique » de certains leaders dans un île où les questions de société sont complexes et de plus en plus passionnées, il ne peut que trouver toute sa place dans les débats politiques à venir –qui sont aussi des débats de société– sur l’évolution institutionnelle possible de la Nouvelle-Calédonie et ce dans les futures éventuelles négociations sur ce qui pourrait ou devrait changer, sur ce qu’il serait peut-être nécessaire de concéder pour aller sur le terrain du consensus, d’autant plus qu’avec la Charte du peuple kanak ce qui relève du coutumier a fait son entrée dans la sphère politique. Faut-il que sous certains aspects nous sortions de l’uniformité (républicaine) et la rigidité du système pour y mettre un peu de pragmatisme et de souplesse afin que l’ensemble se porte mieux ? J’ai bien écrit « sous certains aspects ». Après tout, il existe bien déjà les statuts de droit civil et de droit coutumier sans que cela ait détruit notre société calédonienne.

Mister Eric

Afficher la suite
0 0 voter
Évaluation de l'article
guest
356 Commentaires
plus récents
plus anciens plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
Alika-antitra
Alika-antitra
Répondre à   Mister Eric
5 mai 2019 17:17

Mister Eric : “La solidarité ethnique, clanique plus forte que la justice.”

Sans commentaires :

https://la1ere.francetvinfo.fr/nouvellecaledonie/province-nord/houailou/conducteur-accident-houailou-est-violeur-presume-recherche-justice-707163.html

Mlt
Mlt
Répondre à   Mister Eric
15 juin 2019 19:12

Et l’eau sale en NC, depuis que l’on a ouvert le “robinet d’eau sale” il faut peut-être en parler un peu.

Truthseeker
Truthseeker
21 mars 2020 20:38

Tiens tiens, c’est bizarre quand même que ce soit toujours les mêmes ‘populations’ dont les jeunes s’engouffrent majoritairement dans la délinquance. Le véritable problème dont personne ne veut parler, et mon commentaire sera sans doute censuré pour avoir osé le dire, est la réalité des différences de QI entre les ethnies. Ayant vécu 10 ans au Japon je n’y ai rencontré que peu de délinquance, et comme par hasard les Japonais ont un des QI moyens les plus élevés au monde. En France, ce sont toujours les mêmes populations immigrées des pays du Sud qui agressent les gens dans la… Lire la suite »

Led Zep
LedZep
Répondre à   Mister Eric
8 décembre 2019 15:45

@mister Eric “journal télévisé de NC1 du 04 décembre |2019] , sur la délinquance à Lifou..”. Ce reportage a pour mérite de montrer que la société mélanésienne et en particulier celle des Îles Loyauté, terres coutumières intégrales censées justement protéger cette société par une application très forte des traditions, de la coutume, n’échappe pas non plus aux tourments du monde actuel. La délinquance sous toutes ses formes et en particulier celles de jeunes. Les questions posées et les réponses faites dans cette émission sont, pour moi, pertinentes. Quelles solutions y apporter à cette délinquance qui témoigne, ne nous voilons pas… Lire la suite »

Led Zep
LedZep
Répondre à   Mister Eric
8 décembre 2019 19:48

@mister Eric “N’y aurait-il plus qu’à espérer que la vague loyaltienne vienne jusqu’à Nouméa ? Serait-ce la restructuration des choses dont il est tant besoin et qui réglerait –en partie– le problème ?”. Il faut prendre beaucoup de recul, faire preuve de prudence, lorsqu’on n’est pas Canaque et que l’on souhaite émettre un avis sur la communauté Canaque, sur son passé, sur son évolution, son avenir. je dirai donc avec toute la prudence nécessaire, que la problématique, selon moi, de la délinquance de la jeunesse Canaque en milieu urbain, Nouméa par exemple, vient sans doute d’une perte des valeurs traditionnelles,… Lire la suite »

XYY
XYY
Répondre à   Mister Eric
9 décembre 2019 08:01

Mister Eric. ““separate but equal” (décision de la Cour Suprême Plessy vs Ferguson,1896)”. Tout d’abord, merci pour la référence. Et par effet dominos, j’ai maintenant une lecture abondante de cas “Cour Suprême X vs Y”. Ce qui, par ailleurs, m’a amené à relire les 3 projets UC, FLNKS, UNI-Palika. Celà n’est pas dit explicitement, mais il apparaît en filigrane, qu’il subsistera toujours un statut civil de droit commun et un statut civil de droit coutumier dans la nouvelle nation souveraine et indépendante. Bizarre: il ne semble pas que ce soit le cas en Algérie ou au Viet Nam (quoiqu’on pense… Lire la suite »

Alika-antitra
Alika-antitra
Répondre à   XYY
9 décembre 2019 09:04

XYY : “il ne semble pas que ce soit le cas en Algérie ou au Viet Nam …”

Clair comme du jus de chique :
https://www.persee.fr/doc/ridc_0035-3337_2015_num_67_2_20508

Néanmoins des pistes de réflexion pour les “Cadres avenir” en droit qui consentiront à revenir (quel que soit leur statut personnel actuel).

Par ailleurs intéressante présentation des spécificités du droit berbère.

XYY
XYY
Répondre à  
9 décembre 2019 12:53

Alik. “Clair comme du jus de chique: + lien”. Crevure! Déjà que je m’étais téléchargé la constitution algérienne, la constitution vietnamienne et des digests de droit civil de ces 2 pays, faut que chargiez encore la mule…. Faut que je creuse la notion de “statut personnel”. Ceci dit, p’têt’ ben qu’en K-N-C, on en reviendra au principe de personnalité des lois. – http://www.cours-univ.fr/cours/licence/droit/licence-droit-introduction-historique-droit-2.html Extrait: “Ce qu’on appelle la personnalité des lois est un système qui veut que sur un même territoire les individus sont soumis à des lois différentes selon leur appartenance à un groupe nation ou ethnique, ce qui… Lire la suite »

Alika-antitra
Alika-antitra
Répondre à   XYY
9 décembre 2019 15:01

XYY : “la personnalité des lois …”

La personnalité des lois est un phénomène que nul n’ignore pour le Haut Moyen Âge occidental.
Mais celle-ci s’est poursuivie, notamment dans les royaumes de Sicile, de Castille ou d’Aragon, de même que dans les Balkans sous tutelle ottomane.

Et on peut trouver des exemples plus récents :
https://www.valeursactuelles.com/societe/le-conseil-de-leurope-sinquiete-grandement-de-lapplication-de-la-charia-en-europe-103284

Led Zep
LedZep
Répondre à   Mister Eric
9 décembre 2019 20:37

@mister Eric La personnalité et la territorialité des lois. De quoi s’agit-il ? La personnalité de la loi définit un principe selon lequel le droit utilisé dépend de la personne jugée. Plusieurs lois peuvent donc être utilisées sur un même territoire. Par exemple dans le cas ou, différents groupes ethniques coexistent sur un même territoire. Je suppose que cela doit commencer déjà « à causer » à nombre d’entre-nous. La territorialité des lois repose sur un système juridique en vertu duquel, la loi s’applique à tous les résidents d’un territoire quelle que soit leur origine. Ça cause de plus en plus désormais sur… Lire la suite »

Led Zep
LedZep
Répondre à   XYY
9 décembre 2019 16:44

@XYY . “Ce qu’on appelle la personnalité des lois est un système qui veut que sur un même territoire les individus sont soumis à des lois différentes selon leur appartenance à un groupe nation ou ethnique, ce qui existait déjà dans le système du droit romain, le droit civil de Rome.”. Rome l’antique jumelée, pour ce qui est du Droit, avec Nouméa la moderne ! Lois différentes selon leur appartenance à un groupe… Des lois organiques avant l’heure ! Selon ton appartenance à tel ou tel groupe tu pourra voter aux consultations sur la souveraineté de cette bande de terre, aux provinciales… Lire la suite »

XXX
XXX
13 septembre 2019 19:53

Une bouteille à la mer… sur un blog à quai. Sept mineurs, collégiens pour la plupart, arrêtés suite à un vol avec saccage de l’habitation. Des mineurs inconnus des services de police. Les réactions sur la page Facebook des Nouvelles furent violentes, voir haineuses, parfois ordurières, mais la plupart ont de commun l’interpellation de la responsabilité parentale. Rien n’interdit au juge de faire payer par les parents les dégâts occasionnés par leur progéniture, ce serait même le contraire : qui dit « autorité parentale » dit « responsabilité civile » ! Sauf, (et c’est peut être là que ça coince)… Lire la suite »

Eliot Nenesse
Eliot Nenesse
Répondre à   XXX
14 septembre 2019 07:36

XXX,
Laissez ces petits cons se prendrent la branlée dont ils ont besoin, ne vous lamentez pas sur leur sort, ça leur remettra les idées en place. Il y a des générations avant eux qui se sont pris des branlées quand c’etait mérité on en est pas mort.
Quant à la responsabilité collective du clan, il me semble que cela existe déjà, ça s’ appelle l’astiquage coutumier.

XXX
XXX
Répondre à   Eliot Nenesse
14 septembre 2019 15:47

@Eliot Nenesse – Je ne sais si “je me lamente sur le sort” des mineurs délinquants, je vous en laisse volontiers juge. Non, je m’interroge simplement sur le désengagement des parents à l’égard de leur enfant et aux moyens de les remobiliser. De mon point de vue, faire payer aux parents les dégâts causés par leur progéniture me parait être dans le contexte actuel un des moyens les plus efficaces pour les remobiliser. Bien plus efficace en tout cas que le mythique astiquage coutumier dont je ne vois pas très bien le sens qu’il pourrait avoir pour des adolescents nés… Lire la suite »

Eliot Nenesse
Eliot Nenesse
Répondre à   XXX
14 septembre 2019 17:39

Je suis entièrement d’accord avec vous pour faire payer les parents.
Cela devrait même être automatique et largement relayé par les médias, à titre d’avertissement et de prévention.
Mais en plus de cela, quelques baffes ne seront pas de trop.

Led Zep
LedZep
Répondre à   XXX
14 septembre 2019 18:50

@XXX “Non, je m’interroge simplement sur le désengagement des parents à l’égard de leur enfant et aux moyens de les remobiliser.”. Là se trouve le point essentiel du problème de la délinquance « juvénile ». Et pas qu’en NC d’ailleurs, La métropole n’y échappe pas non plus. Néanmoins lorsque, l’on entend un responsable politique Daniel Goa en l’occurrence justifier à mots “loin d’être couverts” l’attitude de “jeunes” ou non agressant des médecins en Brousse, pour notifier leur mécontentement de leur peu de présence journalière, il y de quoi être dubitatif pour ne pas dire plus. Je vous invite à écouter son interview… Lire la suite »

XXX
XXX
Répondre à   LedZep
14 septembre 2019 21:10

– Tous les parents sont civilement responsables de leurs enfants et des préjudices éventuels qu’ils peuvent causer à des tiers.

Nogius
Nogius
Répondre à   XXX
20 septembre 2019 08:46

Moi je me pose la question : est ce que les parents sont envoyés au tribunal et vraiment condamnés à payer ? Parce que je ne l’ai jamais lu ou entendu dans les journaux ou à la télé.

XXX
XXX
Répondre à   Nogius
20 septembre 2019 15:45

@ Nogius – Ben, oui, pourquoi ?

Et il faudra sans doute en passer par là (le porte monnaie) pour que les gens se remobilisent et se responsabilisent.

Remobiliser les familles et dans le monde kanak, les clans les plus défaillants à l’égard de leurs propres enfants.

Tout n’est pas la faute de l’autre, ni du système !

Led Zep
LedZep
Répondre à   Eliot Nenesse
20 septembre 2019 18:28

@Eliot Nenesse “Quant à la responsabilité collective du clan, il me semble que cela existe déjà, ça s’ appelle l’astiquage coutumier.”. Sans aucun rapport, “l’astiquage judiciaire” sur le clan Gomès continue de plus belle ! D’après les “Nouvelles Calédoniennes” et entendu sur RRB tantôt, nouvelle mise en examen de l’Imperator déchu pour “soupçons d’emplois fictifs liés à la campagne des élections législatives de 2017”. Il rejoint dans cette tourmente l’ex président de la province Sud et sa vice-présidente. ça en fait deux, de mises en examen, pour notre député ! « Fluctuat nec mergitur » pour le moment. Mise en examen ne signifie… Lire la suite »

Mlt
Mlt
15 juin 2019 16:01

Merci Eric,
Il fallait bien s’attendre à attraper les virus déversés par le “robinet d’eau sale”.

serpentar
serpentar
8 avril 2019 09:24

A force d’ignorer la culture kanake ou calédonienne (ses us et coutumes : notamment la punition corporelle) les zoreilles enseignants (instits- profs) des années 80 ont largement contribuer à la déliquescence de l’autorité parentale kanake et calédonien et par voie de conséquence de l’autorité coutumière de fait qui régit les relations entre individus au sein de la cité tribale.. On peut parler de choc de culture et le terme n’est pas exagéré. En France on parle d’enfant battu ; en Calédonie de gosse “astiqué” … L’astiquage ne se pratiquait pas dans une seule communauté mais chez TOUS les calédoniens et… Lire la suite »

françois
françois
Répondre à   serpentar
17 mai 2019 02:09

Pas si simple. Les chefs disent ne plus s’impliquer par peur de la justice mais je pense qu’au contraire il y en a certains qui ne sont pas mécontent du chaos car ces jeunes délinquants peuvent servir à créer de l’agitation “politique”. Deuxième chose, l’attitude des jeunes Kanaks est aussi le reflet d’une crises sociétale où la tribu ne répond pas aux aspirations d’une partie de la jeunesse. Alors ils se rebellent aussi bien contre les leurs mais aussi contre les autres populations puisque Kanaky est idéalisée via un mélange de mal être, d’espérances déçues et d’avenir bouché. L’absence d’autorité… Lire la suite »

Mlt
Mlt
Répondre à   françois
15 juin 2019 19:22

Et si on arrêtait un peu de parler des kanak et aller aider les vrais français en Métropole.

Nogius
Nogius
6 avril 2019 18:23

A part ça aujourd’hui l’association Mocamana organisait une grande opération de reboisement sur le site de Fort Tereka, mille arbres.
Des jeunes ont été associés à l’opération.
Mais bon d’une manière générale la forêt sèche et la perte de surface forestière est un sujet qui importe peu aux calédoniens, à part une poignée de volontaires mais aussi certaines tribus de la cote est où des pépinières ont vu le jour.

Alika-antitra
Alika-antitra
Répondre à   Nogius
6 avril 2019 18:35

Nogius : “… mais aussi certaines tribus de la cote est où des pépinières ont vu le jour.”

Mes souvenirs remontent à une vingtaine d’années, mais il me semble qu’à l’époque la SLN avait du mal a trouver sur la Côte Est des partenaires fiables pour réaliser des opérations de reboisement sur ses sites miniers, dans le cadre de la célèbre “délib’ 104”, et en particulier pour fournir de jeunes plants d’une façon régulière.
C’est bien si ça a évolué.

Voir plus dans Chroniqueurs

Top du moment

Commentaires récents

To Top