Connect with us

Calédosphère

Chroniqueurs

En Calédonie, certains ne sont pas Charlie…

Au risque d’agacer les bonnes consciences et de heurter les bien-pensants, une simple analyse des réactions depuis les dramatiques attentats de Charlie Hebdo permet de prendre toute la mesure des fractures qui séparent la société calédonienne. Les Charlie et les pas-Charlie.

Qu’il en soit des élans de solidarité, des manifestations de soutien ou des commentaires laissés ici ou là sur les réseaux sociaux, la même constatation peut être faite : une partie minoritaire de la société calédonienne ne se sent pas le moins du monde concernée ni par le carnage d’une rédaction toute entière ni par les prises d’otages qui ont suivi en métropole, ni même par les coups portés à la liberté d’expression et aux valeurs qui fondent nos démocraties modernes. Ainsi, et ce sera encore certainement le cas lors de la marche silencieuse de ce jour, les populations océaniennes et principalement kanak ne se sont pas déplacées lors des rassemblements citoyens de ces derniers jours. Interrogé à ce sujet lors du journal télévisé local, le sociologue kanak John Passa a expliqué en substance que l’absence d’intérêt pour le sujet des populations kanak découlait de son absence de connaissance quant à la nature de Charlie-Hebdo et de sa ligne éditoriale.

C’est quelque chose qui échappe au monde océanien (…) C’est un journal qui n’est pas dans l’imaginaire de ce pays, on n‘a pas ce genre de chose*, de journal qui ressemble (…) il n’y a pas de kanak parce que ça ne parle pas suffisamment (…) à moins d’avoir vécu en France et puis d’’avoir acheté Charlie Hebdo on ne peut pas comprendre ce que c’est (John Passa)

* Une information qui devrait sans nul doute plaire à toute l’équipe du Chien Bleu (journal satirique local)

Curieuse analyse sachant que, dans la plupart des pays démocratiques du monde, des manifestations ont eu lieu, réunissant des citoyens choqués car concernés. Or, peu de chance qu’à Sydney, Rio de Janeiro ou Amsterdam on ait déjà lu Charlie Hebdo dont le tirage restait – eu égard à son aura – relativement confidentiel. La vérité, n’en déplaise au sociologue, est qu’il ne faut pas avoir vécu en France ou l’avoir acheté pour comprendre ce qu’est « Charlie Hebdo ». Ce que représente ce journal c’est simplement la lutte pour la liberté d’expression, la volonté inébranlable de donner son avis, de heurter, de choquer même simplement parce qu’on en a le droit. Mais encore faut-il avoir une vision éclairé du principe de liberté pour l’admettre. Curieuse et plus inquiétante aussi cette déclaration du sociologue qui déclare de façon tout à fait pertinente que « ce choc a généré un sentiment de communauté ». C’est là une évidence et les images passées mille fois sur toutes les chaines de télévision du monde le démontrent aux yeux de tous. Mais si ce choc génère un sentiment de communauté, où se trouvent alors celles et ceux qui n’ont pas été choqués ? Sinon en dehors de la communauté ?

Une fracture politique et culturelle

On pourrait rétorquer qu’il s’agit là d’une vision étroite et ethnicisée des évènements. Le président de la Ligue des Droits de l’Homme, n’est-il pas à la fois kanak et à la pointe des manifestations de soutien à Charlie Hebdo ? Si fait. Mais Elie Poigoune est aussi un républicain. Son discours vibrant sous le kiosque à musique jeudi devant la foule rassemblée, sa colère, son indignation sont celles d’un républicain profondément attaché aux valeurs de liberté, d’égalité et de fraternité. Culturellement, Elie Poigoune, comme d’autres trop rares personnalités kanak n’est plus tout à fait qu’océanien. Il partage la colère des humoristes et des dessinateurs. Il pleure les disparus. Il soutient Charlie comme leurs collègues journalistes. Il sait exactement à quoi s’en sont pris les terroristes. En cela, il rejoint et inspire la « communauté ainsi créée ». C’est un citoyen du monde, libre.

Alors, si la source du clivage n’est pas à rechercher dans l’ethnie, c’est que la réponse est ailleurs : elle est certainement politique et culturelle. C’est malheureusement ce qu’une rapide recherche sur les réseaux sociaux et sur l’internet local démontre en quelques instants. Car, en Calédonie, celles et ceux qui ne se sentent pas concernés le moins du monde par un évènement qui va certainement marquer l’Histoire, et pire, celles et ceux qui comprennent, pardonnent ou justifient ces assassinats sont tous – il faut bien le dire – des partisans radicaux de l’indépendance de la Nouvelle-Calédonie.

Les indépendantistes radicaux ne sont pas Charlie

« Si ces attentats sont tout ce qu’il y a de plus condamnable, les bombes que les puissances de l’Axe Nord envoient sur des populations civiles pour sauvegarder leurs intérêts économiques supérieurs liés au Pétrole, sont tout aussi condamnables (…) l’intégrisme n’est que la résultante d’une situation d’exclusion » Cette déclaration diffusée sur les réseaux sociaux calédoniens est bien ce qu’elle semble être : une justification des meurtres commis par les frères Kouachi et leur complice Coulibaly. Elle n’émane pas d’un internaute lambda mais de Ronald Frère, un membre de l’Union Calédonienne (parti indépendantiste) bien connu pour avoir il y a quelques mois cherché à connaitre et à poursuivre par la force plusieurs pseudos qui officiaient sur le blog Calédosphère. Quand bien même, habitué des égouts, il n’est malheureusement pas le seul. Une lugubre illustration circule en effet depuis quelques jours sur les groupes indépendantistes et des dizaines et des dizaines de personnes la partagent et la reproduisent :


Capture d’écran 2015-01-11 à 19.10.47


 

Ainsi, sur certains groupes indépendantistes, alors que le magnifique communiqué de l’Union Calédonienne rédigé hier en soutien des victimes de Charlie Hebdo ne connait aucun succès (6 « j’aime » !) les attaques à l’encontre de Charlie Hebdo et des manifestations qui en découlent se multiplient de la part de certains de ses militants. A chaque fois, le procédé est le même : Charlie Hebdo c’est la liberté d’expression, la liberté d’expression, c’est la France. La France est coupable donc Charlie Hebdo est coupable et ne mérite pas d’hommage. Tout débat est inutile.


Capture d’écran 2015-01-11 à 19.10.55


 

Fracture nette et sans bavure avec les autres composantes de la population calédonienne, ces déclarations, ces opinions, si elles ont naturellement le droit de s’exprimer (puisque nous sommes heureusement en République…) prouvent de manière éclatante le gouffre qui sépare les républicains et une minorité existante sur notre territoire avide d’obscurantisme et de haine. Comparant ce qui n’est pas comparable, cette minorité cloue au pilori les médias car leur attachement à Charlie Hebdo prouve selon elle leur attachement à la France. C’est ainsi que sur les groupes indépendantistes les personnels du quotidien les Nouvelles Calédoniennes se sont vus moqués et injuriés simplement car trop « zoreils » :


Capture d’écran 2015-01-11 à 19.11.04


 

Ainsi, il n’est pas besoin d’aller sur les réseaux sociaux métropolitains pour rechercher les « petits sauvageons » qui par inculture, ignorance, bêtise ou vulgarité se mêlent de justifier le carnage de ces derniers jours et les attaques terroristes qui ont endeuillé une nation. Ils sont, ici aussi dans le Pacifique, tout à côté de nous, parmi nous. Certains, n’attendant même pas que les cadavres soient encore froids pour déverser leur haine de la France, quand bien même ils sont, comme Monsieur Seleone Tuulaki, collaborateur politique de l’Union Calédonienne, payé par nos impôts, placé sous contrôle judiciaire et accusé de meurtre en attente d’un procès.


Capture d’écran 2015-01-11 à 19.11.11

Afficher la suite

Pigiste officiant pour le secteur privé, Tempus contribue de manière sporadique sur Calédosphère. Autodidacte et informé, il met à profit ses réseaux professionnels et sa curiosité insatiable pour repérer et diffuser l’information, toujours documentée, qui éclaire les principaux sujets de l’actualité sociale, économique ou politique.



226
Laisser une réponse

avatar
54 Comment threads
172 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
48 Comment authors
boboLassitude Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
bobo
bobo

Par rapport au sujet de la liberté d’expression, comment vous expliquez que vous supprimez tous les commentaires qui ne vont pas dans le sens de vos propos ? 

gilbert
gilbert

Pour ceux qui sont intéressés par d’autres points de vue. On ne parle pas ici de complotisme ou autre chose dont il est tellement facile de balayer d’un revers de manche. Non c’est un commentaire d’une actualité international par un musulman qui donne son avis sur le comportement et la lâcheté du peuple de France. Bienvenue dans un monde de bisousnours ou il est interdit d’interdire, ou on en voit pas les flux de capitaux, ou les “rebels” d’hier deviennent les terroristes d’aujourd’hui, soutenus par les finances américaines et l’inactivité des politiques sans-couilles de la France …      … Lire la suite »

Inforétif

Comment peut-on être à la fois français et pas Charlie ? Réponse ici : http://www.huffingtonpost.fr/mohamed-sifaoui/les–je-ne-suis-pas-charlie—savent-ils-qui-sont-ils-_b_6594448.html?utm_hp_ref=france Extraits : “De prime abord, balayons une idée reçue largement défendue par des esprits étriqués et par des derviches tourneurs de la rhétorique pro-islamiste. Qu’on se le dise, le «Je suis Charlie» n’a jamais été synonyme d’adhésion pleine et entière, inconditionnelle et totale à la ligne éditoriale de l’hebdomadaire satirique. Le “Je suis Charlie» n’engage personne à un abonnement ni même à esquisser un sourire devant une caricature blasphématoire. On peut même – c’est un droit – détester le journal, son contenu, ne jamais l’acheter,… Lire la suite »

Laurent
Inforétif

oui, c’est la “vision ” qui est justement dénoncée dans l’article du huffington, et à mon avis totalement invalidée par lui. Mais chacun pense ce qu’il veut, et je dirais même ce qu’il peut, en fonction de son vécu et de son humanisme. Tout cela commence à me lasser (merci néanmoins pour le lien proposé, Laurent), je n’ai pas vocation à prêcher 40 jours et 40 nuits dans le désert de certaines consciences, particulièrement celle de l’antisémite gilbert, si tant est qu’il en est une. Je vais donc me contenter de donner des liens qui me semblent pertinents, sans commentaires.… Lire la suite »

Inforétif

A moins d’être maso, comment peut-on s’infliger 7mn 18 s d’une vidéo pareille ?
Il n’y a pas une version d’avant qu’il ait bu 5 litres de café turc ?

Abandonné à 1 mn quand il dénonce que “représenter le prophète n’est pas drôle, juste provocateur” : encore un (copain à Dieudo ?) qui a tout compris sur la presse libre . . .

gilbert
gilbert

Facile de critiquer la forme Mr le rétif de l’information. Je trouve pourtant qu’il a du talent et le fond n’est pas dénué de sens au contraire, il dit tout haut sur un mode “sketch” ce que beaucoup pensent tout bas… Encore faut-il avoir les coucougnettes de brancher son cerveau pour réfléchir pour de vrai… n’est ce pas ?

Inforétif

“réfléchir pour de vrai…”
Cessez de parler de ce que vous ne connaissez pas, ne l’ayant JAMAIS pratiqué, gilbert.

Toujours dans la 1° minute que je me suis imposée il me semble avoir entendu cet excité dire : “la liberté d’expression n’a pas été vraiment menacée”
Ah bon, à partir de combien de journalistes assassinés (10, 100 ou carrément 3000 ?) il la sentirait menacée, ce c.n ignare ?

gilbert
gilbert

“Après avoir été désagréable avec François Hollande, je vais être désagréable avec Charb (…) Il était le chef. Quel besoin a-t-il eu d’entrainer l’équipe dabs la surenchère ?” lance-t-il rappelant que les locaux avaient incendié en 2011 après que le journal ait été renommé en “Charia Hebdo.”Delfeil de Ton met justement en exergue une déclaration, à l’époque, de Wolinski, mort lui aussi dans la fusillade :”Je crois que nous sommes des inconscients et des imbéciles qui avons pris un risque inutile.C’est tout. On se croit invulnérables. Pendant des années, des dizaines d’années même, on fait de la provocation et puis… Lire la suite »

Inforétif

“Ça commence à me gonfler ce terme prétexte « liberté d’expression » (comme le terme démocratie”

Moi c’est vous qui commencez sérieusement à me gonfler avec vos poncifs, je vous laisse à votre complotite aigüe qui n’est que le cache-sexe de votre antisémitisme primaire et de votre fatuité.

Victor

T’aurais certainement du regarder jusqu’au bout peut être qu’à certains passages tu y aurait trouvé ton compte à moins que, au même titre que certains fanatiques religieux, tu te convertisses toi même en fanatique du “je suis Charlie” … à méditer

Inforétif
Inforétif

“T’aurais certainement du regarder jusqu’au bout”

Si il existe une version écrite accessible, je suis tout à fait partant.
Si elle n’existe pas, pourquoi devrais-je m’infliger la torture de supporter le débit d’un discours auquel l’auteur lui-même n’attache pas d’importance (dans la mesure où il sait parfaitement qu’on ne capte pas la moitié de ce qu’il dit) ?
Si c’est la forme d’un discours qui permet d’emporter artificiellement l’adhésion du spectateur aux idées de son auteur, ce discours ne vaut rien. Pour ne pas avoir à supporter aussi l’inévitable rappel moralisateur au “point Godwin”, je m’abstiens de tout rappel historique.

gilbert
gilbert

“Si elle n’existe pas, pourquoi devrais-je m’infliger la torture de supporter le débit d’un discours auquel l’auteur lui-même n’attache pas d’importance (dans la mesure où il sait parfaitement qu’on ne capte pas la moitié de ce qu’il dit) ?”                    Mais vous avez quel âge Mr le rétif de l’information ? On dirait le discours d’un papy grabataire de 85 ans…. Cette vidéo est tout à fait audible pour qui veut réellement écouter. C’est sûr que pour les personnes à courte vue qui ne veulent surtout pas discuter du contenu, le prétexte… Lire la suite »

Victor

Entièrement d’accord ! Inforetif fait mine de ne pas pouvoir comprendre pour ne pas admettre le talent et la véracité des propos … Tiens un commentaire fort juste trouvé sur le net : “Le fait que la vidéo soit accélérée et les plans rapides est une
technique de montage (qui a fait ses preuves soit dit en passant), et
qui demande, en regardant la vidéo, de brancher sa matière grise sur
secteur, et de passer la seconde… ce qui, chez certain, pourrait être
un bon exercice.” Peut être que tu devrais parfois passer la seconde inforetif …

Inforétif

Gigi et Vivi, rappel partiel du fameux poème de Boileau sur le bien penser, écrire, parler : Il est certains esprits dont les sombres pensées Sont d’un nuage épais toujours embarrassées ; Le jour de la raison ne le saurait percer. Avant donc que d’écrire, apprenez à penser. Selon que notre idée est plus ou moins obscure, L’expression la suit, ou moins nette, ou plus pure. Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement, Et les mots pour le dire arrivent aisément. […] J’aime mieux un ruisseau qui, sur la molle arène, Dans un pré plein de fleurs lentement se promène,… Lire la suite »

gilbert
gilbert

Oui j’adhère  : “Si c’est juste la provocation d’un mec bourré, t’es pas
assez mon pote pour que je me batte pour toi.

Il faut respecter la liberté d’expression mais il faut aussi
que la liberté d’expression nous permette de nous respecter entre nous
.”

Inforétif

“Il faut respecter la liberté d’expression mais il faut aussi que la liberté d’expression nous permette de nous respecter entre nous” Il y a dans cette phrase une contradiction irrémédiable : toute pression pour limiter la liberté d’expression (expression déjà contenue -à juste titre- dans le cadre de la loi) de son voisin et l’obligeant à s’autocensurer n’est rien d’autre que de l’irrespect à son égard et à l’égard de la société. C’est donc uniquement à celui qui s’estime offensé de reprendre son calme dans un premier temps puis de reconsidérer et corriger sa propre position à la lumière de… Lire la suite »

gilbert
gilbert

C’est la la grande différence entre nous parceque moi j’estime que c’est celui qui s’exprime qui doit ouvrir les yeux des conséquences de son expression sur l’autre. “Ma liberté à tout prix”, c’est à dire “il est interdit d’interdire” est ce qui déstructure la société. Pourquoi avoir “ouvert les robinets” ainsi ? Simplement parceque depuis les années 1960 tous les braves penseurs de ce genre de philosophie CHIENT sur la MORALE qui était le garde fou d’antan. Si les gens avaient de la morale, et s’ils n’étaient pas embarqués dans une destruction de la société, il n’y aurait pas ces pertes de… Lire la suite »

Inforétif

gilbert, vous êtes cocasse : j’ai des réactions de vieille personne selon vous mais vous, vous regrettez la morale d’avant 1960 (pourtant bourgeoise et faux-cul comme pas possible) et même la laïcité promue en 1905 (une des lois les plus remarquables jamais élaborées en France et qui est l’honneur de notre pays, même si elle ne s’applique pas en NC) vous débecte !!

Bon, on va arrêter de tourner autour du pot : que pensez-vous du parti français appelé “Front National”, gil.bert ?

Clark
Clark

En tout cas, il faut lire Charlie, et y lire ce qu’en disent ceux de Charlie.. tout le monde y trouvera leurs réponses, y compris les théoriciens du complot…

Victor

Il faut lire Charlie … si c’est pour y lire, entre autre : “Soeur Emmanuelle : Ici bas je me masturbais, au paradis je vais sucer des queues” (dernier Charlie Hebdo), honnêtement, je n’y vois rien de drôle ou encore d’intéressant. Plutôt pathétique en fait. Tu aimes toi Clark ?

Inforétif

Le contexte, Vi.ct.or, TOUJOURS le contexte ! Tout d’abord c’est sœur Em.manu.el.le elle-même, dans ses mémoires posthumes, qui décrit son penchant pour la volupté et son obsession de la sensualité.” Et comment elle se « trémoussait en classe : http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20081024.OBS7654/quand-s-oelig-ur-emmanuelle-evoquait-sa-sexualite.html Ensuite la finalité d’une caricature est d’interpeller, y compris en choquant si nécessaire, et personne ne vous demande de goûter l’humour potache de Char.lie Heb.do et de ce dessin en particulier (une très vieille dame, de surcroît religieuse, parlant de se.xe et, je suppose, s’offrant comme vie.rge aux d.ji.h.a.d.istes tombés au champ d’horreur, tout en conservant sa virginité) qui rappelle… Lire la suite »

Max98

“Autodidacte et informé” Est-ce Tempus ? Cet article ne peut avoir été écrit que par quelqu’un qui ne connaît rien au monde océnien, ou alors totalement désinformé et surtout n’ayant aucun ami hormis ceux de la Baie des Citrons !Le jour même de la manif non pas spontanée (c’était déjà fait !) mais organisée en grande pompe par les politiques, beaucoup de kanaks étaient à Canala.  Savez-vous au moins pourquoi ? Les émotions publiques ne sont pas trop leur crédo ! Et puis regardez mieux la TV ou mettez des lunettes, TOUTE la Calédonie était représentée dans la foule des… Lire la suite »

Inforétif

Une analyse remarquable des réactions après l’attentat contre CH : http://www.huffingtonpost.fr/caroline-fourest/blaspheme-charlie-hebdo_b_6499374.html?utm_hp_ref=france (sur ce coup-là je suis d’autant plus en phase avec C. Fourest que tout ce que j’ai écrit ici sur ce drame, je le retrouve  -en bien plus clair évidemment-  dans cet article) Morceaux choisis : “Le droit au blasphème milite pour la laïcité. Or c’est justement ce manque de laïcité qui explique ces pogroms religieux pouvant s’enflammer au moindre prétexte comme au Niger. Le pape y a-t-il seulement pensé avant de comparer le fait de moquer la foi à une insulte justifiant de répondre par « un poing… Lire la suite »

Voir plus dans Chroniqueurs

Tendances

Les derniers comm’s

To Top