Connect with us

Calédosphère

LES CHRONIQUES DE CATON

Les divisions, c’est mal !

Ça en est devenu un marronnier, des pages que l’on remplit lorsque l’on se sait plus quoi dire dans le journal : les divisions de la classe politique. Des exégètes dissertent sur l’état des camps en présence et se lamentent à longueur d’antennes et de colonnes sur l’éclatement, l’effritement, la dislocation… Et tout cela fait peur et nourrit des angoisses dont certains, je suis sûr, se délectent.

L’esprit français est tel qu’il n’y a de plus belle émotion et de plus fort engouement que dans l’Union sacrée, un ressort historique que l’on traîne sans doute depuis Gergovie, Valmy, Verdun, le mondial 98 ! L’Union sacrée, c’est-à-dire penser la même chose, agir de la même manière, aller dans le même sens, ne fonctionne que très rarement. Il lui faut en effet un terreau pour s’épanouir et emporter l’enthousiasme. L’Union sacrée, ça ne marche que lorsqu’il y a péril. Et bien vous ne m’enlèverez pas de l’idée qu’en Nouvelle-Calédonie, l’heure n’est pas au danger. La fin du terme de l’accord approchant ne signifie pas pour autant qu’il faille sonner le tocsin. À moins que…

À moins que quelques-uns jugent qu’alimenter les peurs leur offre la perspective de revenir aux affaires d’où ils ont été éjectés. Je ne crois pas que la manif contre l’indépendance avait une raison d’être, ne serait-ce que parce qu’elle était organisée par ceux-là même qui à longueur de journée, nous assurent que le rapport de force entre pro et anti indépendance est immuable, bloqué sur le curseur 60/40 ! Auquel cas, pourquoi s’inquiéter et pourquoi manifester ? Mais ça n’est qu’anecdotique.

L’important est que les Calédoniens comprennent, outre qu’il faille une menace, que l’union sacrée à laquelle ils rêvent n’a de réalité que si elle est possible. Or, elle ne l’est pas. Plus encore, on découvre qu’il ne suffit plus de professer le maintien de la Nouvelle-Calédonie dans la France pour se trouver des accointances. Être non indépendantiste, n’est plus que le plus petit dénominateur commun entre les partis loyalistes. Le fossé s’est agrandi au fil des ans et des élections perdues par les uns, gagnées par les autres, laissant béantes des divergences idéologiques profondes et irréparables. Je ne referais pas mon laïus, même s’il est vrai, sur ce qui sépare le Rump de la Calédonie Ensemble sur à peu près tous les sujets de société et en particulier de ce qui a trait au social et à l’économie où à un parti issu de l’aristocratie calédonienne des affaires s’oppose à un parti de petits employés, de ruraux et de fonctionnaires. Mais c’est tout de même cette sociologie qu’il faut prendre en compte si l’on veut accepter de renoncer à cette chimère d’union. D’autant qu’à tout prendre, ces divisions sur lesquelles on glose, affaiblissent-elles le parti d’une Calédonie dans l’ensemble français ? Bien sûr que non. Ça n’est là qu’une histoire de changement d’époque politique, l’idée que les choses peuvent être vues de manière différente.

Caton

Afficher la suite

Observateur attentif de la société, Caton n'est dans ses analyses ni obtus ni extrémiste. Appartenant à une génération calédonienne qui en a vu d'autres, féru d'histoire, ce contributeur tranche au scalpel d'une plume acerbe et aiguisée nos idées reçues sur la vie politique locale. Adepte du Old School, Caton transmet au blog, depuis la fin de l'année 2012, par courrier postal une contribution portant sur un thème d'actualité qui est mise en ligne chaque semaine. Cité par Elisabeth Nouar, dans une de ses chroniques, Caton est l'un des "Sept salopards du net"



Laisser une réponse

23 Commentaires sur "Les divisions, c’est mal !"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes

Caton c’est la version soft de la propagande CE, dans bas de soie. Sous l’emballage intello, on retrouve les versets de la doctrine. Manif inutile, divisions entre loyalistes inévitables…une fatalité. Union des loyalistes impossible…Des clichés ridicules sur l’électorat CE, les pauvres, contre les riches du FPU. Comme si les 26.000 électeurs du FPU et de l’UCF étaient tous “aux affaires”. Sous son pseudo, un cacique de CE qui ne brille pas par la perspicacité de l’analyse, mais surtout par sa docilité aux idées de son leader.

XXX
@Jules – Du temps des seigneurs en France, une fois par an, le nobliau du coin invitait tous les manants dépendant des terres du château pour un festin (de Roi évidemment). La légende veut que les “entrées” étaient tellement abondantes que les pauvres – qui le plus souvent ne mangeaient pas à leur faim tous les jours – se jetaient sur ces premiers plats. La conséquence était qu’ensuite, ils n’avaient plus d’appétit pour les plats suivants qui eux étaient bien évidemment plus fins, mieux préparés et plus délicieux. Ces messieurs dames pouvaient ensuite les déguster en toute tranquillité. Ben, dans… Lire la suite »

J’allais le dire différemment mais c’est tout comme, sur les 26.000 niais qui adulent le PFFFFFF … excusez-moi je postillonne un peu … je suppose que seulement 5 à 10 % se goinfrent et les autres gogos vont à la gamelle ou saucent le plat comme disait ma grand-mère … le petit riquiqui n’a rien eu … sauce le plat et surtout … vote bien … sinon pas un petit vermisseau jusqu’à la saison nouvelle … ah non ça c’est la cigale et la fourmi … mince alors !

Jibene

C’est vrai que c’est plus intello que Toutoute Info…

Eh oui! La Désunion Calédonienne est devenue, et de loin, le premier parti du pays. Mais à qui la faute? aux élites locales auto-proclamées? au système collégial? à l’impossibilité d’établir un projet consensuel? … Bien malin qui peut le dire.
En tous les cas, la Nouvelle Calédonie continuera certainement d’exister après 2018, mais sous une forme nouvelle, qu’on peine à imaginer aujourd’hui.
Paresse des uns, procrastination des autres, manque d’imagination et de générosité de tous, ce que l’on peut souhaiter à notre pays, c’est en tout premier lieu une bonne dose de pragmatisme doublée d’une non moins bonne dose de lucidité.

XXX

Et oui, la Nouvelle-Calédonie continuera d’exister après le référendum de 2018. J’ai parfois l’impression que celles et ceux (d’un côté comme de l’autre) qui s’arc-boutent sur la seule question institutionnelle semblent oublier cette réalité.Vous avez seulement un coup d’avance mon cher Caton. Je profite de ce message pour vous dire combien j’apprécie votre chronique hebdomadaire. Elles dénotent dans “cet univers impitoyable” où l’expression des craintes et des peurs valent souvent analyse.

Ben c’est quand même ce qu’on dit depuis longtemps pour un grand nombre d’entre nous… Et c’est bien en substance l’origine de la très mauvaise mobilisation de la dernière manif au regard de l’enjeu qui était faut-il le rappeler, le corps électoral et l’inscription automatique des natifs sur les listes quelque fut le statut des uns et des autres…!!! Avoir transformé ce mécontentement en une action “contre l’indépendance” à juste permis de démontrer ce que Caton nous dit ici…!!! En effet, pour ou contre, çà n’est pas un programme ni un objectif… Il faut aujourd’hui allez plus loin pour nous… Lire la suite »
XXX

@Eric – Je partage. Préparer concrètement l’avenir de nos enfants : c’est le job du nouveau gouvernement. Et cela ne se fera pas sans solidarité.

L’échiquier politique actuel est pathétique. Les vrais loyalistes sont morts. Ils ont été remplacés par des indépendantistes qui portent un tee-shirt de loyaliste. Tous ont bien compris qu’Indépendance = Pouvoir absolut. Le tour de passe-passe consiste aujourd’hui à faire croire le mieux possible à l’électorat loyaliste, qu’il restera dans la France tout en lâchant du mou en faveur de l’indépendance pour récupérer du pouvoir. Si la Calédonie reste dans la France, personne n’aura le pouvoir absolut, et ça, ni les pseudo-loyalistes, ni les indépendantistes n’en veulent. Faire croire aux électeurs indépendantistes et indécis que l’indépendance c’est choc, faire croire aux… Lire la suite »
Non pas du tout d’accord avec toi. Tu n’as sans doute pas bien compris les ADN, voir pas lu…!!! Les ADN nous amènent à l’autonomie, ni plus ni moins. C’est ensuite aux calédoniens de choisir si on en reste là ou si on va plus loin. Calife à la place du calife n’est pas le sujet, on a toujours eu un pouvoir particulier ici, donc la France n’a pas la main totale sur la NC depuis très longtemps. Ce n’est donc pas juste une histoire de pouvoir, mais plutôt une histoire de partage du pouvoir dans un modèle économique et… Lire la suite »

C’est plutôt à toi qu’il faut demander si tu as lu et compris les ADN . ce que dit tyty est en plein dans le mil… Hélas !!!
Il n’y a pas pire aveugle que celui qui ne veut pas voir et en Calédonie, nombreux sont les électeurs atteint de cécité.

Les ADN amènent à… un RÉFÉRENDUM D’AUTODÉTERMINATION, ni +, ni -…
Libre à nous de choisir entre ? et ?… TOUTE LA SUBTILITÉ DES ADN SE RESUME À CELA ET DONC SAISISSEZ BIEN, SVP L’IMPORTANCE DE LA QUESTION QUI VA ÊTRE POSÉE!!! L’IMPORTANCE DE CHACUN DES DES MOTS DANS CETTE QUESTION!!! ATTENTION AUSSI AUX DERNIERS TRANSFERTS: ILS NE DOIVENT PAS AVOIR LIEU PUISQUE FACULTATIFS…

Ben oui un référendum d’autodétermination, c’est bien ce qui est prévu dans les ADN, rien de nouveau l”ami, à moins bien entendu que tu ne te réveilles que maintenant d’un long sommeil qui aurait commencé en 1998…

Et si le non l’emporte et c’est plutôt bien parti pour, la NC poursuivra sa route sur la base de la situation administrative et politique qui sera la sienne au moment de ce référendum…!!!

Tu vois c’est aussi simple que çà…

DECENNIE
“avoir la main plutôt que venant de mètropole” pourquoi ? nous pondre l’emploi local ? et pourquoi pas l’impot sur les non-natifs du pay ? on pourrait sans certaines instances française ! et pourquoi pas un président a vie ? on pourrait aussi ! on est donc en droit de tout imaginer il faut juste faire confiance a notre classe politique qui est certainement la plus intègre, irréprochable, desintéressé du monde ! tu fais trés bien ton taf de vrp de la petite nation Eric mais je ne crois pas que les électeurs CE aient votés pour ça ! il… Lire la suite »
Decennie, il n’est pas question de ce que je souhaite ou de ce que veut CE, il est question de la parole donné lorsque les partenaires ont signé les ADN et que nous les avons voté à 72%… La vérité c’est qu’on nous vend du “plus de France” ces dernières années, alors que c’est du “plus de NC” dans les ADN…!!! Et qui a signé les ADN, pas CE il me semble.. Quand à la p’tite Nation, tu sais très bien qu’elle nous vient de JL et que ça date de 1977, avait-il déjà en tête le destin commun ???… Lire la suite »
XXX

@tyty – Rassurez moi : à vous lire, j’ai l’impression que le référendum d’auto détermination a été supprimé…

Claude Victor

Ben Ok, les divisions c’est mal.

Mais pour arrêter les divisions, faut commencer par demander à Germain de prendre des pilules pour se calmer.
Parce que là il est en train de déclencher la vendetta entre les loyalistes. Ce type est un danger.

@ Claude Victor :

Ah ben c’est sûre qu’il arrive un moment ou le retour de bâton fait un peu mal à la tête…
Oui, c’est mal les divisions, mais il y a toujours une raison, voir des raisons…

J’espère juste que certains auront compris que çà peu aussi marcher dans l’autre sens les coups de pieds au cul…

Le fossé s’est agrandi entre Gomès et Frogier, c’est tout ! Ce sont eux les fossoyeurs de l’unité, inutile de mettre ça sur le dos des Calédoniens. Quant aux “petits employés, ruraux et fonctionnaires” halte aux mensonges de la com CE : ils sont présents et se partagent dans tous les partis loyalistes.

Rigoberto

Vive la Koalition socialo marxiste FLNCE !

Quoi ? CE socialo-marxiste ???…
et Frogier, colonio-financiaro-papiste
et Nouar, intello-baratino-femen…

[… On a la communication politique qu’on mérite !]

Invariable et inepte Rigo !

wpDiscuz

Voir plus dans LES CHRONIQUES DE CATON

Tendances

Les derniers comm’s

To Top