Connect with us

Calédosphère

Actualité

Les rouleurs veulent en découdre !

Jeudi dernier, lors d’une réunion avec le syndicat des rouleurs, ceux-ci auraient tenté de faire pression sur le président du gouvernement pour qu’il autorise l’exportation de minerais vers la Chine. Les rouleurs auraient menacé de mort André Dang et voulu séquestrer Philippe Germain. En pire du Milieu ?

L’idée avait fait son chemin depuis le début de l’année 2014. Il s’agissait d’exporter des latérites à faible teneur en Nickel sur le marché international et notamment vers la Chine. Pour évoquer le sujet, le syndicat des rouleurs (ContraKmine) avait demandé un rendez-vous au président du gouvernement et tenu à ce que le syndicat des mineurs et le président de la SMSP, André Dang, soient également présents. Or, devant les responsables de la SLN et des sociétés Montagnat et Ballande les porte-parole des rouleurs ont annoncé qu’ils ne quitteraient pas le gouvernement et que Philippe Germain ne sortirait pas de la salle de réunion tant qu’il n’aurait pas signé le décret d’autorisation d’exportation vers la Chine. Dans les faits, le président du gouvernement a donc été séquestré dans l’enceinte du bâtiment de l’institution jusque tard dans la nuit. Les rouleurs auraient également insulté et menacé de mort André Dang qui, âgé de 80 ans, leur aurait répondu sur le même ton avant de forcer le passage et de quitter les lieux vers 22 heures.

« Je vais dormir dans un coin »

Jusque tard dans la nuit, le président du gouvernement a négocié pied à pied avec les rouleurs. Selon un membre de son cabinet, le président du gouvernement aurait affirmé que s’il ne pouvait pas sortir du gouvernement il était prêt à rester le temps qu’il faudra et à « dormir dans un coin » plutôt que de signer un document sous la contrainte. Finalement, certainement sous l’effet de la fatigue qui commençait à gagner les syndicalistes, une décision a été prise vers deux heures du matin : le choix serait repoussé et validé ultérieurement lors de la prochaine réunion du Comité du Commerce Extérieur Minier (CCEM) qui aura lieu ce jeudi au Haut-commissariat. Une non-décision qui a néanmoins eu pour effet de faire rentrer chez eux les uns et les autres dans le calme. Reste que les autres participants auraient, eux, assisté à la scène sans broncher. Une attitude condamnée hier par Paul Néaoutyine dans un communiqué de presse, qui évoque « l’agression et les menaces de mort proférées à l’encontre du président de la SMSP » ainsi que le comportement des rouleurs :

Le président de la province Nord condamne enfin le mépris affiché à l’égard de nos institutions et de leurs représentants élus démocratiquement. Il met en garde contre ceux qui seraient tentés d’instrumentaliser l’inquiétude légitime des travailleurs (Communiqué de Paul Néaoutyine)

Les rouleurs dans la panade

Sur le fond du dossier, il faut savoir que depuis 28 ans les petits mineurs qui emploient les rouleurs, exportent leurs latérites – près de deux millions de tonnes par an – essentiellement vers l’Australie et QNI (Queensland Nickel). Après l’arrêt des exportations indonésiennes, les mineurs ont cru qu’ils pourraient renégocier leurs contrats australiens à leur avantage, mais cela n’a pas été possible et QNI leur a ensuite signifié une fin de non-recevoir. Du coup, ils se sont retrouvés sans marge de manœuvre. A ce moment, Glencore (actionnaire de la SMSP et principal trader sur le marché des minerais et des métaux) leur a promis des marchés vers la Chine, d’où leur demande d’exportation vers l’empire du milieu. Mais les choses ont évolué puisque l’arrêt des exportations indonésiennes (ce que l’on appelle le BAN) n’a pas provoqué une montée des cours, bien au contraire. En effet, les cours ont chuté (et baissent encore) ce qui a empêché le deal.

Le gouvernement a donc dû intervenir auprès de la société QNI et celle-ci a accepté de reprendre ses achats de minerais calédoniens, mais à ses conditions, moins avantageuses pour les rouleurs ! Or, pour le président du gouvernement, avant de tenter d’investir le marché chinois sans aucune assurance, il serait préférable de consolider et de sécuriser les exportations de Nickel vers l’Australie afin de protéger les emplois existants. Le 6 juillet dernier, Philippe Germain déclarait dans le Mag du Gouv que « le gouvernement était prêt à recevoir les représentants de ContraKmine quand ils le souhaitent ». Pas sûr qu’une nouvelle invitation soit, désormais, encore d’actualité…

Afficher la suite

Nouveau dans l’équipe de rédaction, Hubert B. a rejoint Calédosphère au tout début de l’année 2015. Enfant du pays, il a grandi à Nouméa et a ensuite bourlingué durant près de vingt ans au gré de ses envies et des hasards de la vie. Fils d’une bibliothécaire/documentaliste, il a été tour à tour enseignant, pigiste, formateur mais c’est finalement vers l’écriture qu’il a choisi de revenir. Succinct, précis, parfois laconique, si son style est volontiers direct, ses intérêts sont éclectiques et toujours tournés vers l’actualité. Sa citation favorite : « Le journaliste doit avoir le talent de ne parler que de celui des autres »



93
Laisser une réponse

avatar
29 Comment threads
64 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
36 Comment authors
XXXFerme-laENI ANASCFXmanlas Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
XXX
XXX

Très bonne interview du Président du Gouvernement ce soir au journal télévisé. Posé, calme, ferme, avec une argumentation que la majorité d’entre nous peut comprendre. Et surtout sans langue de bois.
Une vraie culture paysanne… Cet homme a les pieds sur terre.

Quant aux rouleurs, il leur faut bien un baroud d’honneur.

XXX
XXX

J’écoutais l’interview d’un rouleur de Poya ce matin sur RRB.

Et toujours ce mythe calédonien que la brousse peut imposer sa loi à Nouméa par la force s’il le faut. Un gros coup de gueule, une menace…,
On les fera céder, puis on remontera jusqu’à la prochaine fois : ça rassure au moins celui qui gueule. C’est sûr qu’ils sont manipulables.

Un vieux souvenir des années quarante pour d’autres enjeux, sans doute moins louables.

Floyd

Pensant mettre la pression sur l’équipe de Clive Palmer et une fois que nos petits kings du nickel local auront dealé avec les chinois, nos petits mineurs voudront aussitôt renégocier un nouveau contrat plus avantageux (pensent-ils) avec la directrice des transactions offshore de QNI.

Voici sa réponse:

http://img.photobucket.com/albums/v68/SassyOphelia/GIFs/gfy_zps5730e12c.gif

Floyd

Si la Calédonie ouvre ses exportations vers la Chine, ………… lors d’une prochaine réunion du Board of Directors, voici ce que fera le CEO de QNI des contrats calédoniens.

Des confettis.

http://i288.photobucket.com/albums/ll167/floyd2nc/epmalx_zpsglvb6nxl.gif

Ad Victoriam

En résumé, du point de vue de goa/néaoutyne/dang/germain et son maître à penser : les rouleurs sont des pleurnichards égoïstes, les “petits mineurs” des manipulateurs et la SLN le grand maître d’œuvre de cette problématique. Donc, les petits mineurs se sont auto sabotés à Nakety, et à Tontouta et les difficultés à répétition que rencontre la SLN à Kouaoua et ailleurs sont voulu par eux. Heureusement qu’on a des gens honnêtes, qui après avoir fait une retraite méditative au pays du matin calme dans le palais du grand Lama, nous sont revenus débordant de clairvoyance nous délivrer ce message de… Lire la suite »

Floyd

Sauf que l’époque de la grande magouille des Bwanas de la SLN/petits mineurs/rouleurs, c’est terminé. Les grandes manipulations politico-économiques ne passent plus, plus personne n’est dupe. Les “petits rouleurs” de la Côte Est ont marre de se faire rouler dans la farine des latérites.

Ad Victoriam

Tu es en avances papa noël…
tu veux nous faire croire qu’aujourd’hui grâce à el muchacho, au pôle nord et à dédé de la smsp tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil ???

Sacré toi va ! 😉

Floyd

Tes amis du puissant lobby du nickel calédonien veulent instrumentaliser les rouleurs kanaks de la Côté Est? AMA ce n’est pas une bonne idée. Mais je dis ça comme ça.

http://i288.photobucket.com/albums/ll167/floyd2nc/shit_happens_zpst9fjespd.jpg

Ad Victoriam

Tu es un adepte de la pensée Talleyrandienne : “Médisez ! Médisez ! Il en restera toujours quelque chose…”
La-dessus je reconnais que tu es un surdoué. Mais je ne t’en félicite point cher ami.
Tu en aurai fait autant dans l’honnêteté c’eut été mieux pour tout le monde.
Mais chacun se nourrit selon son instinct, l’abeille du miel et les charognards de la putréfaction.

Floyd

Et à part tes insultes à la con quoi de neuf? Tu apporte quoi à ce blog, on se le demande.

Fermela
Fermela

“Tu apporte quoi à ce blog, on se le demande.” Trop fort le Floll ! Ne vous êtes vous jamais posé la question à vous même sans déconner ? Si oui dîtes nous !

Ad Victoriam

Et si tu devais relire tous tes commentaires, combien d’insultes ? à combien de personnes ? Combien de vils attaques contre des hommes et femmes politique qui ne sont pas en phase avec ton petit guru. Parce que ton problème à toi c’est que tu ne réfléchis à rien et sur rien. Tu te contentes d’être la voix de ton maître, quitte à te couvrir de ridicule. Le jour où il aura plus besoin de toi, il t’abandonnera lâchement après une promenade en forêt. Alors demande toi qui tu sers et ce que ça t’apporte à toi et à ce… Lire la suite »

SCFX
SCFX

Mais qui est derrière ? Glencore souhaite affaiblir la SMSP. Ils n’ont pas digéré le coup de l’usine en Corée et de devoir prendre en charge le financement de KNS. Surtout, la logique de Glencore (être l’intermédiaire qui s’enrichit entre le mineur, le fondeur et l’aciériste) est aux antipodes de celle de la SMSP (permettre au mineur d’avoir le contrôle du fondeur, s’associer éventuellement avec l’aciériste… et supprimer l’intermédiaire!). Au final, la survie de l’un n’est garantie que par la mort de l’autre. Nos amis de Glencore font donc une offre aux “petits” mineurs pour leurs clients chinois. Ils leur… Lire la suite »

manlas
manlas

Il est surprenant de constater que certains demandent d’exporter du minerai vers la Chine. Tout le monde sait que le nickel qui sort des fours chinois est de mauvaise qualité et concourt a la baisse des prix mondiaux. Ceux qui veulent cela se tirent une balle dans le pied et leurs lendemains économiques risquent de leur être particulièrement difficiles. On comprend mal la SLN de rentrer dans ce jeu. Les rouleurs, eux, sont manipulés par ces propriétaires de concessions avides de profits rapides et tant pis si cela ruine un jour la Nouvelle Calédonie. Une grosse partie de leur pognon… Lire la suite »

Eric

L’explication la plus simple et la plus claire depuis le début des échanges…
Et surtout la plus réaliste de toutes, enfin c’est mon avis…

lili

mais ya pas un truc qui s’appelle schéma minier qui fait partie de la loi organique et qui donne le cadre des exportations ? Pourquoi est ce qu’on remet toujours tout en cause dans ce pays dès que ça prend à l’un ou l’autre l’envie de râler plus fort et de jouer les gros bras ? .C’est comme ça qu’on compte construire un pays ?
http://www.dimenc.gouv.nc/portal/page/portal/dimenc/mines_carrieres/schema_minier

Floyd

C’est vrai qu’il y a un schéma minier élaboré et voté par Harold et Frogier quand ils étaient aux manettes du Pays. Et dans ce schéma minier il est stipulé NOIR sur BLANC que le minerai calédonien ne doit pas être exporté à l’étranger sauf dans le cas exceptionnel d’anciens acheteurs (liés par contrat) comme QNI ou les japonnais. Prospecter de nouveaux clients en Chine ou ailleurs y est FORMELLEMENT proscrit et interdit. Tout ça pour dire que Les Républicains (RumpAE & Sonia) devraient respecter leur propres règles qu’ils ont voté y’a 5 ans avant de hurler des grosses conneries… Lire la suite »

tyty

En effet… mais respecter le schéma ça oblige à diviser les gains entre tous les intervenants de la transformation local. Alors que l’exportation direct du minerai c’est le bingo pour le concessionnaire de mine et ceux qui ce charge du transport.
L’exportation direct du minerai enrichirait rapidement une très petite minorité. C’est plus facile d’augmenter les cadences d’extraction au sol que les capacités de transformation d’une usine…

gadjo

Oais a part que comme entretemps ils se sont fait virer par la voix des urnes , ils ont decidé , eux et leur amis , de brader la ressource c est pour ca qu on assiste a une acceleration des tentatives comme prony pernod , l usine au vanuatu ou la chine , pour ller vite ils ont decidé de faire simple et prefere bazarder directement la caledonie par petits morceaux plutot que valoriser sur place

Voir plus dans Actualité

Tendances

Les derniers comm’s

To Top