Connect with us

Calédosphère

Actualité

Nouméa libérée, mais les Calédoniens n’en peuvent plus

Le conflit des rouleurs, avec en ligne de mire la revendication des mineurs d’accroitre le volume des exportations de minerai calédonien, ne cesse de gagner en intensité. Après les blocages et la mort d’un jeune homme, les réseaux sociaux évoquent de nombreux incidents entre les bloqueurs et les citoyens pris en otage. Cette nuit, bousculés par une opinion publique qui n’en peut plus, les rouleurs ont dû lever une partie de leurs barrages sur Nouméa. Point d’étape.

Au cœur de la tourmente après l’escalade de ces derniers jours, Wilfrid Maï (le président de l’entreprise minière MKM) et son bras droit Max Foucher (porte-parole des rouleurs – Contrakmine) ont proposé la désignation d’un médiateur en la personne de Daniel Goa afin de négocier avec l’Etat et le gouvernement, pour que ces derniers acceptent d’accroitre les exportations de minerais (on évoque 3 millions de tonnes supplémentaires chaque année). Or, dans des termes très clairs, le président de l’Union Calédonienne a émis ce matin une fin de non-recevoir à cette demande :

Quand il y a un mort et des violences, le temps de la médiation est passé, on est dans le cadre du maintien de l’ordre (…) je ne vois pas ce qu’on aurait à se dire avec les rouleurs. Dans la situation où est le pays avec leurs bêtises, ils n’ont rien à invoquer, et je refuse d’être manipulé (Daniel Goa, président de l’Union Calédonienne, interrogé par LNC ce 24/08/15) 

Il faut dire que les barrages mis en place dans l’agglomération et en brousse ont provoqué un nombre incalculable de dérapages, voire même d’agressions. Sur les réseaux sociaux calédoniens, on évoque plusieurs bagarres à Nouméa à proximité de barrages ainsi que des menaces de mort et des insultes – parfois racistes – proférées contre des automobilistes ou des femmes conduisant seules. Un jeune kinésithérapeute de garde ce week-end a ainsi été molesté par un rouleur près du rond-point de N’géa pour avoir voulu rejoindre son cabinet médical.


11111


Plus tôt dans la journée, l’un des responsables du syndicat Contrakmine déclarait devant les journalistes que malgré la mort d’un jeune automobiliste (tué dimanche matin en heurtant un camion placé sur la voie express) la responsabilité de ce drame incombait uniquement à l’Etat et au gouvernement calédonien :

Nous on dit au haussaire que son communiqué, y s’met dans l’cul et pis qu’il assure sa responsabilité et s’il est pas content, c’est pareil (Victor Némoadjou, président des rouleurs de N’Go) 

Une violence dans les propos et une inconséquence qui ont été unanimement condamnée sur les réseaux sociaux durant toute la journée d’hier. D’autant que ce responsable syndical a proféré des propos racistes en estimant que seuls les « blancs » sont pris en considération par les forces de l’ordre :

La police qui fait la circulation, qu’est là pour faire dévier les voitures, ça veut dire quoi ? Ça veut dire que le quartier sud de Nouméa, là où y a tous les riches, tous les zoreilles, tous les blancs, eux sont pris en considération ! Et dans les autres quartiers, où y a les kanak, les wallisiens, les autres ethnies, ce qu’on appelle le destin commun, y z’ont pas de considération ! (Victor Némoadjou, président des rouleurs de N’Go)

Pour autant, c’est bien l’ensemble des habitants du pays qui subissent depuis plus de deux semaines les blocages et les opérations « coups de poing » du syndicat Contrakmine. C’est ainsi que pour de nombreuses petites entreprises, les patentés et les salariés habitants loin de leur travail, les pertes de revenus pour ce mois d’aout risquent de se faire durement sentir, notamment chez les classes populaires. Raison pour laquelle la CGPME a appelé à une manifestation devant le Haut-commissariat ce lundi à midi pour « la sauvegarde de nos entreprises et de l’économie Calédonienne, la libre circulation des biens et des personnes et la sécurité des Calédoniens »

Wilfrid Maï le dégonflé ?

En quelques jours seulement, les rouleurs jugés il y a peu de temps encore sympathiques par une majorité de Calédoniens sont devenus la cible de toutes les critiques. Il est en effet apparu au plus grand nombre que Wilfrid Maï, le patron de MKM, se bat mordicus non pas pour les intérêts du secteur mais seulement pour obtenir des droits d’exporter du nickel à son partenaire Chinois Jin Pei (afin de construire avec lui une usine de transformation au Vanuatu) et ce afin d’augmenter considérablement les revenus de son groupe. L’homme qui, selon les réseaux sociaux, se déplace en hélicoptère pour ne pas risquer de subir les désagréments des barrages routiers a ainsi décliné l’invitation de Nouvelle-Calédonie 1ère ce dimanche soir.

Afin d’éclairer les Calédoniens, la chaîne publique avait en effet invité le député Philippe Gomes et l’homme d’affaire dont les opinions sont à l’exact opposé l’une de l’autre pour débattre devant les Calédoniens. Mais Wilfrid Maï s’est « dégonflé », affirmant que le bureau de Contrakmine avait finalement décidé qu’il ne se rende pas à la station du Mont Coffyn. Le leader de Calédonie Ensemble a déploré cette absence et mis en avant ses arguments, évoquant entre autre la bonne santé du secteur et le fond nickel (de 2 milliards de francs) capable d’aider les rouleurs si besoin était. Une intervention télévisuelle qui n’a,semble-t-il pas plu du tout, aux « hommes » de Wilfrid Maï qui sont venus en nombre devant les grilles de NC1ère afin de « bousculer » le député calédonien.


22222


Les Calédoniens en ont ras le cul

Soutenus par les entreprises minières, les rouleurs sont désormais entrés dans une stratégie jusqu’au-boutiste visant à faire plier les institutions. Autre point de friction avec le président du gouvernement Philippe Germain, ils revendiquent une « amnistie générale » pour l’ensemble de leurs actes commis durant le conflit. En effet, stipulé dans le protocole d’accord préparé avec le gouvernement cette semaine, l’article 9 affirmait que « aucune poursuite judiciaire ne serait entamée contre le syndicat Contrakmine et que les différentes institutions calédoniennes renonçaient à celles déjà entreprises ». Mais l’accord n’ayant pas été signé par les rouleurs (qui, disaient-ils, souhaitaient d’abord obtenir l’aval des entreprises minières) et la situation ayant changé depuis, cet article a été purement et simplement supprimé par le président du gouvernement et son vice-président. Les deux hommes ont depuis le décès de ce week-end signé la protocole d’accord au haussariat identique au premier, mais amendé cet article 9.

Autrement dit : les rouleurs et les personnes responsables des blocages sont désormais susceptibles d’être attaqués en justice pour être jugés sur l’ensemble des dégradations et des exactions qu’ils ont commis cette semaine. Or, ces derniers jours, des ronds-points, des trottoirs, et du mobilier urbain ont été détruits ou dégradés dans l’ensemble de l’agglomération et en brousse. Des dégâts qu’on peut d’ores et déjà estimés à plusieurs dizaines de millions de francs. Par ailleurs, le quartier où réside le président du gouvernement a lui aussi été la cible des rouleurs : ils y ont allumé des feux à l’aide de pneus durant la nuit de samedi à dimanche. Une situation ubuesque digne d’une république bananière où des intérêts privés dictent leurs lois aux personnalités publiques, qui ont été démocratiquement élues.

Et c’est dans cette ambiance malsaine et délétère que les Calédoniens ont heureusement appris aujourd’hui que la plupart des barrages mis en place dans le Grand Nouméa avaient été levés par les rouleurs. Reste que les collèges et les lycées sont fermés ce lundi, jour de rentrée des classes, ainsi que la majorité des internats du territoire. Quand bien même, beaucoup de parents d’élèves avaient déjà fait savoir qu’ils n’enverraient pas leur enfant à l’école aujourd’hui. Une preuve supplémentaire que les Calédoniens ne se sentent plus en sécurité et qu’ils en ont, plus que jamais, ras le cul d’être pris rien de moins que pour du « bétail ».

Continue Reading

Officiant en free-lance pour plusieurs périodiques et médias calédoniens, cette pigiste professionnelle a rejoint l’équipe des contributeurs de Calédosphère depuis 2013 sous son nom de plume « Rita ». Spécialisée dans l’actualité quotidienne, elle se plait à y dénicher des sujets non-traités par les autres médias et à couvrir les évènements sensibles. Synthétique, réactive et parfois provocatrice elle essaie toujours d’écrire de manière claire, précise mais avant tout vivante. Son crédo : « Si ça pique, c’est un bon sujet »



Laisser une réponse

94 Commentaires sur "Nouméa libérée, mais les Calédoniens n’en peuvent plus"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Rigoberto

En NC il y a des PDG de multinationales qui ont des capacités de chauffeur de camion.

Finalement, le plus simple aurait été de bloquer complètement les exportation de Nickel. Les 350 rouleurs auraient été obligés de se reconvertir, comme beaucoup de salariés ayant perdu leur job récemment et qui sont bien plus que 350 (Arbe, Savexpress, Hotels …). Plus de rouleurs, plus de bordel, plus de mineurs affairiste et terroristes. W.Mai annonce que les bénéfices des mineurs sont en majorité réinjectés en Calédonie, certes, mais cette majorité de bénéfice profite à qui en premier ? Moi aussi je suis d’accord pour me faire 500 millions de bénéfices et d’en réinjecter 300 pour m’acheter des hélicos et… Lire la suite »
badi
Je pense aussi que c’est la solution cachée de maï maisje pense qu’il faut pas s’emballer, on connaît rien de cet investisseur chinois, un chinois peut en cacher un autre, et ce qui se passe actuellement sur le marché mondial tendu lié à la situation de crise majeure que traverse la Chine met en doute ce projet. Engager le Pays dans ce joint-venture me paraît plus qu’hasardeux. On continue à tort de penser que nous sommes les seuls producteurs dans le monde. Il vaut mieux consolider l’existant ici et celui de Corée que de se lancer dans un nouveau projet.… Lire la suite »

Ça y est j’ai trouvé ce qu’il y a dans le mystérieux article 8 proposé par Mai dans l’intérêt de la NC…
Il va proposer que la NC soit majoritaire dans son projet Chinois au Vanuatu…!!!
Qu’est-ce que vous en pensez ???

beurk ! et je crois que les Vanuatais n’en veulent pas non plus.

Ce n’est pas aux petits mineurs et leurs milices privées de décider de la politique nickel du Pays.
Point barre.

Rigoberto

Daniel Goa s’en est ensuite remis au GTPS pour trancher sur la politique minière, avant de soumettre au Congrès, il va donc dans le sens de Frogier, pour Germain et CE, ça va être impossible de gouverner sans la voie de l’UC, il va falloir accepter les décisions de Goa, sous peine de sauter au gouvernement (Motion de censure au Congrès).

Jibene

Rigo, tu sais à quoi on reconnait les qualités de tes analyses ? C’est rigolo…

Le GTPS a déjà dit non,, pour quelle raison aujourd’hui il dirait oui? Et même s’il dit oui, ce n’est qu’une instance CONSULTATIVE; ……..tahi? Ce sera au Congès, in fini de décider, ….tahi? (bis). Et exactement ce que CE demande depuis le début, mais Santa ne veut pas réunir cette assemblée sur la question, alors qui fait obstruction, gros malin va.

Rigoberto

Ce n’est pas ce qu’a dit GOA, si Goa ne veut plus de CE, Germain saute, because majorité absolue au Congrès…

Rigo, tu fais une fixation sur le Président du Gouv, ce qui d’ailleurs démontre à quel point ton intérêt pour la NC est très secondaire. Mais ce n’est pas le sujet, le sujet c’est de réunir le Congrès pour savoir si on change le schéma minier ou pas… Et à ce moment, mais à ce moment seulement, l’avis du GTPS pourra être utilisé par nos 54 élus du Congrès pour dire ce qui doit changer ou pas…!!! C’est d’ailleurs ce que dit le Président du Gouv depuis le début, et c’est sans doute ce qui va se passer… Une fois… Lire la suite »

Quelle majorité? Euh Rigo c’est GOA qui a mis Germain en place à la Préz, alors pour quelle raison il le ferait sauter? Pour faire plaisir à Maï et Foucher? Mwarf mwarf mwarf.

Rigoberto
Après avoir chanté pendant toute la durée du conflit qu’il ne cèderaient pas, CE et Philippe Germain s’apprêtent à baisser leur pantalon devant les rouleurs, Floyd nous explique, après les avoirs insultés pendant 15 jours sur ce blog, que Max et Wilfried doivent sortir ” la tête haute” de la grève !!! On croit rêver, Daniel Goa, le médiateur, annonce ce matin sur RRB que l’issue du conflit, c’est une autorisation d’exporter des latérites en Chine pour les rouleurs et mineurs ! Ces incompétents de CE ont donc laisser foutre la merde pour rien en NC pendant 15 jours au… Lire la suite »

C’est fou de voir comment une situation orchestrée par Frogier et toute sa bande qui n’a pas arrêté d’envoyer ses sbires sucer les rouleurs devant la PS pendant 10 jours doit obligatoirement rendre aveugles les Calédoniens… Allons, Mr Rigoberto, il n’y a bien que vous et quelques niais pour aller croire à ces affabulations, vous êtes juste une marionnette du spectacle des grands guignols Ripoublicains !

Et qui va débloquer les mines?

Rigoberto

Les mines seront débloquées dès que Goa aura mis d’accord le PALIKA avec son plan de sortie de conflit, ce que n’ont pas su faire Germain et gomès et nous a valu tout ce bordel.

Encore une de tes prédictions Rigo?

Rigoberto, si tu venais à Canala écouter en ce moment même les vieux de Nakéty parler du problème, leur soutien aux positions du gouv, de la PN, ils sont devant la mairie de Kanala, prends ta voiture et viens écouter les sages au lieu de taper sur le clavier, ils sont unanimes c”‘est STOP aux Exportations barbares . Remercies le ciel que les chefs coutumiers de l’ensemble de la NC ainsi que les leaders du FLNKS appellent au calme avec un recul suffisant, car au pire la prochaine étape sera de bloquer toutes les mines dont la NC n’est pas… Lire la suite »
wpDiscuz

Voir plus dans Actualité

Tendances

Les derniers comm’s

To Top