Connect with us

Calédosphère

Actualité

Nickel : lorsque les Suisses prédisent des fermetures

Banque internationale d’investissements, le Crédit Suisse vient de publier les résultats d’une de ses études sur la situation du nickel dans le monde. Il en ressort que 50% des mines de nickel dans le monde produisent à perte et la banque suisse prédit des fermetures.

Les analystes du Crédit Suisse ont tiré une conclusion simple de leur étude : les stocks de nickel sont aujourd’hui trop importants pour que les cours baissent de manière durable et sensible. Il faut donc réduire la production mondiale de nickel de 35 000 à 55 000 tonnes et ainsi renforcer le marché. La seule solution pour parvenir à cette réduction est la fermeture ou la mise en veille de mines et d’unités de production et, en fonction de la situation des grands groupes mondiaux, le Crédit Suisse en a identifié cinq. Quatre des cinq sites identifiés par le Crédit Suisse se trouvent en Australie (Australie occidentale et Queensland). Il s’agit de Nickel West de BHP Billiton, de l’usine Murrin Murrin de Glencore, de l’unité de Ravensthorpe de First Quantum Minerals et de la fonderie de Yabulu de QNI. La 5ème unité est l’usine du Sud de Vale en Nouvelle-calédonie. Le Crédit Suisse a identifié ces cinq sites, car tous produisent à des coûts très au-dessus du prix actuel du nickel. Selon les analystes de la banque, l’usine du Sud produit un nickel à 8,40 dollars la livre alors que le cours est à 4,26 dollars, soit le double ! Une situation qui a terme ne peut pas perdurer.

Vale dans la tourmente

Le groupe brésilien est d’autant plus fragilisé qu’il est aujourd’hui la cible de toutes les critiques après la catastrophe de Samarco. Le 5 novembre dernier, un barrage qui retenait les eaux polluées de cette mine de fer dans le sud-est du Brésil s’est rompu provoquant la mort de 13 personnes, l’ensevelissement d’un village et la plus grave catastrophe écologique de toute l’histoire du Brésil. Les autorités brésiliennes ont ouvert une enquête dont les premiers résultats mettent en évidence la responsabilité des copropriétaires de la mine (Vale et BHP Billiton). Le Brésil compte réclamer des indemnisations équivalentes à 600 milliards de francs CFP ! Pour le Crédit Suisse, Vale qui, de ce fait va devoir faire urgemment des économies, pourrait tirer profit d’une mise en veille de l’usine de Goro à la fois pour réduire la production de nickel et pour soutenir ses autres projets nickel dans le monde, en particulier ceux du Brésil et du Canada.

La Calédonie impactée ?

Évidemment, si ces prévisions devaient trouver une concrétisation, la Nouvelle-Calédonie serait impactée sur les deux secteurs que sont l’extraction et la production et c’est le scénario catastrophe qui se formalise. Les conséquences d’une mise en veille de Goro et de Yabulu, propriété de QNI client traditionnel de nos exportateurs de minerai brut, sont pour l’heure difficilement imaginables. Sans oublier l’état de fragilité actuelle dans le même temps de KNS et de la SLN. La nomination à Eramet de Philippe Vecten comme directeur général unique des branches Manganèse et nickel a un objectif précis, rappelé par le PDG du groupe Bernard Buffet dans sa note. Il lui faudra faire accepter la suspension des grands projets et la réduction des investissements. Plus que jamais, le projet de construction d’une nouvelle centrale électrique est en pointillé…

Afficher la suite

Nouveau dans l’équipe de rédaction, Hubert B. a rejoint Calédosphère au tout début de l’année 2015. Enfant du pays, il a grandi à Nouméa et a ensuite bourlingué durant près de vingt ans au gré de ses envies et des hasards de la vie. Fils d’une bibliothécaire/documentaliste, il a été tour à tour enseignant, pigiste, formateur mais c’est finalement vers l’écriture qu’il a choisi de revenir. Succinct, précis, parfois laconique, si son style est volontiers direct, ses intérêts sont éclectiques et toujours tournés vers l’actualité. Sa citation favorite : « Le journaliste doit avoir le talent de ne parler que de celui des autres »



31
Laisser une réponse

avatar
19 Comment threads
12 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
20 Comment authors
Rigobertogille caledodo Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
Bellec

Quand je pense que c’etait notre terrain de jeu en moto TT…

Rigoberto
Rigoberto

Le Crédit Suisse travaille t-il pour Glencore dont le siège se trouve à Zug en Suisse ?

Rigoberto
Rigoberto

Crédit Suisse, info ou intox ?
Hier premier décembre, au New York Stock Exchange, conférence de presse de la responsable nickel de Vale, Jennifer Maki, qui annonce une augmentation de la production de Goro de 50% pour 2016.

http://www.reuters.com/article/2015/12/01/vale-outlook-non-ferrous-idUSE5N10G02M20151201

Le caledodo
Le caledodo

Elle n’annonce pas, dans cette article Vale “annonce” une hausse de 50% de la production de Goro, ce qui bien entendu n’arrivera pas …

Rigoberto
Rigoberto

Cette information donnée le 2 décembre par votre serviteur, vient seulement d’être reprise, deux semaines après, par RFO et les Nouvelles du jour.
Ya pas à dire, nos journalistes sont comme nos politiques, tropicalisés…

josyppin

L’usine du Nord n’est pas un échec ; c’est un four.

gil
gil

A ce que je vois, les gens ne se rendent pas compte de ce qu entraînerait la fermeture de vale Nc tant pour les populations du sud que pour les comptes sociaux de la nouvelle caledonie.

Floyd

Le monde du nickel est en crise (en partie) à cause de la stratégie commerciale dans la fabrication d’aciers inox. Avant, les produits inox qu’on achetait étaient “éternels”, pas de rouille, pas d’oxydation, en somme ils étaient indestructibles à l’usure du temps. C’était du costaud, mais d’un point de vue strictement commercial, vendre de “l’éternel” n’est pas très rentable (à la longue) alors les fabricants de produits en inox préfèrent aujourd’hui avoir un genre d’obsolescence programmée dans les objets qu’ils produisent. L’inox à base de NPI (pig iron chinois) est parfait pour ces types de “tricheries” commerciales. C’est comme les… Lire la suite »

le caledodo
le caledodo

Ce n’est pas une surprise ….
VALE NC n’est vraiment pas rentable avec des pertes considérables chaques jours, l’usine du sud est loin des prévisions initiales …
Le cours du Nickel ne cesse de dégringoler (8700$/T ce jour, c’est hallucinant), sans parler de l’action VALE qui chute également (3$) et la rupture du barrage au Brésil va impacter les comptes de VALE.
Les prochains mois risquent d’être bien sombres, surtout pour VALE NC !

Bigfoot

Reste bien assis caledodo car le cours va continuer sa chute pour 6 à 8 mois encore…

Voir plus dans Actualité

Tendances

Les derniers comm’s

To Top