Connect with us

Calédosphère

Actualité

Harold Martin est un menteur : les preuves

Lors de sa dernière conférence de presse, le maire de Paita était parfaitement au courant de son exclusion des Républicains. Cependant, Harold Martin a menti intentionnellement à la presse et lors de ses dernières réunions politiques en le niant et en inventant des propos tenus par les instances dirigeantes des Républicains. Pour rétablir la vérité, Calédosphère publie donc en exclusivité le courrier officiel envoyé à Harold Martin la semaine dernière. Bobard-man…

Le courrier est signé de Bernard Accoyer, secrétaire général des Républicains. Et l’ancien président de l’Assemblée Nationale sous le mandat de Nicolas Sarkozy n’y va pas de mainmorte pour dénoncer l’attitude et les propos du candidat Martin. Celui-ci a en effet choisi, parce qu’il n’avait pas obtenu l’investiture des Républicains l’année dernière, de se présenter contre un candidat sortant, soutenu par sa famille politique. Et les mots sont sévères :

« Par un courrier en date du 21 avril 2017, je vous avais indiqué que si vous persistiez dans cette démarche, le Mouvement prononcerait une sanction à votre encontre. En effet, au lieu de soutenir l’action de votre famille politique en cette période de nécessaire rassemblement, vous entretenez la confusion et la désunion au sein de nos électeurs et sympathisants. Le Bureau Politique considère que ce comportement porte préjudice à l’image de notre famille politique et constitue une faute grave alors qu’il est de votre responsabilité de respecter nos règles et valeurs (Bernard ACCOYER, 10/05/2017 ; sources : LR) »

Harold Martin est ainsi suspendu des Républicains pour une période de trois ans à partir du 9 mai 2017 et il lui est fait interdiction d’utiliser les moyens ou les sigles du parti de l’ex-UMP :

« Le Bureau Politique du 9 mai 2017 a décidé, à l’unanimité, de vous suspendre de notre Mouvement, pour une durée de 3 ans, conformément à l’article 4 paragraphe 5 de notre Règlement Intérieur. Vous ne pouvez plus désormais vous prévaloir de votre appartenance à notre Mouvement (Bernard ACCOYER, 10/05/2017 ; sources : LR) »

Le maire de Paita a donc été mis au courant le 9 mai, jour du Bureau Politique, et a eu sept jours francs pour transmettre ses observations ou demander à être entendu, ce qu’il a – selon nos informations – refusé de faire.

Pas loyal et menteur comme un arracheur de dent

Alors que depuis la publication de notre précédent article, les polémiques vont bon train pour expliquer les exclusions ou les suspensions d’hommes ou de femmes politiques durant cette période électorale, la raison de la sanction envers Harold Martin est, elle, très claire. En effet, « Tout membre des républicains est sanctionné s’il fait acte de candidature face à un candidat sortant investi ». Une situation qui ne se retrouve pas dans la 1ère circonscription, celle de Sonia Lagarde, puisque la députée-maire n’est pas candidate. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle tant Gaël Yanno que Sonia Backes (tous deux membres des Républicains) n’encourent aucune sanction de la part de leur mouvement national alors qu’ils ont face à eux Bernard Deladrière, lui aussi membre des Républicains, mais investi officiellement par ce mouvement. Ce n’est donc ni parce que Harold Martin a appelé à voter Marine Le Pen après le premier tour de la présidentielle ni pour ses déboires judiciaires ou la menace d’inéligibilité qui lui pèse sur les épaules qu’il a été sanctionné. De plus, le maire de Paita savait parfaitement ce qui l’attendait.

Harold Martin ment aux Calédoniens !

Quand bien même, Harold Martin a, depuis la sortie de notre précédent article, menti tant aux médias qu’à ses propres partisans ou sur les plateaux de télévision. Informé le 9 mai par Paris de la sanction à son encontre, Harold Martin a essayé de s’en sortir en convoquant une conférence de presse pour évoquer l’affaire quand l’information est sortie dans ces colonnes. Mais, se faisant, il s’est servi du précédent courrier de Bernard Accoyer, envoyé le 21 avril et non pas de celui du 10 mai ! Le premier le mettait en garde et expliquait pourquoi il risquait une sanction. Le second le sanctionnait du fait de son manque de loyauté vis-à-vis de sa famille politique. Aux journalistes présents il a ainsi déclaré s’agissant de l’article de Calédosphère :

« Je ne veux pas réagir tant que je n’aurais pas eu officiellement cette information (Harold Martin, 13/05/17 ; sources : LNC) »

Mais cette information, il l’avait déjà depuis 4 jours ! De même, à la télévision, face à Angelique Souche ce dimanche sur NC1ère, Harold Martin s’est déclaré « surpris » en évoquant l’affaire et a précisé que les Républicains lui demandaient dans ce courrier de soutenir Philippe Gomes ou de dire du bien de lui :

« Ils me demandaient de soutenir Gomes, mais jamais ! (…) qu’il fallait que j’arrête de dire du mal de Gomes (Harold Martin, 14/05/17 ; sources : NC1ère) »

Or, comme le prouve la copie de lettre de Bernard Accoyer publiée en dessous de cet article, à aucun moment les Républicains ne lui ont demandé pareille chose, mais uniquement de respecter les règles et l’accord national visant à augmenter les chances de la droite et du centre de gagner les prochaines législatives. Dans le même temps, la radio RRB a elle aussi essayé d’induire les Calédoniens en erreur en mentant sur l’information publiée par Calédosphère pour, peut-être, essayer de sauver la candidature d’Harold Martin :

« Non, Harold Martin n’est pas exclu des Républicains. La rumeur propagée, une fois de plus, par certains réseaux sociaux n’était pas tout à fait exacte et le maire de Paita, candidat aux législatives dans la seconde circonscription a vivement réagi, hier, en fin de journée. Certes, il a bien reçu un courrier (…) mais ce courrier envoyé le 21 avril (…) précise également que le comité politique les Républicains sera saisi pour statuer sur ce cas, mais aucune date n’est mise en avant, donc, Harold Martin n’est pas exclu (Journaliste RRB, 13/05/17) »

Ben, en fait : si. La date était déjà connue d’Harold Martin, tout comme la décision d’exclusion. Il est néanmoins possible que cette erreur du journaliste de RRB ne soit pas intentionnelle et qu’elle soit en fait due à Harold Martin, lequel a vraisemblablement, également, menti à la rédaction de RRB quand ils lui ont demandé si c’était vrai…

Le gesticulateur précoce

Gesticulant de tous les côtés depuis sa défaite électorale aux provinciales, Harold Martin joue en vérité lors de ses élections son avenir tant politique que personnel. Cherchant par tous les moyens à faire oublier qu’il avait voté pour faire hisser le drapeau du FLNKS sur le fronton du gouvernement, il se pare aujourd’hui des atours tricolores, appelle à voter Front National et crache sur les dirigeants des Républicains qu’il a dernièrement appelé lors d’une de ses réunions publiques « la bande de cons ». Cherchant également à faire oublier qu’il avait permis l’élection du Parti travailliste de Louis Kotra Uregei au gouvernement et qu’il avait voté pour que Roch Wamytan soit élu président du congrès (par deux fois en 2011), il affirme désormais que la délinquance est politique et justement préparée et organisée par les leaders indépendantistes… Une gesticulation qui s’explique enfin par ses déboires judiciaires. Car en l’espace de seulement cinq ans, Harold Martin aura réussi à être trois fois mis en examen, deux fois jugé coupable mais aussi exclu pour trois ans par sa propre famille politique. Toujours inculpé pour prise illégal d’intérêt dans l’affaire des terrains de sa commune lui appartenant et pour corruption dans l’affaire des achats de voix de la mairie de Paita, Harold Martin risque également plusieurs années d’inéligibilité s’il est bientôt condamné en cassation. Mais escroc, on se doutait. Menteur, on a avec cette affaire une confirmation…

Afficher la suite

Officiant en free-lance pour plusieurs périodiques et médias calédoniens, cette pigiste professionnelle a rejoint l’équipe des contributeurs de Calédosphère depuis 2013 sous son nom de plume « Rita ». Spécialisée dans l’actualité quotidienne, elle se plait à y dénicher des sujets non-traités par les autres médias et à couvrir les évènements sensibles. Synthétique, réactive et parfois provocatrice elle essaie toujours d’écrire de manière claire, précise mais avant tout vivante. Son crédo : « Si ça pique, c’est un bon sujet »



Laisser une réponse

85 Commentaires sur "Harold Martin est un menteur : les preuves"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes

C’est plus fort que moi, je me pose la question:
Qui est le plus gros menteur, Martin ou Macron?

pigeon vert

à la retraite … place aux jeunes ….

Harold , detournement de mineure wallisienne, Tu devrais y reflechir

Fermela

En parlant de procès :

http://www.lnc.nc/article/pays/justice/tamai-l-enquete-est-bouclee-la-famille-attend-le-proces

La ligne de défense est implacable : prouver scientifiquement que l’UNIQUE coup de pied qu’il a donné a été fatal alors qu’il est seul dans le box des accusés. Le pire est que cela va marcher 🙁

Bonjour. DE LOUISE MICHEL: LA COMMUNE* (I) Le 18 mars La germination extraordinaire des idées nouvelles les surprit et les terrifia, l’odeur de la poudre troubla leur digestion ; ils furent pris de vertige et ils ne nous le pardonneront pas. (La Revanche de la Commune, J. B. CLÉMENT.) Aurelle de Paladine commandait, sans qu’elle voulût lui obéir, la garde nationale de Paris qui avait choisi Garibaldi. Brunet et Piaza choisis également pour chefs, le 28 janvier par les gardes nationaux, et qui étaient condamnés par les conseils de guerre à deux ans de prison, furent délivrés dans la nuit… Lire la suite »
Pas qu’HM foutu! Mais avec Trump les bourses mondiales se “cassent la gueule”, dégringolent et nos économies avec… Donald Trump est «foutu» selon plusieurs membres de son administration: l’ancien directeur du FBI limogé par Donald Trump a livré au New York Times la retranscription d’une conversation pendant laquelle le président des États-Unis lui demande de mettre fin aux enquêtes visant Michael Flynn. (de Slate) «Si vous visez James Comey, mieux vaut ne pas vous rater», prévient le site d’information The Daily Beast. L’ancien directeur du FBI –limogé par Donald Trump le 9 mai dernier puis menacé par ce dernier sur… Lire la suite »
josé paldir
change de sources…….tu pourras lire l’inverse Pour un mec pas bon, plus 350 milliards de commandes en une seule visite l’Arabie saoudite …et en plus c’est grâce à ce même pays que nous avons pu refourguer à l’Egypte notre commande des 2 bateaux “poutine” que notre pédalo n’a pas voulu livrer nonobstant la signature de l’Etat( encore une fois la parole de l’état…que dis je la signature…) comme SISI était de la visite ,nos fabricants d’arme doivent se faire les cheveux blancs fais gaffe mec , le milliardaire était ruiné et s’est refait la cerise ,alors c’est pas un tendre… Lire la suite »

Il vient juste de sauver sa peau… c’est une question de mois avant qu’il se fasse “impeached” (virer), ou pire. D’accord avec toi, c’est le “super VRP”.

Fermela
Un peu de légèreté. J’avais du temps à perdre et j’ai trouvé ça sur un site dédié à Harry Potter (source :http://fr.harrypotter.wikia.com/wiki/Rita_Skeeter) : – “Rita Skeeter est une journaliste travaillant pour La Gazette du sorcier. Elle est connue pour sa manie de déformer tous ses textes à son avantage.” – “Personnalité : Rita est prête à tout pour écrire des articles et des livres à sensation. Elle n’a aucun scrupule à écrire des mensonges sur les gens, elle est même très douée pour ça, ce qui lui vaut d’être détestée par nombre de personnes.” – “Compétences : Rita est une… Lire la suite »
wpDiscuz

Voir plus dans Actualité

Tendances

Les derniers comm’s

To Top