Connect with us

Calédosphère

Actualité

“Scandale Le Froid” : le Procureur de la République va lancer une enquête

Suite à la diffusion d’une vidéo listant les pratiques de vente que la société Le Froid mettrait en place pour organiser le marché noir d’alcool, les pouvoirs publics ont rapidement réagi. Alors que du côté loyaliste comme indépendantiste les réactions indignées se sont multipliées, le gouvernement et la province Sud ont chacun saisi le Procureur de la République en exigeant qu’une enquête soit immédiatement diligentée. Mafia de l’alcool : la suite !

Alors que la vidéo mise en ligne sur les réseaux sociaux comptait déjà plus de 100.000 vues en seulement 24 heures, la Société Le Froid a été la première à répondre à la polémique. Dans un communiqué diffusé par les Nouvelles Calédoniennes, son Directeur Général Nicolas Troboas a tenté de se disculper des propos tenus par lui-même et certains de ses employés (pour rappel, un internaute a révélé durant le week-end les contenus de réunions de formation que la société Le Froid organisait afin de pouvoir « rentrer dans le marché noir » de la vente d’alcool). Si le patron de Le Froid ne nie pas les citations qu’il a prononcées, il estime en revanche qu’elles auraient été diffusées « hors contexte » et qu’elles sont issues de « plusieurs réunions de brainstorming » :

« La problématique reste le marché noir (…) les volumes en jeu sont colossaux, jusqu’à 30% du marché de la bière (…) Les extraits enregistrés et fort bien choisis sont bien évidemment hors contexte et issus de plusieurs réunions de brainstorming datant de 2015 (Nicolas Troboas, 12/03/18 ; communiqué de la société Le Froid) »

S’il confirme donc bien l’existence de ces enregistrements mais aussi le contenu des phrases citées dans la vidéo qui fait scandale, le Directeur de Le Froid affirme néanmoins qu’il s’agissait uniquement « de discussion à bâtons rompus » et « d’échanges d’idées » sans conséquence (sic). De plus, Nicolas Troboas affirme par ailleurs qu’étant donné que le marché noir est « en pleine expansion » il est dans l’intérêt de la société fabricant d’alcool de « comprendre le fonctionnement de ce débouché croissant et dévaluer ses forces, faiblesses et ses prérequis ». Enfin, le Directeur de la société estime que les dernières saisies d’alcool vendu illicitement « illustrent la présence anecdotique de nos bières », à savoir la bière Manta, ce qui démontrerait selon lui que la société le Froid est peu présente dans le marché noir. Une bien étrange défense qui consiste à expliquer que malgré les stratégies de ventes qu’elle prônerait ou mettrait en place pour profiter du marché noir, celles-ci n’ont pas encore été couronnées de succès…

L’affaire sur le bureau du Procureur

Alors que l’alcoolisation massive des délinquants et l’insécurité vont en augmentant et créent le désarroi au sein de la société calédonienne – à huit mois du referendum sur l’indépendance de la Nouvelle-Calédonie – les élus examinent cette semaine le plan de lutte et de prévention de la délinquance. Dans ce contexte, les réactions n’ont donc pas manqué s’agissant de cette « affaire Le Froid ». C’est ainsi que, comme plusieurs milliers d’internautes, la page officielle du FLNKS a partagé la vidéo à ses abonnées :

De l’autre côté de l’échiquier, plusieurs élus loyalistes ont eux-aussi marqué leur indignation et parfois leur colère, suite à l’écoute des propos des dirigeants de Le Froid. Ainsi, Philippe Blaise des Républicains Calédoniens a estimé que, si les faits étaient avérés, ceux-ci devraient être très sévèrement sanctionnés :

« Je suis scandalisé par les révélations de la vidéo qui circule sur les pratiques de vente organisée d’alcool au marché noir par l’équipe commerciale d’une société locale (…) Si il est établi que cela a fait l’objet d’un trafic organisé par des employés alors il faut que cela soit très sévèrement sanctionné. Il en va de même pour les commerces de proximité impliqués dans ce trafic. La cupidité des uns s’arrête là où commence la responsabilité sociale de tous. (Philippe BLAISE, 12/03/18 ; sources : FB) »

Du côté des institutions, le Président du gouvernement a fait savoir dans un communiqué qu’il allait saisir le procureur de la République. Présentant aujourd’hui même son plan de prévention de la délinquance devant les élus du congrès, Philippe Germain souhaite que la justice fasse « toute la lumière » sur cette affaire :

« Les informations relayées par les réseaux sociaux sur les comportements commerciaux des fabricants et de certains distributeurs, inquiètent et interpellent le gouvernement, mais également tous les Calédoniens. Selon ces informations, l’approvisionnement du marché noir et de certains magasins revendant de l’alcool hors des périodes de vente autorisées, relèverait d’une stratégie commerciale pratiquée à grande échelle et de manière consciente et délibérée. Dans ces conditions, le Président du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie saisit dès aujourd’hui Monsieur le Procureur de la République en application de l’article 40du Code de procédure pénale, afin de faire toute la lumière sur cette affaire (Communiqué du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie, 12/03/18) »

Si le communiqué de l’exécutif reste mesuré, il n’en est en revanche pas de même du côté de la province Sud qui a elle aussi tenu à réagir via son président Philippe Michel. L’institution compétente en matière d’octroi et de contrôle des licences de vente d’alcool semble vent debout contre les pratiques de la société Le Froid :

« Une vidéo publiée samedi sur les réseaux sociaux semble montrer qu’un producteur local de bière aurait organisé des formations à l’attention de ses commerciaux, afin d’alimenter, en toute connaissance de cause, les commerces et personnes vendant illégalement de l’alcool. La direction de cette société ferait preuve d’un cynisme sans limites puisque, selon l’enregistrement mis en ligne, elle aurait parfaitement conscience que l’une des beuveries favorisées par ses pratiques s’est conclue par un meurtre… (Philippe MICHEL, 12/03/18 ; communiqué de la province Sud) »

La province annonce ainsi que de nouvelles mesures vont être proposées pour limiter les ventes d’alcool à des personnes non-enregistrées comme « débit de boisson » et pour sanctionner pénalement davantage les individus pris en flagrant délit de vente illicite. Philippe Michel entend également faire assermenter « plusieurs de ses agents » afin que ses derniers puissent dresser des procès-verbaux d’infraction pouvant donner lieu à des poursuites pénales. A l’instar du gouvernement, le président de la province Sud a annoncé saisir la justice pour que celle-ci sanctionne les dirigeants de la société Le Froid, dans le cas où leur culpabilité serait avérée après l’enquête :

« Ces mesures ne trouveront leur plein effet qu’à travers une mobilisation des forces de contrôle, et c’est pourquoi la province va faire assermenter plusieurs de ses agents. Le président de l’assemblée de province, particulièrement inquiet de voir que des sociétés ayant pignon sur rue se rendent complices de trafic d’alcool, va saisir le procureur de la République afin que l’authenticité de l’enregistrement mis en ligne soit vérifiée et, le cas échéant, que ces pratiques soient sévèrement sanctionnées (Philippe MICHEL, 12/03/18 ; communiqué de la province Sud) »

Du côté des médias, le rédacteur en chef de Nouvelle-Calédonie 1ère a annoncé sur les réseaux sociaux que les journalistes de la station de France télévision réalisaient en ce moment une enquête sur le sujet, avant diffusion au journal télévisé :

Protégeons les lanceurs d’alerte !

Depuis la mise en ligne de la vidéo sur les réseaux sociaux, les débats vont bon train sur l’identité de l’auteur des enregistrements. Répondant ici aux demandes (parfois insistantes ou même menaçantes) et aux interrogations de nombreux internautes et de commerçants, la rédaction de Calédosphère tient à rappeler que le blog ne transmet jamais les noms de ses sources et tient par-dessus tout à garantir l’anonymat de ses différents contributeurs occasionnels ou non. Le nom du lanceur d’alerte étant à ce stade connu de la justice dans une instruction en cours, il n’appartient pas au média de le faire connaitre. La Nouvelle-Calédonie étant un petit pays où « tout le monde se connait », la rédaction ne peut qu’espérer que les internautes ne diffuseront pas son identité sur les réseaux sociaux et encourage celles et ceux qui la connaissent à respecter son anonymat. Reste que selon nos informations, une Assemblée Générale extraordinaire des actionnaires de la société Le Froid a été convoquée. Les actionnaires ayant, semble-t-il, fait connaitre durant le week-end leur volonté de se “débarrasser” des dirigeants mis en cause dans la vidéo. De plus, l’Assemblée Générale réunie à huis-clos aura ceci de particulier que ses participants devront laisser leurs portables et smartphones à l’entrée, dans une corbeille prévue à cet effet… Preuve que la confiance ne règne plus franchement au sein de l’entreprise.

Afficher la suite

Nouveau dans l’équipe de rédaction, Hubert B. a rejoint Calédosphère au tout début de l’année 2015. Enfant du pays, il a grandi à Nouméa et a ensuite bourlingué durant près de vingt ans au gré de ses envies et des hasards de la vie. Fils d’une bibliothécaire/documentaliste, il a été tour à tour enseignant, pigiste, formateur mais c’est finalement vers l’écriture qu’il a choisi de revenir. Succinct, précis, parfois laconique, si son style est volontiers direct, ses intérêts sont éclectiques et toujours tournés vers l’actualité. Sa citation favorite : « Le journaliste doit avoir le talent de ne parler que de celui des autres »



Laisser une réponse

326 Commentaires sur "“Scandale Le Froid” : le Procureur de la République va lancer une enquête"

avatar
plus récents plus anciens plus de votes
Jose Paldir

A propos de SCANDALE …..RIEN SUR L’ANNULATION DES DECISIONS DU TRIBUNAL A WALLIS SUR TRENTE ANS ?en tous cas il y a des défiscalisateurs qui ont du faire péter la roteuse.

Yossi !! y’a l’cyclone Keni dans l’coin. Y va venir péter la gueule à l’ot’ Frigo qu’a bavé sur lui !!!…
Ha ha ha !!!

memory

Le scandale “le froid” s’est tellement refroidi, que dis-je congelé, qu’il a complètement disparu des écrans. je pense faire appel à la SNSM, eux seuls peuvent entreprendre des recherches…. du côté du tribunal peut être…

C’est en instruction…

BOMBIS

Il y a quelques mois tu avais défendu l’idée de légaliser toutes les drogues.

Relis-toi Paul Ethos 9 janvier 2017 : https://caledosphere.com/2017/01/09/2017-caledonie-legalisait-cannabis-devenait-zone-franche/

Relis-toi Kolere 20 septembre 2017 :https://caledosphere.com/2017/09/18/houailou-razzia-weed/

BOMBIS

: !!

Domaine du Mas Rouge Rose.jpg
Mas Rouge.jpg
BOMBIS
Les bons tuyaux de BOMBIS. J’en ai acheté dix cartons (dépéchez-vous, il en reste 1458 cartons au 1/4/2018 19:00 – Faites comme moi, faites en livrer dans la famille en métropole): Un vigneron brade son stock d’excellent vin rosé -sans sulfites ajoutés- qu’il n’arrive pas à liquider! Domaine du Mas Rouge LANGUEDOC-ROUSSILLON Pays d’Oc IGP | Rosé 1,00€ TTC /la bouteille Soit 6,00 € TTC le carton de 6 bouteilles (Offert en ligne pour 39.50 € TTC le carton jusqu’à hier soir et maintenant liquidé!). Ce 100% cinsault, à la couleur intense et lumineuse, dévoile des senteurs de fraise, de… Lire la suite »
memory

j’en ai pris 8 cartons !!!

ami
Les mesures pour lutter contre l’alcoolisation massive: La publicité pour les boissons alcoolisées sont interdites: chouette les grossistes en alcool vont faire des économies sur leur budget com , mais je ne crois pas que l’alcoolisation massive, sois sensible a cette com la . mettre une amende en cas d’alcoolisation sur la voie publique ? c’est a mourir de rire , j’espere que le chien bleu va se saisir de cette farce, j’imagine le policier verbaliser une bande de jeunes, pieds nus, surexcités, en train de hurler et de faire la fète a la pointe de l’anse vata , ah… Lire la suite »
ami

ah oui , une saisie arrét sur salaire pour payer l’amende parceque c’est bien connu , tous ces jeunes qui picolent le week end sur le bord des routes sont solvables et ont un emploi.
Sacré Gomés, en décalage total avec les réalités , on se demande si il vit sur la mème ile que nous .

Louise

il n’ y vit pas, non. Il en profite !

Louise
oui, cela vire à la farce de si petites mesurettes de lutte qui en aucun cas ne ralentiront le commerce de ce poison, car c’est un poison qui rend accro encore plus vite que le d’autres drogues interdites, il y a trop d’enjeux businees en jeu, et les ainées comme les politiques ne donnent pas du tout le contre exmple, après tout, Rome est bien tombé en décédence, c’est le lot de la fortune, de plus comme l’ont dit certains, cela fait tourner toutes les connectivités autour: rachats de voitures vite cassées, médecins en full activité, frais hospitaliers pour les… Lire la suite »

Voir plus dans Actualité

Tendances

Les derniers comm’s

To Top