Connect with us

Calédosphère

Actualité

Carton plein pour l’union

Tout le monde a tiré les enseignements du premier tour des législatives, à savoir qu’il fallait jouer la carte de l’union et éviter les cavaliers seuls. Les indépendantistes ont mobilisé pour envoyer leurs candidats officiels au second tour, tandis que l’union des Loyalistes arrivent en tête. Est-ce si surprenant que cela ?

Loyalistes Vs Indépendantistes : les principaux enseignements

Dans la première circonscription, avec 40.43% des suffrages (soit 11 982 voix), Philippe Dunoyer s’est qualifié pour le second tour, arrivant devant la candidate indépendantiste Wali Wahetra qui a, elle, engrangé un résultat remarquable de 21.36% des voix (soit 6 360 votes). Un score bien supérieur à ceux traditionnellement obtenu par Charles Washetine, l’indéboulonnable représentant du Palika aux îles Loyauté. Une preuve que le renouvellement générationnel réussit aux indépendantistes ?  Reste que la majorité présidentielle se retrouve donc opposée à l’union des indépendantistes dans une circonscription historiquement favorable aux loyalistes. Candidate malheureuse des LR, Virginie Ruffenach se voit éliminée dès le premier tour avec seulement 14% des voix (soit 4 102 votes). A droite et dans son camp, il lui aura manqué en effet les voix du candidat sans étiquette Pascal Lafleur (lequel a obtenu pour sa première élection 7.7% soit 2 171 voix) mais aussi du candidat opposé au gel du corps électoral (Antoine Gil, 2.2% soit 645 voix) pour parvenir au second tour. Quant au Rassemblement National, il n’a pas encore réussi à transformer son bon score de la présidentielle, passant de 40% des voix obtenues par Marine Le Pen à seulement 6.6% pour son candidat Guy-Olivier Cuénot.

Dans la seconde circonscription, les mêmes causes créant les mêmes effets, le jeune Nicolas Metzdorf est arrivé en tête du scrutin. Avec 33.71% des voix (soit 13 552 votes), le candidat de la majorité présidentielle est parvenu a dépassé le score des indépendantistes ce qui ne s’était pas produit depuis les élections législatives de 2007 lorsque Pierre Frogier s’était qualifié face à feu Charles Pidjot. Gérard Reigner, candidat unique du FLNKS a néanmoins réussi à se hisser au second tour dans une circonscription devenue favorable aux indépendantistes. Avec 32.77% des suffrages (soit 13 175 voix), l’ancien secrétaire général de l’Union Calédonienne fait mieux que Charles Pidjot en son temps ou que Louis Mapou en 2017. De plus, à l’instar de ce qui s’est produit durant tous les scrutins précédents, les indépendantistes ont su démontrer ces quinze dernières années qu’ils pouvaient faire appel à 10 000 voix supplémentaires au sein des abstentionnistes pour le second tour. Les jeux restent donc ouverts dans cette circonscription.

Divisions et mobilisation

Dans une abstention massive qui nous fait nous questionner sur les ressorts de la démocratie, le FLNKS a ainsi mobilisé ce qu’il fallait de militants pour réussir à se qualifier pour le second tour dans les deux circonscriptions. C’est une réussite, à nuancer toutefois par une constante politique qui veut que les indépendantistes savent mobiliser quelques soient les circonstances et le contexte. Ils savent aussi tirer les leçons de leurs échecs et à ce titre, ils n’ont pas oublié que leurs divisions aux provinciales de 2004 leur ont coûté de n’être plus représentés du tout à l’assemblée de la Province Sud. Une mésaventure dont ils ont pris garde qu’elle ne se reproduise plus. En revanche chez les non-indépendantistes, la division est le déterminateur commun depuis 2004, au grand dam de l’électorat. Mais les choses ont changé et ce premier tour nous en a administré la preuve.

Il n’y a plus que l’union

Ce que nous dit ce premier tour, c’est que l’électorat non-indépendantiste a en fait posé les jalons du grand regroupement auquel il aspire depuis des lustres. Dès lors que se présentaient à lui des candidats se revendiquant de l’union Loyaliste pour faire pièce au FLNKS, il leur a accordé sa confiance, jugeant que toutes les autres candidatures participaient de la division. L’élément fort auquel certains des chefs non-indépendantistes n’ont pas voulu prêter attention parce que cela perturbait sans doute leurs ambitions, c’est l’espoir qu’avaient les Calédoniens favorables à la France d’une vaste union Loyaliste, capable de s’opposer et de contrer le FLNKS. Ceux qui, mettant leur mouchoir sur leurs ressentiments, ont choisi d’unir leur force ont donc emporté les suffrages, parce qu’aux yeux de tous, l’unité c’était privilégier l’intérêt général face aux aventures solitaires. Les cavaliers seuls sont donc tombés par terre. On attend du Rassemblement-LR, grand perdant de ce scrutin, qu’il tire les conclusions qui s’imposent. Il va lui falloir opérer un changement de cap lof pour lof s’il ne veut pas disparaitre, mais ce changement n’est possible que s’il admet que sa « légitimité historique » n’est plus suffisante pour revendiquer les premières places. La défaite du président du mouvement, notamment dans ses fiefs du Mont-Dore et de Dumbéa, et la déroute plus cinglante encore de sa vice-présidente chargée du projet politique, viennent de remettre violement l’église au milieu du village. Le Rassemblement-LR ne peut plus envisager sa survie qu’à l’intérieur d’un ensemble plus vaste dans lequel il ne sera qu’un rouage. Puisque les blocs sont reconstitués et qu’il y a face à face dans les deux circonscriptions un Loyaliste et un indépendantiste, l’unique clé pour la victoire sera la mobilisation.

Mélenchon ou Macron ?

Car rien n’est joué, le premier tour ayant clarifié la situation politique, tout reste maintenant à faire, c’est pourquoi les deux camps ont appelé à la mobilisation totale. Car les enjeux sont connus : à quelques encablures du début des discussions sur l’avenir, la Nouvelle-Calédonie enverra-t-elle à l’Assemblée une ou un député siégeant avec Jean-Luc Mélenchon pour remettre Kanaky sur les rails ? Ou bien confortera-t-elle la victoire du Non à l’indépendance en misant sur l’union des Loyalistes ? Rendez-vous dimanche prochain pour le savoir.

Afficher la suite
Hubert B

Hubert B. a rejoint Calédosphère au tout début de l’année 2015. Enfant du pays, il a grandi à Nouméa et a ensuite bourlingué durant près de vingt ans au gré de ses envies et des hasards de la vie. Fils d’une bibliothécaire/documentaliste, il a été tour à tour enseignant, pigiste, formateur mais c’est finalement vers l’écriture qu’il a choisi de revenir. Succinct, précis, parfois laconique, si son style est volontiers direct, ses intérêts sont éclectiques et toujours tournés vers l’actualité. Sa citation favorite : « Le journaliste doit avoir le talent de ne parler que de celui des autres »

0 0 voter
Évaluation de l'article
guest
574 Commentaires
plus récents
plus anciens plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
ditou
ditou
4 juillet 2022 20:03

La meilleure de l’année Sonia Bacckès est au gouvernement Macron, comme secrétaire d’état de la citoyenneté.
C’est une nouvelle qui est tombée en plein info sport.
Qui l’aurait cru.
Cà va faire râler les indépendantistes.

Naif
Naif
Répondre à   ditou
4 juillet 2022 20:42

Les indépendantistes veulent un tete a tete avec l état Pour des négociations directes avec l état. Ils auront Sonia Backes en face d eux. Elle bien bonne celle là

LedZep4096
LedZep4096
Répondre à   Naif
4 juillet 2022 21:45

Naif “Les indépendantistes veulent un tête a tête avec l état Pour des négociations directes avec l état. Ils auront Sonia Backes.”. Ils auront surtout en face d’eux, Gérald Darmanin “Ministre de l’Intérieur et des Outre-mer”, bien conseillé par Sonia qui lui expliquera comment “fonctionnent” nos caciques chenus “citoyens calédoniens” du “Front” ! Et pas loin de lui, Sébastien “Ministre des armées” qui les connait bien lui aussi [ https://www.defense.gouv.fr/ministere/sebastien-lecornu-ministre-armees ]. Souvenons nous de Léprédour. Ce petit séjour “entre quatre yeux”, sur cet îlot, a dû lui permettre de les jauger [voire même de les juger] en moins de deux… Lire la suite »

Dernière modification 3 heures plus tôt par LedZep4096
ditou
ditou
4 juillet 2022 18:42

La nouvelle est tombée le ministre Abad quitte le gouvernement.
Darmanin a priori ministre de l’outre mer.
Macron n’a rien compris, il reprend les même.

ditou
ditou
Répondre à   ditou
4 juillet 2022 18:46

Veran serait porte parole du gouvernement.

ditou
ditou
Répondre à   ditou
4 juillet 2022 19:22

Pour Darmanin il semblerait qu’il ait le ministère de l’intérieur et celui de l’outre mer, avec un ministre d’outre mer.
Attendons les résultats.

ditou
ditou
4 juillet 2022 17:47

Il y a des jours comme aujourd’hui, ou je me demande, ce que les journalistes ont dans le crane. Peut être bien un pois chiche. A moins, que je n’ai loupé quelque chose. Voici un titre d’un article, qui me fait dire que même chez les journalistes rien ne va. “Un nouveau gouvernement imminent pour enfin lancer le quinquennat” https://actu.orange.fr/france/un-nouveau-gouvernement-imminent-pour-enfin-lancer-le-quinquennat-CNT000001PKIZg/photos/la-premiere-ministre-elisabeth-borne-en-visite-a-l-hopital-rene-dubos-a-pontoise-dans-le-val-d-oise-le-1er-juillet-2022-5f5b4ca8b8a3dc5f069f9e36e213c6dc.html Ce titre indique que le quinquennat de Macron n’a pas commencé. Qu’il va l’être dés que le nouveau gouvernement sera en place. Pour moi le quinquennat de Macron court depuis son investiture et non lorsque le gouvernement sera élu. Franchement… Lire la suite »

Naif
Naif
4 juillet 2022 17:04

Il va falloir se mettre au boulot quand il veut il forme le gouvernement le roi nu
Presque 2 mois pour rien

ditou
ditou
Répondre à   Naif
4 juillet 2022 18:33

“2 mois pour rien.”
Un peu obligé, quand les élections législatives se sont déroulés dans cette période.
Mais la ministre sans Macron qui lui était à l’UE, s’est manifestée et pour faire quoi?. Pour proner le port du masque à cause de la 7ème vague covid.

“Élisabeth Borne a demandé mardi 28 juin aux préfets et autorités sanitaires d’encourager le port du masque « dans les lieux de promiscuité » et « espaces clos », en particulier « les transports en commun », face au regain de cas de Covid-19, a annoncé Matignon.”

https://www.ouest-france.fr/sante/masques-de-protection/covid-19-elisabeth-borne-recommande-a-son-tour-le-masque-dans-les-lieux-clos-et-de-promiscuite-ef9c0488-f6f7-11ec-8d9e-ebb0bb3f5c46

ditou
ditou
3 juillet 2022 13:55

L’union ne fait pas toujours la force. Il n’y a qu’à voir l’Union Européenne, elle n’a rien pu faire contre la guerre en Ukraine. Macron a subit un échec royale dans ce domaine. Pour pas changer. Aujourd’hui Macron est tout à nous. Que constate t on ?. Qu’il y a des choses, qui ne vont pas entre les députés et Macron. Et bien, ne vous fiez pas à ce que l’on vous dit. J’ai une approche différente, de ce que l’on vous envoie comme information. Prenons le Mupes et Mélenchon. Ils vous induisent en erreur, lorsqu’ils vous disent, qu’ils veulent… Lire la suite »

Naif
Naif
3 juillet 2022 11:28

Netflix house of cards. Acteur à Hollywood.
https://youtu.be/kDNgxz-5umc

Electron Libre
Electron Libre
2 juillet 2022 13:32

-AIRCALIN -Vol inaugural Singapour.

Je souhaite à la délégation calédonienne un joyeux week-end à Singapour,

https://m.economictimes.com/news/new-updates/singapores-newbrew-beer-made-from-recycled-toilet-water-wins-admirers/articleshow/92602462.cms

On verra si d’ici lundi, la délégation se transforme en dégueulation 😂😂😂😂

Naif
Naif
Répondre à   Electron Libre
3 juillet 2022 11:31

C est absolument scandaleux cette pléthore de participants dans la délégation calédonienne à cette sortie à Singapour. Hôtel de luxe? Ou auberge de jeunesse ? Etc…
C est vrai que la Calédonie a une économie fleurissante pour payer cette balade

LedZep4096
LedZep4096
Répondre à   Naif
3 juillet 2022 11:37

Naïf “C est absolument scandaleux cette pléthore de participants dans la délégation calédonienne à cette sortie à Singapour...”.

Pour peu que certaine maîtresse, bimbo fut de la partie [aux frais de la princesse du Con-tribuable océanien] !

comment image

Dernière modification 1 jour plus tôt par LedZep4096

Voir plus dans Actualité

Top du moment

Commentaires récents

To Top