Connect with us

Calédosphère

Actualité

Passe d’armes entre Gomes et Mélenchon sur le nom de la Nouvelle-Calédonie

Lors d’un débat dans l’hémicycle de l’assemblée nationale, Jean-Luc Mélenchon a plusieurs fois et consciencieusement utilisé le terme « kanaky » pour nommer la Nouvelle-Calédonie. Lui répondant, Philippe Gomes a rappelé qu’au regard de la loi, son seul nom était « Nouvelle-Calédonie ».

Même si le sujet calédonien reste sensible et que les principaux mouvements politiques nationaux ont pris l’habitude de ne plus l’utilisé à des fins partisanes, depuis son élection aux législatives, le leader de la France Insoumise aime à faire savoir que du côté de la gauche radicale, les affinités vont plutôt vers le camp indépendantiste. C’est ainsi que s’invitant dans le débat sur le projet de loi modifiant les règles d’accès à l’université, le député Jean-Luc Mélenchon a, en toute connaissance de cause, dénommé la Nouvelle-Calédonie par l’appellation que lui donnent les indépendantistes depuis une trentaine d’années (à savoir « kanaky »). Dans un sourire, goguenard, Jean-Luc Mélenchon a ainsi pris la parole pour annoncer que son groupe allait voter un amendement déposé par le député Philippe Gomes et en a profité pour faire un petit effet :

« Nous allons voter l’amendement de notre collègue de la Nouvelle-Calédonie-Kanaky (mouvements sur les bancs) Oui ben tout à l’heure j’ai dit la nouvelle Calédonie française, il est bon que je l’appelle par tous les noms qui conviennent à nos compatriotes sur place pour ne froisser personne (Jean-Luc Mélenchon, 15/12/17 ; sources : AN) »

Peu après, il a évoqué encore une fois « la Calédonie-kanaky » de façon à bien faire passer le message que, selon lui, il s’agissait bien là du nom que devrait porter le territoire. Une sortie qui a fait réagir Philippe Gomes (UDI-LR-Constructif), le leader de Calédonie Ensemble :

« Je remercie beaucoup Monsieur Mélenchon pour son aide, sur la première partie de sa réponse. Sur la deuxième partie, monsieur le député, je tiens simplement à rappeler que le nom de Nouvelle-Calédonie est le nom qui est fixé par la constitution de la République française, que la Nouvelle-Calédonie a la capacité si elle le décide, dans le cadre d’une loi de pays qu’elle adopterait à la majorité des 3/5ème, de modifier le nom du pays et que cette possibilité n’a pas été utilisée. (Philippe Gomes, 15/12/17 ; sources : AN) »

En effet, si les mouvements indépendantistes plaident pour un changement de nom de la Nouvelle-Calédonie, selon l’accord de Nouméa et l’article traitant des signes identitaires, celui-ci ne peut être modifié que par un vote au congrès validé par les 3/5ème de ses élus. Hors, la majorité de la population calédonienne étant contre ce changement, celui-ci n’a jamais eu lieu. C’est ainsi qu’en 2010, la levée du drapeau du FLNKS sur les institutions n’a pas eu de base légale puisqu’elle avait découlé d’un simple vœu au congrès, soutenu à l’époque par l’ensemble des groupes politiques, à l’exception de Calédonie Ensemble. Un sujet hautement sensible qui a donc provoqué une fin de non-recevoir du député Gomes à l’adresse de Jean-Luc Mélenchon :

« Je vous demande de bien vouloir considérer qu’en République le droit s’applique et que le droit aujourd’hui pour la Nouvelle-Calédonie c’est « Nouvelle-Calédonie » en ce qui concerne son nom. (Philippe Gomes, 15/12/17 ; sources : AN) »

Mélenchon et ses « sorties » sur le dossier calédonien

Ce n’est pas la première fois que Jean-Luc Mélenchon fait connaitre publiquement ses préférences sur le sujet calédonien ou cherche à s’y faire remarquer. En octobre dernier, le leader de la France Insoumise avait en effet démissionné avec fracas de la mission d’information parlementaire sur l’avenir institutionnel de la Nouvelle-Calédonie, laquelle est présidée par Manuel Valls. Il avait alors qualifié l’ancien Premier ministre de « personnage extrêmement clivant » qui aurait « une proximité avec les thèses ethnicistes de l’extrême-droite ». Le député de l’Essonne avait en retour dénoncé le ton « ignoble et outrancier » de l’ancien candidat à l’élection présidentielle « qui affiche son mépris pour les Calédoniens ». A l’époque, à l’exception du Parti Travailliste de Louis Kotra Uregei, l’ensemble des formations politiques locales avaient critiqué les propos et la décision de Jean-Luc Mélenchon en appelant à ne pas compromettre la sortie de l’accord de Nouméa par des joutes politiciennes, à un an du référendum sur l’indépendance. Dans sa lettre adressée au président de l’assemblée nationale et transmise aux médias, Jean-Luc Mélenchon évoquait déjà « le contexte particulier de la Nouvelle-Calédonie/Kanaky ». Une appellation utilisée de façon à bien indiquer à tous que pour la France Insoumise, le nom « Nouvelle-Calédonie » n’est pas celui qui leur va… Reste que, lors des dernières élections législatives sur le territoire, le candidat de la France Insoumise n’a obtenu que 1,01% des voix. Ceci expliquant peut-être cela.

Afficher la suite

Nouveau dans l’équipe de rédaction, Hubert B. a rejoint Calédosphère au tout début de l’année 2015. Enfant du pays, il a grandi à Nouméa et a ensuite bourlingué durant près de vingt ans au gré de ses envies et des hasards de la vie. Fils d’une bibliothécaire/documentaliste, il a été tour à tour enseignant, pigiste, formateur mais c’est finalement vers l’écriture qu’il a choisi de revenir. Succinct, précis, parfois laconique, si son style est volontiers direct, ses intérêts sont éclectiques et toujours tournés vers l’actualité. Sa citation favorite : « Le journaliste doit avoir le talent de ne parler que de celui des autres »



Laisser une réponse

138 Commentaires sur "Passe d’armes entre Gomes et Mélenchon sur le nom de la Nouvelle-Calédonie"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Manu

Mouais… et le drapeau indépendantiste que l’on trouve partout sur internet quand on tape “nouvelle-caledonie”, on en parle ?

Manu : “le drapeau indépendantiste que l’on trouve partout sur internet quand on tape “nouvelle-caledonie”” Rigidité informatique, une case et une seule est prévue. Voir le drapeau de la Polynésie Française. Le problème ici, si toutefois j’ai bien compris, est que le drapeau qu’il était prévu de créer n’a jamais vu le jour et que les politiciens locaux et nationaux ont accepté celui du FLNKS à côté du drapeau régalien (mais néanmoins républicain) sur les bâtiments officiels (et la queue des ATR72). Il y a aussi un hymne officiel, mais si seuls les citoyens capables de le chanter étaient admis… Lire la suite »
XXX
“PARTI TRAVAILLISTE – KANAKY – jeudi 28 décembre 2017 (titre sur son blog) Le comité des francs-maçons aux services des sionistes (L’article est ensuite informatif et donc plus neutre) Le comité des sages veillera à la bonne tenue de parole en 2018.” Pour ceux qui doutent encore de l’idéologie du Parti Travailliste quand il puise aussi allègrement dans les vieux démons de la société française. (C’est ça aussi être toujours colonisé dans sa tête, rien de local, toujours tout copier. Mais il est vrai qu’au PT, ils ont compris depuis longtemps que pour avoir une chance d’être entendu, il valait… Lire la suite »
pigeon bleu

ce personnage soumis à l’argent des contribuables n’est qu’un agitateur professionnel…il est le symbole des “je sais tout…j’ai tout vu…tout compris…..hormis moi le sieur mélanchon personne ne sait rien”….dégoulinant de soit sisant “bons sentiments” ce personnage dans n’importe quel pays n’aurait jamais pû être élu …
son unique objectif se faire entendre en ramenant sa grande g.. de faux prophéte mais d’attiseur de haine ….

Yvan La Méche

MELANCHON est un enculé de ZAM (zoreil a merde), qu’il ne s’occuppe pas de nos fesses celui là……qu’il ne décide pas à notre place cet enculé….

Cahan

On pourrait également parler des enculés de CAM (Caldoches à Merde !!). Ca ferait un partout.
Les métros qui sont ici de puis plusieurs décennies, ont travaillé dur et sont, à mon avis, aussi légitimes que les calédoniens. On ne va quand même pas se désunir face à ce sale type de Mélanchon.
Ca me paraitrait suicidaire.

pigeon bleu
oui mélanchon est un e…, mais d’origine espagnole….oui comme dans toutes les communautés il y a un pourcentage de gens qui ne savent pas respecter le pays ou le territoire ou ils sont….mais il ne faut pas généraliser beaucoup de métropolitains se tiennent bien en NC ….et pas à les mettre tous sur le même plan…comme pour toutes les ethnies de NC…. même si on peut comprendre la colère de voir un abruti vouloir donner son avis sur un pays qu’il ne connait pas, et ou tant de gens differents ont les mains rugueuses pour avoit travailler ici…alors que ce… Lire la suite »
Gazaouette

@yvon la mèche
Pour une tréve de noël 🤶 c’est pas terrible.
Au fait demain soir allez faire un tour dans les services du Medipole notamment urgences et sans oublier les autres Cliniques de la ville et vous me direz qui va s’occuper peut être de vous ? Des ZAM naturellement comme celui qui a faillit se faire tuer sur la route à saint louis.
Je l’ai déjà dit bientôt cela cela sera la CAM ( chinois à merde ) cela sera autre chose soyez en sûr
Bon Noël quand même

Merci Gaza…. et pas seulement pour l’idée de sortie au Medipole (j’espère qu’ils viendront nombreux…)… le ZAM n’est peut-être que le Merluchon dans le propos de Yvan le Terrible, non?

Yvan La Méche : “MELANCHON est un enculé de ZAM (zoreil a merde)”

C’est Noël, paix sur terre aux hommes de bonne volonté.

Ta définition du Zor me laisse rêveur.
Mélanchon est né au Maroc de parents nés en Algérie.
Trois de ses grands parents étaient Espagnols (du Sud), la quatrième Italienne (de Sicile).
T’as pourtant déjà vu des Pieds Noirs (il y en a deux ou trois qui traînent dans ton pays), ils n’ont pas tout à fait le comportement calme et réfléchi des “Français de souche”.

Gazouette a raison, “tous ds le même sac”… bonne nuit, avec “Dix Ans Après [Ten Years After]” cette fois… https://www.youtube.com/watch?v=PoORyePRbq0

Ssssh. en BONUS, ALIK [Full Album, for you to ROCK!] ! https://www.youtube.com/watch?v=E7oTUx_4v4o

Gazaouette
Tous dans le même sac Pendant ce temps suppression de prime de Noël dans certaines entreprises du territoire. Gel des salaires ……Joyeux Noël et pourvu que cela dure pour eux par pour nous Il s’agissait d’arriver vite et de voyager confortablement. Matignon a affrété, pour 350 000 euros, un avion d’un loueur privé, afin de permettre au Premier ministre Edouard Philippe de rentrer plus vite de sa visite en Nouvelle-Calédonie, selon une source proche du dossier. Le cabinet d’Edouard Philippe a confirmé à l’AFP que la délégation, “composée de 60 personnes”, avait bien “fait le vol Tokyo-Paris sur un vol… Lire la suite »
moacaledo

Quelqu’un peut-il donner le patrimoine de Melanchon ? Le milliardaire qui combat le Capital ! Laissez moi rire un Connard de première .

Voir plus dans Actualité

Tendances

Les derniers comm’s

To Top