Connect with us

Calédosphère

LES CHRONIQUES DE CATON

Calédonie : le plan de l’UMP

Sabre au clair comme il aime, Nicolas Sarkozy vient de lancer la charge sur les îles et les archipels ultramarins pour y reprendre pied. Il faut dire que depuis 2007, l’UMP a déserté la lice, elle qui ne compte plus qu’une poignée de députés et de sénateurs, noyée et inutile dans une masse parlementaire de divers-droite ou de divers-gauche.

En ce qui concerne la Calédonie, et pour trois raisons, Sarkozy a confirmé Pierre Frogier comme son homme-lige. D’abord, et eu égard à l’ectoplasmie de Vendegou ou Ponga, Sarkozy n’a plus que Frogier de parlementaire UMP un tant soit peu consistant dans le Pacifique. Ensuite, l’ancien président ne peut se dédire d’une politique que, même si elle lui a coûté cher, il a soutenu bec et ongle, à savoir drapeau, Wamytan, coalition et le reste. Enfin, en choisissant Frogier, Sarkozy confirme le plan qu’il a pour la Calédonie de tout bloquer jusqu’en 2017, année de son retour en gloire.

Ne commettons pas toutefois l’erreur de considérer Nicolas Sarkozy pour un ignorant. Il sait mieux que quiconque combien Frogier est démonétisé, que le personnel politique du Rump n’a ni carrure ni poids et enfin, que s’il veut parvenir à ses fins, il lui faut dégommer Gomes pour lequel il n’a aucune affinité et c’est un euphémisme ! La réunion à Paris des responsables UMP n’est qu’une étape dans le grand projet sarkozyste, dont on devine désormais les contours.

Cette première étape a consisté en la réunification de la « grande famille » UMP, en mettant au pas Gaël Yanno, jugé comme traitre à la cause car suspecté d’une trop grande proximité avec le leader de Calédonie Ensemble, et en imposant au MPC qu’il se mette en ligne derrière Pierre Frogier. Le plan vendu à Sarkozy par Pierre Frogier et Éric Gay, est qu’ainsi renforcée l’UMP calédonienne peut à nouveau peser sur le débat, renouer des liens avec l’UC de Wamytan et Tuyienon et envisager alors de nouvelles majorités de pouvoir et de gestion au gouvernement, au congrès et à la province Sud. Il est même envisagé une candidature unique UMP en cas de législative partielle consécutive à la démission de Sonia Lagarde. C’est d’ailleurs ce que souligne le socialiste Jean-Jacques Urvoas sur son blog, lorsqu’il assure au sujet de la crise au gouvernement que « des répliques potentielles à toute mauvaise solution existent en juillet au moment de la réélection du président du congrès et en décembre au sein de la province sud » !

Bien sûr quelques grains de sable bloquent encore les rouages de ce plan apparemment bien huilé. D’abord la capacité de résistance de Calédonie Ensemble qui n’est pas de ces moutons à se laisser tondre la laine sur le dos. Ensuite celle des indépendantistes dont la réaffirmation de la ligne jusqu’au-boutiste de l’UMP va crisper. Enfin et non des moindres, celle des militants MPC eux-mêmes qui, ayant quitté le Rump par opposition à Pierre Frogier, auront beaucoup de mal, en dépit des pressions de Yanno et Backes, à faire table rase du passé et à jouer « embrassons-nous, Folleville », comme si rien ne s’était passé. D’autant que nombre de ces militants, et pas des moindres, ont jugé qu’à Paris, leurs responsables leur avaient fait le coup du sandwich…

Caton

Continue Reading

Observateur attentif de la société, Caton n'est dans ses analyses ni obtus ni extrémiste. Appartenant à une génération calédonienne qui en a vu d'autres, féru d'histoire, ce contributeur tranche au scalpel d'une plume acerbe et aiguisée nos idées reçues sur la vie politique locale. Adepte du Old School, Caton transmet au blog, depuis la fin de l'année 2012, par courrier postal une contribution portant sur un thème d'actualité qui est mise en ligne chaque semaine. Cité par Elisabeth Nouar, dans une de ses chroniques, Caton est l'un des "Sept salopards du net"



Laisser une réponse

37 Commentaires sur "Calédonie : le plan de l’UMP"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
gil

je comprend pas que dans ‘un pays qui est pratiquement  autonome , que les hommes politiques de ce pays ait besoin de l’aval ou de l’appui des partis de metropole pour discuter des problemes d’ici.  la majeure partie des gens ici savent vivre ensemble et cohabiter sans problèmes et nos elus en sont incapables. c’est triste …

Pour le grand “come back” du Rump & friends dans les institutions c’est cuit. L’UC ne va pas les suivre dans leur stratégie de reconquête du Pouvoir. Il n’y aura pas de Koalalition bis (FPUCFUC). Germain sera Président ou bien ce sera de nouvelles élections et une raclée assurée pour les Sarkosystes.   

C’est le GAG de l’été. 

Le Rump propose à CE de récupérer la Prov Sud en échange de la préz du Gvt. La réaction de CE ne s’est pas fait attendre, ils sont tous MDR.

Au Rump ils n’ont toujours pas compris que le temps des petites combines, contreparties, et autres échanges de marchand de tapis est révolu. CGS = kaput = fini = HS = circulez y’a rien à voir.

Pas de contrepartie avec le FLN, ni avec les indépendantistes associatifs du Rump..  Woila.

Le   pauvre  SARKO ne  peux   faire  la  loi  à l’ UMP ( regardez ses  mimiques pour  les  partielles  de dimanche prochain , il bave , mais il est inaudible , juste  bon pour une photo ) il est entouré  de nuls (‘avec un max de mis en examens COPPE ….Guéant ….Balkany …. etc  etc   ….) des  bélîtres  de classe  mondiale .. Et  il  veut  ramener l’ unité  ici   !! Il fume  quoi le nain jaune ?  

Nogius

Tiens, en parlant de l’UMP, faudrait quand même pas oublier l’héritage que ce petit saligaud de Sarko a laissé à la France. 

https://www.youtube.com/embed/Ek4q1wFXQ_k?rel=0

bendidon

Alors, Maender, Rigo et toute la bande des mecs au nain cocaïnomane, vous êtes prêts à voter socialiste dimanche dans le Doubs ? Mort de rire. Alors, c’est qui la collusion avec la gauche indépendantiste ? C’est vrai que depuis l’alliance Rump-UC-PT vous êtes entraînés côté trahison !!!! Traitres un jour, traitres toujours!

wpDiscuz

Voir plus dans LES CHRONIQUES DE CATON

Tendances

Les derniers comm’s

To Top