Connect with us

Calédosphère

LES CHRONIQUES DE CATON

De la fébrilité du Rump

Ça pue la fébrilité dans les rangs du Rump dont les petites lames s’excitent, parfois en dessous du niveau de la ceinture, pour pourfendre Gomes et Calédonie Ensemble. Elle pue la fin de règne, cette fébrilité dédaigneuse, qui trouve son sens dans l’effroi qu’a le Rump de se trouver rejeter dans une opposition qu’il revendique, mais n’assume pas, parce qu’il en a peur.

Il sent l’hallali le Rump qui lance dans un dernier et nauséabond assaut ses vieux condottieri blanchis sous le harnais lafleurien, dont la perspective de se voir privés de prébendes, d’honneur et de postes, effraie au plus haut point. Il mise aussi sur ses jeunes pousses, mues par l’ambition et le rêve « d’une vie meilleure » et pour qui la politique est un moyen, un véhicule, et qui se comportent dès lors en parvenus affectés et poseurs. Il a peur aussi le Rump, qu’ayant perdu les rênes, ne deviennent publiques ses anciennes turpitudes, de vieux dossiers gluants aux conséquences plus graves sans doute que quelques agendas, ballons ou médailles gravées.

Je ne sais pas de quoi demain sera fait, ni même où nous allons, mais je sais avec qui je ne veux pas y aller. La confiance, il y a longtemps que le Rump l’a perdue comme en témoignent les élections qui se sont succédées depuis l’affaire du drapeau et la coalition, et il en serait de même aujourd’hui si des provinciales devaient survenir ou des législatives partielles. De même que je n’imagine pas les Calédoniens se mobiliser pour obtenir que Ligeard reste présidente. La confiance, le Rump ne l’a pas perdue que dans ses décisions obtuses, mais aussi dans l’incapacité dont il a fait preuve à tenir ses engagements.

Il est fébrile le Rump et prêt à tout, retrouvant les anciennes méthodes grâce auxquelles durant des décennies, la Nouvelle-Calédonie vécue en coupe réglée. Mais ça ne marche plus. Le Rump, c’est une poignée d’aficionados esseulés qui trouvent encore du plaisir à la chronique du lundi ou poussent de délicieux petits râles à la lecture des billets innommables des blogs qu’il finance. Les Calédoniens sont, depuis longtemps, passés à autre chose et ne sont plus dupes ni des oukases, ni des attaques, ni même des cris d’orfraie que lance un parti qui nous a fourvoyés.

Que voulez-vous, il se meurt le Rump, engoncé dans ses inconstances, à l’image de son chef qui, d’abord tancé par Sarkozy, est allé ensuite quémander un rancard chez Hollande, comme les courtisans du Grand Siècle sollicitaient Marly. Il paye aujourd’hui le prix de ses irrésolutions coupables qui l’ont conduit après le drapeau et la coalition, à nous faire croire qu’il était plus que tout tricolore et porte-parole de cette majorité forte attachée à la France. Que nous prend-il pour des crétins des Alpes ! Est-il encore convaincu, ce Rump agonisant, que nous sommes sans mémoire et que nous buvons comme nectar, l’amère potion que depuis 2005 il veut nous administrer ?

Caton

Continue Reading

Observateur attentif de la société, Caton n'est dans ses analyses ni obtus ni extrémiste. Appartenant à une génération calédonienne qui en a vu d'autres, féru d'histoire, ce contributeur tranche au scalpel d'une plume acerbe et aiguisée nos idées reçues sur la vie politique locale. Adepte du Old School, Caton transmet au blog, depuis la fin de l'année 2012, par courrier postal une contribution portant sur un thème d'actualité qui est mise en ligne chaque semaine. Cité par Elisabeth Nouar, dans une de ses chroniques, Caton est l'un des "Sept salopards du net"



Laisser une réponse

103 Commentaires sur "De la fébrilité du Rump"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes

Bonjour modérateur, Je ne trouve pas mon dernier commentaire merci de voir où il s’est caché SVP.

Belle claque reçu par Calédonie Ensemble, tant par les partenaires loyalistes que les indépendantistes et notamment l’allié de choix à la gomme du CGS. En plus c’est D.G qui a donné le coup de grâce au chocolatier 🙂

DG a surtout donné en sacré élan pour une prochaine dissolution. Le fait de ne plus vouloir participer à ces mascarades d’élection indique bien la fin de la partie (pour le Pailika du moins).  Ce qui nous laisse avec 2 options possibles avant la dissolution, soit une solution entre loyalistes ou bien une nouvelle Koalalition politiquement mortelle pour ceux qui la feront. CE maintiendra la candidature de Ph Germain contre vents et marées, woila.

Si le Palika ne veut pas voter pour un(e) candidat(e) loyaliste, l’UC non plus ne voudra pas se “mouiller” seul dans cette affaire. Donc pour sortir de l’impasse, le FPUCF devra voter pour CE, sinon ……boum boum voila la dissolution.

Des nouvelles élections pourquoi faire? Explique moi l’intérêt de faire ce qui a été fait y’a quelques mois? Si tu essayes de m’expliquer que c’est pour mettre avant tout des gens de CE à la tête des institutions de la NC, ce n’est en rien redonner la parole au peuple. A moins que les dernières élections aient été faussées, pour ne pas dire truquées… 

Mais si toi, pour déclencher de nouvelles élections il fallait faire tomber le gvt, sinon pas moyen, tahi?

J’ai simplement remarqué qu’il n’était pas nécessaire de faire tomber le gouvernement. Après on verra si la parole sera redonnée au peuple. 

Nâân pas du tout, l’objectif étant de nouvelles élections afin de redonner la parole au peuple. En réalité on s’en tape de la préz du gvt, t’avais pas remarqué?

Faut avant tout rappeler que la chute du gouvernement voulu par CE n’était en aucun cas obligatoire. On verra ce que leur réserve mais ça fait un peu les gars qui se tirent une balle dans le pied. 

Clark

Moi j’ai une solution: en taule et inéligibles, déjà tout ce qui devrait y être depuis longtemps!Une fois la place nette: on pourra avoir un nouveau gouv en toute sérénité.

Un pas de plus vers la dissolution.

De Calédonie Ensemble ? Bonheur 😉

Rêve toujours.

Du rêve à la réalité il n’y a parfois qu’un pas. 

Donc, si on suit la logique de CE, il suffirait que les indépendantistes s’unissent. Déclarent que c’est eux qui en cumulé ont la majorité et donc que la présidence du gouvernement leur revient de droit du fait du résultat des urnes. 

Ne compte pas sur une réponse de Floyd Maender, le sujet n’est pas évoqué dans ce sens dans le petit livre du petit militant CE de base.

Clark

FALLAIT PAS DEMISSIONNER, ESPECE D’ABRUTIS!!!! Il faut assumer ses petite sautes d’orgueil minables! .. (Fallait pas non plus monter le drapeau…. Au cas où certains voudraient récupérer! aussi cons les uns que les autres!)…Rien n’a changé!!! Bonimenteurs, Menteurs, Guignols, POLITOCARDS DE BASE! Ou simplement idiot(e)s du village!

Laisse-toi emporter par le coté obscur de la force…

Clark

C’est le coté lumineux: le coté obscur, c’est la merde noire qui sort des trous-de-culs qui  ne nous gouvernement même pas, débiles qu’ils sont!

Eh ben Clark, tu pète le plombs? On se calme. 

Floyd ou tu as la mémoire courte ou tu n’étais pas encore né dans les années 1980. Le fait majoritaire = retour aux tensions dans tout le pays avec toutes les conséquences que cela peut avoir. Le pays n’est pas encore suffisamment mature pour cela. Vous êtes tellement avide de pouvoir que vous vous comportez tels des requins en pleine frénésie, excités par l’odeur du sang. Il suffit de se référer au vocabulaire de ton leader chéri pour savoir que le figuré comme la réalité, sont chez lui une seule et même conception. C’est bien beau d’afficher “KEEP CALM !”.… Lire la suite »

Floyd mon pôvre ami, je pense que définitivement tu as été emboucané au bouillon CE ou t’es bouché à l’Émeri 🙁

Ca fait des lustres que je le dénonce, c’est le phénomène du vote clanique qui avait pourri les institutions polynésiennes et maintenant c’est la même chose chez nous. C’est ce fumeux vote clanique qui avait engendré des alliances contre nature et des réélections chroniques de politiciens ripoux en PF comme en NC. Il faut y mettre une fin par la voie institutionnelle càd par le mode de scrutin. Pour la Polynésie c’est fait (2008) et les institutions sont à présent stables et en cohérence avec le vox populi, à notre tour maintenant de moderniser notre système électorale à la con.. 

Floyd tu fais exprès ou tu es sous médoc ? Comment peux tu comparer la situation polynésienne et la calédonienne ? Là-bas il y a une communauté majoritairement indigène avec dans une moindre mesure des poupas et des tintos. Ils ont une langue quasi officielle : le mahohi.Ici avec le puzzle de communautés comment veux-tu créer un fait majoritaire, c’est vouloir dresser des communautés les unes contre les autres. Les canaques n’ayant pas la vice-présidence du gvt, leur voix n’étant plus audible (excepté dans les provinces Nord et Îles) cela aura des répercussions dans le pays. Regarde le comportement du… Lire la suite »

La Calédonie n’est pas assez mature  alors que les Polynésiens eux sont mature depuis des années?????C’est l’introduction d’un mode de scrutin majoritaire avec prime aux gagnants qui a permis à cette collectivité de retrouver une stabilité dans les institutions notamment en mettant fin aux combines et autres coalitions de circonstances qui engendraient des motions de censure du gvt pratiquement TOUS les mois..  Les gvts tombaient comme des fei (bananes) mures. La chienlit permanente, l’Etat a fini par siffler la fin de la récré.

Clark
Aucune raison de se calmer: nos politiciens sont des nuls! des connards! C’est pas faute de vous avoir prévenus: C.E. a foutu sa merde, fait preuve d’un orgueil démesuré!!!  “changement???” MES COUILLES OUI!   C.E. a mis en place Ligeard par manoeuvre, l’a satellisée, puis lui a tiré dessus à vue, et finalement,   s’est planté dans ses plans! Aujourd’hui: on paye TOUS leurs minables manipulations! Et les autres nuls de Tiuyenon et Lecren qui viennent pérorer avec leurs langues emplies d’un venin sirupeux qui me donnent envie de baffer tout ce qui bouge! Tes amis leur ont servi tout ça… Lire la suite »

Bipartisme comme gauche/droite ou pour/contre l’indépendance. Vous passez votre temps à hurler qu’il faut unifier les partis loyalistes, voila une bonne méthode. 

Clark

“le multipartisme a atteint ses limites chez les nouz ôtes……vive le bipartisme.”  J’espère que c’est de l’humour!

Clark

Hors sujet: les indépendantistes ne voudront pas, et tu le sais bien…

La solution = la dissolution.Un bon reset avec un scrutin majoritaire comme partout ailleurs dans le monde. L’exception calédonienne à fait son temps, le multipartisme a atteint ses limites chez les nouz ôtes……vive le bipartisme.

abdul

Et dire que cette descente aux enfers n’est du qu’a la “géniale bêtise” d’un seul…….

Clark

Vrai… Mais aussi à la récupération trop ambitieuse d’autres petits bras!

wpDiscuz

Voir plus dans LES CHRONIQUES DE CATON

Tendances

Les derniers comm’s

To Top