Connect with us

Calédosphère

LES CHRONIQUES DE CATON

Pas devant tout le monde !

Au pays de l’oralité, le débat n’est pas simple ! Il faut clore là la dispute : ceux qui réclament l’autorisation d’exporter du minerai brut vers la Chine ne veulent pas d’une séance publique au congrès, car ils n’obtiendraient pas la majorité et un non définitif ruinerait leur plan et leur stratégie. Fermez le ban… Au-delà de ces questions de positionnement quant à savoir où il convient de discuter de la Chine, cette grotesque affaire pose en fait clairement la question de l’usage que nos politiques veulent faire des institutions dans lesquelles ils siègent. À l’instar de celui-là qui voulait faire du Sénat un organe de « résistance », d’autres à leur niveau réduisent les institutions qu’ils président à la portion congrue de la démocratie, la miniaturisation du débat d’idée. Et si nos institutions peuvent s’acclimater de ces dévoiements, à l’évidence aussi, la brillante idée d’une représentation collégiale dans les organes de pouvoir, socle de l’accord de Nouméa, a vécu. Face aux défis auxquels elle devra répondre, face aux difficultés auxquelles elle est confrontée, j’ignore si la Nouvelle-Calédonie peut se permettre le luxe de cette « commedia dell’arte ».

On peut juger qu’un débat au congrès, où chacun s’écharperait d’ailleurs, ne peut régler la délicate question du nickel et qu’il faut plutôt mettre en place des commissions et des sous-commissions avec des tâches bien précises. Je m’étonne cependant de la répulsion affichée de certains à fuir l’agora pour n’avoir pas à s’expliquer sur leurs choix ou leurs accointances. Et c’est embêtant. Est-ce à dire que lorsqu’il s’agira d’engager enfin les discussions sur l’avenir, cela se fera hors du peuple ?

Le travers des politiques est de croire qu’ils ont la mission de faire le bonheur du peuple malgré lui. Ce qui justifierait le recours immodéré ces dernières années aux accords secrets, aux décisions unilatérales et ex abrupto, à la politique du fait accompli. Or, et le conflit des rouleurs en a témoigné, les Calédoniens en ont soupé de ces façons de faire et s’ils n’ont pas la connaissance des dossiers, de leurs tenants et aboutissants, ils réclament de n’être pas tenus comme quantité négligeable. Il en est donc du nickel comme de tout autre dossier, qu’il devient primordial de savoir ce que pensent les uns et les autres et que leurs orientations ou leurs préférences s’affichent aux yeux de tous. D’ailleurs, et pour parodier Nicolas Sarkozy, j’oserais dire qu’au fond, ce serait une forme d’abandon que de rester spectateur de la situation…

On a dit et répété ces dernières semaines que le dossier du nickel fondait tout le reste et en particulier qu’il était l’esquisse du choix de société calédonienne sur lequel il faudra se positionner au sortir de l’accord. Débattre publiquement de l’avenir de notre richesse naturelle, fixer les règles de son exploitation, en contrôler l’usage, conduisent en effet à des choix d’avenir cruciaux sur lesquels à l’évidence certains n’ont ni perspective, ni vision. Et la nature politique, elle aussi, a horreur du vide…

Caton

Afficher la suite

Observateur attentif de la société, Caton n'est dans ses analyses ni obtus ni extrémiste. Appartenant à une génération calédonienne qui en a vu d'autres, féru d'histoire, ce contributeur tranche au scalpel d'une plume acerbe et aiguisée nos idées reçues sur la vie politique locale. Adepte du Old School, Caton transmet au blog, depuis la fin de l'année 2012, par courrier postal une contribution portant sur un thème d'actualité qui est mise en ligne chaque semaine. Cité par Elisabeth Nouar, dans une de ses chroniques, Caton est l'un des "Sept salopards du net"



Laisser une réponse

25 Commentaires sur "Pas devant tout le monde !"

avatar
plus récents plus anciens plus de votes
C’est pourtant simple de comprendre que ce que certain considère comme du minerai pauvre, ou de déchet est une valeur sûre pour demain… Vendre à vile prix aujourd’hui ce bien commun pour l’intérêt des mineurs est une décision contraire à l’intérêt général, çà ne fait aucun doute… Et ne venez pas nous dire que ce qui compte c’est le sort des rouleurs, on aura tous compris qu’ils ne sont qu’une variable d’ajustement de ceux continuent à ne pas perdre d’argent dans cette affaire et qui voudraient en gagner encore plus pendant qu’il est temps, avant que nous nous réveillions et… Lire la suite »
Fab

Si je peux me permettre on dit “clôturons la dispute”.

A chaque fois que l’UC se déclare favorable aux exportations de minerai vers la Chine, les cours du nickel sur le LME plongent. Simple coïncidence??? Personne ne le croit.

Martin

Attention n’émet pas de doute ici ,on vas te dire que tu es un complotiste !, on vas te parler du 11 septembre etc … et la batterie habituelle des conneries qu’on voit ici
(j’y ai eu droit)
.comment image

“(j’y ai eu droit)”

Pauvre Martin, pauvre misère !
https://www.youtube.com/watch?v=_B2Sdler8Q8

Martin

Lu dans LNC ce jour.
L’UC vient de déclarer qu’il soutiendra les rouleurs, mais au Gvt (seulement), ceci du bout des lèvres et au compte gouttes. 100% emmerdés avec cette affaire, ils essaient toujours d’esquiver le débat public et pour le moment rien ne dit qu’ils voteront contre leur propre doctrine nickel si le Congrès devait trancher pour ou contre les exportations vers la Chine. La comédie continue, mais on sent que in fine, les rouleurs avec leurs potes RipouxblicainsUCF seront les gros dindons de la farce.

Abdul

Si la doctrine nickel de 2009 ne convient plus pour x raisons, alors il faut en rediscuter au congres, mais surtout pas en 5 minutes et encore moins sous la pression de quelques gros bras….il faut prendre le temps pour avoir quelque chose de solide, de bien carré et sans failles, valable pour au moins 10 ans car le monde évolue, la doctrine le doit aussi………. une doctrine nickel faite par des spécialistes de tout domaines et pas pondue par nos politocards qui ne pensent avant tout qu’à eux…

L’UC (sud) tien à garder les bonnes relations avec les Ripouxblicains. L’UC (nord) se veut solidaire avec ses frères indépendantistes du Palika (nord) qui a des bonnes relations avec CE. En bons marins, (navigateurs) l’UC îles suit les mouvements de tangage d’un bord à l’autre. On comprend dans tout ça que l’UC est divisé selon des affinités géopolitiques. Néanmoins, à la vue des (très mauvais) résultats aux dernières élections provinciales de l’UC en Prov Sud, on peut se poser la question sur la pertinence de garder une proximité affichée avec les Ripouxblicains affairistes du sud qui ne pensent qu’à ruiner… Lire la suite »

C’est clair que les “pro-Chine” n’auront pas la majorité au Congrès, c’est pour cette raison qu’ils font TOUT pour éviter le débat public. Ils veulent que la chienlit perdure et que les Calédoniens se radicalisent (se déchirent) sur le sujet, bande de minables.

tif

C’est pour ça également que le Gvt ne prend pas de décision sur ls exportations de nickel alors que c’est de sa compétence. P.GERMAIN, sait très bien que les “pro-Chine” n’auront pas la majorité au Congrès. Arrétez de nous bassiner avec votre shéma minier qui n’est pas un texte applicable. Que le Gvt prenne ses responsabilités sinon que l’on reface les élections.

COOLMAN

C’est clair que les « anti-Chine » n’auront pas la majorité au Gouvernement, c’est pour cette raison qu’ils font TOUT pour l’éviter et aller au Congrès. Ils veulent que la chienlit perdure et que les Calédoniens se radicalisent (se déchirent) sur le sujet, bande de minables.
Comme quoi …..

gil

Le problème du congres, c est qu’il n’est pas representatif de la population de la nouvelle caledonie. Les 3/4 de la population de la NC sont en province sud et il representent a peine 32 elus sur 54. Monsieur Gomez a bon dos apres de dire que le congres est pour la doctrine nickel de la province nord

On raisonne en Pays, pas en Provinces, pas question de parler de partition, c’est interdit par l’AdN validé par 73% de TOUTE la Calédonie.

Tif

D’accord mas alors pourquoi la provnce nord gèrerait SEULE les ressources minières de NC au travers de leur doctrine nickel. Pensez bien que la population sud ne l’accepterait pas surtout que la plus grande partie de ces ressources se trouve dans le sud.

Tif, en quoi est-ce “leur” doctrine nickel, alors qu’elle a été votée par (presque) tous ?

Voir plus dans LES CHRONIQUES DE CATON

Tendances

Les derniers comm’s

To Top