Connect with us

Calédosphère

LES CHRONIQUES DE CATON

Les rouleurs sont-ils racistes ?

Ce qui est surréaliste avec Némoadjou, et quelques autres, c’est l’assurance que l’on a que, postés devant un micro ou une caméra, ils vont inévitablement sortir une phrase « historique » qui fait mouche, quitte à ce qu’ils expliquent plus tard que l’on a tronqué leur propos ou que ce n’est pas ce qu’ils voulaient dire. Victor Némoadjou s’est donc illustré ces jours-ci sur les bords de la baie N’Go où, le regard noir et la lippe agressive, il a balancé à un pisciculteur tremblant : « C’est pas un blanc, lui en bas, qui va nous empêcher de travailler ». Avouez que ça clash un truc pareil, mais que ça fait froid dans le dos lorsque l’on imagine, qu’outre qu’il le dit, Némoadjou le pense !

Et Némoadjou dans la hiérarchie du roulage, ça n’est pas un quidam. Porte-parole de la contestation du syndicat des rouleurs dont il est aujourd’hui le vice-président, il est aussi co-gérant de N’Go Nickel et proche de Wilfrid Maï et de Max Foucher. Bref, il est une figure de proue des rouleurs calédoniens, et à ce titre ses propos publics, sont appelés à être diffusés et commentés, et, a priori, ont vocation à porter le message de la profession.

Bien sûr, personne ne songe une seconde à mettre dans le même sac les dizaines de professionnels qui œuvre chaque jour sur les routes de mines, s’inquiètent de leur avenir et des traites des camions géants acquis à crédit pour bosser, et ces quelques histrions auxquels les médias traditionnels donnent libre accès à leurs micros pour qu’ils déversent leur bile et leur haine des autres. Il n’empêche que les propos de Némoadjou et le racisme sous-jacent qu’ils véhiculent sont graves. Posons-nous la question : lorsqu’un gosse de Thio se vantent à son éducateur d’avoir tué un blanc et qu’un adulte conteste à un entrepreneur le droit d’être là au motif de sa couleur de peau, sommes-nous en droit d’établir des corrélations ? Je crois que oui. Pourtant, qui proteste ? Quelles voix s’élèvent pour réclamer des sanctions, des excuses ou des exclusions ? Un silence politico-médiatique coupable, dont la Calédonie trop souvent se fait complice, entoure ce qui s’est passé en baie de N’Go, comme s’il ne fallait pas fâcher les rouleurs et prendre le risque de les voir à nouveau sur la baie de la Moselle. Mais la responsabilité première revient aux rouleurs eux-mêmes qui acceptent d’être menés par des leaders irresponsables et aux propos dangereux qui les entrainent malgré eux, sur des chemins impraticables qui conduisent au précipice. Parce qu’il ne faut pas croire que ces propos nauséabonds ne portent pas à conséquence, car rien de ce qui se dit sur l’agora calédonienne ne peut être sorti du contexte. Les mots ici ont un sens, c’est l’Histoire récente du pays qui nous en administre la preuve, mais que savent Némoadjou et consorts de la force des mots et des idées qu’ils transmettent ?

Ça fait peur tout ça, que quelques cow-boys soient prêts à tout pour faire du pays leur Daisy Town ! C’est donc avec ça que l’on nous encourage au destin commun et au vivre ensemble ? Pas facile d’être optimiste, n’est-ce pas ? Pourtant il faut y croire, toute société, qui plus est en construction, subit des avanies dont elle peut se remettre pour peu que l’on ne laisse pas ce ou ceux qui la minent, la nécroser.

Caton

Afficher la suite

Observateur attentif de la société, Caton n'est dans ses analyses ni obtus ni extrémiste. Appartenant à une génération calédonienne qui en a vu d'autres, féru d'histoire, ce contributeur tranche au scalpel d'une plume acerbe et aiguisée nos idées reçues sur la vie politique locale. Adepte du Old School, Caton transmet au blog, depuis la fin de l'année 2012, par courrier postal une contribution portant sur un thème d'actualité qui est mise en ligne chaque semaine. Cité par Elisabeth Nouar, dans une de ses chroniques, Caton est l'un des "Sept salopards du net"



Laisser une réponse

20 Commentaires sur "Les rouleurs sont-ils racistes ?"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes

C’est plutôt comique de lire un certain commentaire qui se veut révolté voire révulsé par la situation, surtout que l’auteur en question a bien sut s’en servir comme paravent syndical pour dérouler sa carrière de petit fonctionnaire et y arriver sans encombre. Maintenant qu’il a tout obtenu il se redécouvre tel qu’il a toujours été…hypocrisie perverse quand tu nous tiens.

Martin

Le racisme est une société bien entretenue, dont ce blog en est le siège

Martin

Ah ah ah Beaucoup se reconnaissent dans mes écrits (CQFD)

Jose paldir

moi je me pose une question même 2
vu les prix du minerai pourquoi roulent ils encore?et comment va faire Dang avec sa société lokale qui même par beau temps a aussi fait es pertes.. vers la Corée

gil

Faut pas se faire d’illusions, le racisme anti blanc et anti zor n’ est pas que l’apanage de certains rouleurs. La plupart des jeunes kanakes de brousse et des quartiers a le meme ressenti anti blancs et ne se gênent pas pour l ‘exprimer lorsqu’ils sont saoul

XXX

@gil – Et il faudra bien en jour le mettre officiellement sur la place publique ce racisme, tout comme le racisme anti Kanak et anti Wallisien pour ne citer que les plus courants…
Dans le fond, c’est assez bien partagé tout cela dans la société calédonienne.

A l’image de la tartuferie du “double drapeau” de Frogier on voit que le syndicat Contrakmine est un antagonisme politique à lui tout seul du type mariage carpe + lapin. Génétiquement incompatible pour être bref. D’un côté de la bande à Foucher qui “roule” pour les lobbys minier proche des Républicains et son chef de file Pierre Frogier et de l’autre, la bande à Maï qui “roule” ouvertement pour l’UC et son homme fort du sud, Roch Wamytan. Deux visions antagonistes du Pays réunies en une seule entité, ça ne vous rappelle rien? Désolé d’être abrupte, mais tout ça ressemble… Lire la suite »
Calcyt
“La tartufferie du double drapeau de Frogier”, écris-tu mon Floyd… Damned, ça y est, il y a de nouvelles consignes au Parti : “finalement, ça le fait pas, on n’est plus pote avec le chef des Rumposaures”. De telles injonctions paradoxales, il y a de quoi rendre schizophrène jusqu’au plus bêlant des communicants du Parti. Mais bon, en terme de tartufferie, Guiness Book de la catégorie pour toi, parce que ton “double drapeau “, avatar à toi mon Floydounet, c’est tout de même un copié-collé, rayures à l’horizontale, de celui du FLNKS… Et un zèbre, même si tu lui changes… Lire la suite »

Calcyt, t’es pas tres juste sur cette histoire de drapeau…
Certe le drapeau de Floyd n’est pas beau, certe il est un mixte des deux, mais il est unique et sont objet c’est d’être le drapeau “commun” des ADN…
Je ne sais pas pourquoi vous n’êtes plus en phase, mais faut pas non plus raconter des sottises, non ?

Avant (les élections) tu le trouvais beau ce drapeau et maintenant non?
Bizarre ce revirement d’appréciation, mais c’est vrai que tu n’es pas à un revirement près. Un moulin à vent doublé d’une girouette, il est balaise le Calcyt. Chez les nouz-ôtes en Calédonie on appel ça une tondeuse à pétrels.
http://i288.photobucket.com/albums/ll167/floyd2nc/tumblr_m5c1e8cbOE1ql8fkw_zpso4y2t5eu.gif

Rigoberto

Le problème Floyd, c’est que Calcyt n’est pas le seul à faire un revirement d’appréciation, le rapprochement de CE avec les Républicains, c’est la cerise sur la gateau.
Moi je préfère l’original à la pâle copie qu’est devenue CE, vivement 2017 qu’on vire ces menteurs de CE qui aujourd’hui font cause commune avec le double drapeau et la solution consensuelle de Frogier..

???
Hein, double drapeau et solution consensuelle ???
Heu t’as vu ça ou ???
Finalement tu bois toujours autant…!!!

Marco

…”Il n’empêche que les propos de Némoadjou et le racisme sous-jacent qu’ils véhiculent sont graves…”
Sachant que sous-jacent (si j’en crois le dictionnaire) signifie ”caché ; discret ; supposé” quels mots aurait-il du pour que ce racisme soit ”ostensible ; visible ou évide?

XXX
Qui peut dire qu’il n’est pas raciste ? Qui peut dire qu’il n’a jamais ressenti au fond de lui le rejet de l’autre parce que justement il est l’autre ? Pas moi en tout cas. Mais il y a ceux qui osent le dire et ceux qui savent se tenir. C’est une question d’éducation. Il en est du racisme comme des pulsions. Que le racisme traverse la société calédonienne est une évidence. La hiérarchie des cultures est un des fondements de la société coloniale, elle va même jusqu’à la négation de l’autre dans ce qu’il a été, c’est dire. Que… Lire la suite »

“Qui peut dire qu’il n’est pas raciste ? Qui peut dire qu’il n’a jamais ressenti au fond de lui le rejet de l’autre parce que justement il est l’autre ?
Pas moi en tout cas.”

Tartuffe !!!
Et toujours ce besoin de paraître moralement le meilleur, besoin au demeurant RIDICULE de la part d’un anonyme.
Pauvre XXX.

Clarkounet

Surtout qu’il n’est pas si anonyme que ça… ce XXX… J’ME …marre!

XXX

@Clarckounet – Effectivement, et pour vous, c’est vrai. Comment allez-vous mon cher Clarck ?

wpDiscuz

Voir plus dans LES CHRONIQUES DE CATON

Tendances

Les derniers comm’s

To Top