Connect with us

Calédosphère

Chroniqueurs

Jadis, pour Brial le drapeau du FLNKS c’était la “sérénité”

C’est marrant comme les nouveaux convertis sont souvent les plus excessifs et les moins nuancés. Car, généralement, ils n’ont pas non plus de mémoire et cherchent ainsi à faire oublier leurs actes passés. Chaud comme la braise, Gil Brial surfe depuis des jours sur l’incident qui l’a opposé récemment à Roch Wamytan au Congrès au sujet de la délinquance, pour se refaire une virginité loyaliste. C’est toujours comme ça avec ceux qui, en politique, ont un problème de positionnement et il en est de Brial comme d’autres, à savoir que le radicalisme qu’ils affichent veut faire oublier leurs discours, leurs positions et leurs avis d’antan. À la suite de l’algarade qui l’a opposée à Wamytan, Gil Brial, à qui l’on prête le projet d’être le candidat UCF dans la 2ème circonscription en juin prochain, s’est donc fait le chantre de la Calédonie française :

« Merci pour vos nombreux messages de soutien, et soyez rassurés, je suis plus que jamais conforté dans mon engagement à maintenir la Nouvelle-Calédonie dans la France » (Facebook-28 septembre)

Au sujet de l’incident au Congrès et sur leurs pages Facebook, Brial se tapent la bourre avec ses collègues pour apparaitre comme la victime du racisme et du radicalisme indépendantiste. Il ne serait donc plus loyaliste : il est devenu hyper-loyaliste. Plus attaché que lui à la France et à ses symboles, tu meurs :

« Et oui, il faudrait accepter une indépendance association sans broncher, sans demander à la majorité des Calédoniens ce qu’ils en pensent. J’en ai marre de cette stratégie qui consiste à faire peur à ceux qui veulent par référendum exprimer leur rattachement à la France, pour nous imposer une solution consensuelle qui ne serait plus tout à fait la France » (Facebook- 3 octobre)

Sauf que. C’est oublié bien vite deux éléments : tout d’abord que Gil Brial a été l’un des plus farouches partisans à la montée du drapeau du FLNKS, mouvement politique souhaitant la sécession d’avec la France. Il était en juillet 2011 avec Pierre Frogier, Gael Yanno et d’autres à la Province Sud pour, la main sur le cœur, regarder monter dans le ciel calédonien le drapeau du parti qu’il fait mine de critiquer aujourd’hui. Ensuite, Gil Brial a été l’un des élus loyalistes qui a soutenu Roch Wamytan pour que celui-ci devienne en 2011 président du congrès. Le même Roch Wamytan qui – pour le remercier certainement – lui a demandé il y a quelques jours de « repartir à Wallis ». Découvre-t-il le personnage ? En ce cas, le gérant de Sud Glaçon est un peu long à la détente, il lui aura fallu six ans pour s’apercevoir que Roch Wamytan était un indépendantiste radical aux propos extrémistes. La mémoire lui manque, semble-t-il, pour oublier que furent changeantes ses convictions. Et oui, Brial était en effet élu d’un parti qui a fait élire Roch Wamytan à la présidence du congrès. D’autres personnalités avaient alors quitté le Rump, pas Brial. Chez ces gens-là, les convictions ne valent pas un plat de bami. Il était aussi le porte-parole du Rump, lorsqu’il s’est agi de défendre mordicus la brillante stratégie qui a consisté à faire du drapeau du FLNKS, le drapeau du pays. Et il le faisait très bien, et dans de nombreux médias :

« On n’est pas à la recherche de signes identitaires dans les deux drapeaux côté à côté, on est à la recherche d’une harmonie qui nous permet de travailler et de trouver une solution pour l’après accord de Nouméa. C’est ça l’objectif » (Brial- TNC-28 avril 2011)

Et la solution consensuelle, ce 3ème accord prévu entre Pierre Frogier et Roch Wamytan, qu’il voue aujourd’hui aux gémonies, il en a été le plus « fidèle » avocat :

« On est dans la recherche de reconnaître ces deux légitimités, de les faire flotter ensemble pour redonner de l’élan à cette négociation qui est nécessaire pour trouver une solution qui soit définitive pour la Nouvelle-Calédonie, qui soit assez autonome pour que les indépendantistes puissent s’y reconnaître et on reste dans l’ensemble français, pour que nous les loyalistes, la majorité des Calédoniens, puisse s’y reconnaître » (Brial- TNC-28 avril 2011)

Ne l’accablons pas plus longtemps et terminons en forme de boutade :

« L’objectif de la levée des deux drapeaux c’est d’avoir la sérénité » (Brial- TNC-28 avril 2011)

À l’évidence, Brial n’avait pas tout bien assimilé de la portée de cette malheureuse décision, mais peut-être, maintenant qu’il a perdu cette zen-attitude qu’il professait à l’époque, s’en rend-il compte aujourd’hui. Mais au fait Gil, ou est donc cette sérénité promise dans tes échanges avec tes anciens amis indépendantistes ?

Continue Reading


Laisser une réponse

15 Commentaires sur "Jadis, pour Brial le drapeau du FLNKS c’était la “sérénité”"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Sissi1

En plus d’être une girouette, GB qui est quand même vice président de la Province sud a décidé de reprendre une société. Je garde ma paie de VP mais je consacre mon temps à mon activité économique ! Ça c’est vraiment pas normal.

memory

Seuls, les imbéciles ne changent pas d’avis……. Démonstration par l’absurde:

Imaginez que Rock change d’avis….. impossible! c’est aussi pour cela que c’est un imbécile!

Moi aussi j’arrive a écrire n’importe quoi.. à méditer. 😕 :beg: 😀

Pierre

Mais comment un type aussi abruti que Brial, dont la réputation fondée à toujours été celle d’un flemmard, un feignant, de plus insipide et saveur, inaudible avec sa voix de gamine, peut il être vice-président de la province sud. Un mystère. En tout cas rien ne va dans ses secteurs a la province. Mais virez ce zéro . Ucf d’extreme droite avec les autres pourris yanno et blaise tous tres proche en fait dans tous les domaines de leur maitre raciste Wamy.

pigeon bleu

il était d’accord…puis il a changé d’avis….à quand le prochain changement de veste..

ben dis donc , yen a pour les republicains et l uc
a force de ne taper que sur ceux la on va finir par se poser serieusement des questions
heureusement qu une petite dose de delinquance kanak nous sort de temps en temps de ce circuit incessant

memory

Relis-toi, ton propos n’a ni queue ni tête, surtout en Français.
C’est parce qu’on a rien à dire qu’il ne faut pas arrêter de se taire, alors tire-toi 😉

DECENNIE

conviction ? non ……subsistance ! oui

gilgamesh

eh oui, BRIAL essaie effectivement de se refaire une virginité sur fond de racisme de Wamytan, tout en oubliant qu’il était favorable au double drapeau….
Il espère que les calédoniens ont oublié, ce qui est sans doute le cas de beaucoup d ‘entre eux, mais à croire avec cet article que certains veulent leur raffraichir la mémoire….

Y aurait il des élections à venir et des postures politiques à prendre ? XD

wpDiscuz

Voir plus dans Chroniqueurs

Tendances

Les derniers comm’s

To Top